Quelles soient pulpeuses, maquillées, sèches ou fines, les lèvres ont plusieurs rôles que nous ne connaissons pas forcément. Souvent nous les observons simplement de l’extérieur, c’est ce qui nous motive à plonger ou non sur notre baume fétiche ou notre rouge à lèvres glamour.

Penchons-nous un peu plus sur cette partie de notre visage, vous voulez bien ?

Premièrement, nous ne pouvons passer à côté du fait que sans les lèvres, la communication verbale serait bien difficile. Ouvrir ou fermer la bouche ne serait pas possible. Avoir une élocution parfaite de certaines consonnes comme b, f, m, p, v et w sans nos lèvres si précieuses serait donc impossible !

Mais la communication ne s’arrête pas à notre faculté de parler, mais se poursuit avec nos expressions, nos émotions qui se reflètent dans notre visage. Ainsi une mine déconfite triste et morose se traduit par des lèvres relâchées et tirant vers le bas alors que la joie se dessine grâce à un sourire radieux !

En restant dans la relation entre les individus, les lèvres ont une connotation charnelle et séduisante. Des lèvres gourmandes qui invitent au baiser romantique… ou plus si affinité. Pour couper toute envie de déraper dans un scénario croustillant pour la fin de cet article, je précise également que les lèvres constituent une barrière contre les fuites de salive… nous évitant ainsi de baver devant l’être aimé ou convoité… bref. Je m’égare ! 😉

Vous l’aurez compris, les lèvres sont multifonctionnelles.

D’un point de vue anatomique, elles sont composées de quatre différentes couches. De l’intérieur vers l’extérieur, on retrouvera : La Muqueuse, la couche sous-muqueuse, la couche musculaire et la peau. Parmi elles, les nerfs et les vaisseaux sanguins sont présents. Que cela soit pour la lèvre supérieure ou la lèvre inférieure, on peut distinguer deux parties : la zone cutanée et la zone de muqueuse. La muqueuse intérieure sécrètent des agents antibiotiques naturelles qui maintient un climat sain à l’intérieur de la bouche.

Anatomie des lèvres (source Aesthetics Journal)

1-Philtrum
2- Crête philtrale
3- Jonction cutanée-muqueuse
4- Arc de cupidon
5- hemi-lèvre supérieure gauche
6- Commissure labiale
7- Fente orale
8- Vermillon ou « lèvre rouge »
9- « Lèvre blanche »

Comment prendre soin de ses lèvres ?

Vous connaissez tous le baume à lèvres, et souvent vous en raffoler. Par cet article, je tenais à affiner les connaissances afin que vous puissiez gagner en autonomie dans vos soins.

Avant d’agir de l’extérieur avec l’application d’un baume par exemple, il y a lieu de se demander si son hydratation est optimale. Ainsi, des lèvres sèches ou gercées reflètent souvent un manque d’hydratation en eau (que l’on ne boit pas assez) ou en acides gras (huiles de bonne qualité pressées à froid, petits poissons gras, oléagineux, …).

Aussi surprenant que cela puisse être, la santé des lèvres est étroitement liée à la santé des intestins et du tube digestif dans sa globalité. Selon la naturopathie, un problème survenant aux extrémités du tube digestif (irritations, lésions, brûlures, dermatoses, …) est un signe incontournable d’une muqueuse irritée sur toute la longueur du tube. Pour pouvoir la soigner, il convient d’adapter son alimentation avec des aliments qui n’irritent pas la muqueuse et de privilégier les légumes cuits à la vapeur douce, diminuer les céréales (surtout les céréales raffinées) et boire du bouillon d’os riche en collagène (c’est un délice lorsqu’on le mijote avec Amour !).

Vous êtes davantage efficaces lorsque vous cumuler les approches thérapeutiques ! Boire en suffisance (de l’eau, pas du prosecco !), augmenter les acides gras, privilégier les légumes cuits et les céréales non raffinées, et boire une tasse par jour de bouillon d’os… Vous ajouter un super baume à lèvres Kiss de M&O Naturel et le tour est joué !!!!

Des bisous à toutes, avec le sourire !

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin mère de 3 enfants est également thérapeute en Fleurs de Bach, aromathérapie et psycho-kinésiologie.