Sélectionner une page

L’allergie au soleil est une réaction du système immunitaire appelée « lucite » ou photoallergies ou photodermatose. Elle provoque une éruption de la peau déclenchée par les rayons du soleil. J’en souffrait énormément quand j’étais plus jeune et là ma mère qui est habituée au soleil a récemment eu une lucite lorsqu’elle est partie en Grèce.

Epidémiologie

On estime que 5 à 10% des personnes souffrent d’allergie au soleil. Il s’agit d’une maladie qui touche les femmes à 95% et davantage de jeunes femmes de 20 à 35 ans.

Quel est le processus de l’allergie et son origine?

Le processus allergique se déroule souvent en deux étapes. Dans un premier contact avec l’allergène, ou sensibilisation, des cellules spécifiques produisent des anticorps tel que l’IgE. Une deuxième exposition cause la libération des substances comme l’histamine qui provoquent des réactions inflammatoires diverses propres à l’allergie.

L’origine exacte de la lucite parait encore obscure, mais les scientifiques incriminent les rayons ultraviolets A (UVA) qui pénètrent de façon plus profonde que les UVB dans la peau.

Les éruptions phototoxiques ou photoallergiques surviennent après la prise de certains médicaments ou dans les suites de l’application de produits sur la peau (parfums, citron, figuier et même parfois écrans solaires….). Certaines personnes déclenchent des réactions au soleil sans avoir pris aucun médicament ni appliqué aucun produit : elles ont une maladie de la peau appelée « lucite idiopathique », ou polymorphous light eruptions par les anglo-saxons.

Symptômes

 L’allergie au soleil peut être classée en quatre groupes selon les symptômes et les circonstances d’apparition : l’urticaire solaire, la lucite estivale bénigne, la lucite polymorphe et la photosensibilisation.

L’urticaire solaire

L’urticaire solaire est plus rare et apparaît dans les premières minutes du contact par une plaque rosacée, surélevée et qui gratte. Ceci ressembles à des piqûres d’orties et se résout spontanément lorsque l’on se met à l’ombre..

La lucite estivale bégnine

Elle se manifeste lors d’exposition au soleil et concerne 10% de la population, principalement féminine. La peau se couvre de petits boutons ou de plaques rouges, de type urticaire, qui atteignent rarement le visage et touchent plutôt le torse et les membres. Elle peut entraîner des démangeaisons, parfois sévères.

Certaines allergies au soleil résultent d’une exposition prolongée ou répétée au soleil. Dans ce cas, il est important d’éviter le soleil quelques jours et les signes disparaissent normalement d’eux-mêmes en moins de quinze jours.

la lucite polymorphe

Elle est beaucoup moins fréquente. Cette lucite survient le plus souvent chez un adulte jeune de 10 à 30 ans, mais peut se rencontrer à tout âge.

L’éruption solaire apparaît dès une exposition aux premiers soleils, parfois même lorsque celle-ci est modérée. Les boutons de la lucite polymorphe prennent des aspects variés : petits boutons roses surélevés ou plus larges plaques rouges comme des piqûres d’orties, petits boutons rouges très prurigineux remplis de sérosité (eczéma), boutons regroupés en forme de cercle. La lucite polymorphe touche le décolleté et les bras mais à l’inverse de la lucite estivale, la lucite polymorphe peut toucher aussi le visage, le dos des mains et derrière les oreilles. La lucite polymorphe s’étend plus rarement aux zones couvertes. Contrairement à la lucite estivale, la lucite polymorphe persiste à chaque exposition au soleil, même une fois que la peau est bronzée. Les boutons de la lucite polymorphe, peuvent persister en hiver, même lorsqu’on ne s’expose plus au soleil. La lucite polymorphe récidive et s’aggrave d’année en année, c’est une affection chronique.

La photosensibilisation

La photosensibilisation est une réaction allergique de la peau causée par l’association de soleil avec des substances appliquées localement (parfums, déodorants, crèmes…), ou certains médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, diurétiques…).

Prévention de l’allergie au soleil

  1. Protection solaire adéquate Bio à appliquer toutes les 2h
  2. Ne pas s’exposer au soleil entre 11h et 15h
  3. Ne pas mettre de produits à base de silicone qui bouchent les pores
  4. Mettre un chapeau et rester à l’ombre autant que possible
  5. Ne pas s’exposer au soleil si vous avez utilisé des huiles essentielles photosensibilisantes
  6. Ne pas s’exposer au soleil si vous prenez certains médicaments (vérifiez la notice d’emballage)
  7. Même si vous avez une peau bronzée attention en cas de voyages avec différents climats (soleil plus intense, humidité etc..)
  8. Pendant le mois qui précède l’exposition au soleil, une alimentation riche en carotène ou Vitamine A (tous les légumes ou fruits orangés:carottes, mangues, légumes verts, patates douces, citrouilles, épinards, abricots,…) associés à quelques noix pour en améliorer l’absorption digestive ou une prise de compléments alimentaires à base de béta-carotène, permettra à la peau de mieux supporter cette exposition au soleil.
  9. Appliquez des huiles végétales riches en carotènes (pépins d’argousier, Rose musquée…)

Traitement naturel de la lucite

Si malgré la prévention ou si vous ne connaissiez pas la lucite avant, Vous pouvez la soigner. Le rôle du traitement est de calmer l’inflammation et les démangeaisons. Ceci peux se faire naturellement, mais il faut avant tout rester en dehors du soleil qui est le facteur déclenchant.

Je vous recommande:

  1. Hydrolat de Camomille qui est calmante et rafraîchit la peau
  2. Sérum anti-inflammatoire

Voici la formule que je vous propose pour 30ml:

  • 10,5 ml Huile de Chanvre
  • 12 ml Huile d’ Avocat
  • 4.5 ml Huile d’Onagre
  • 3 ml Huile de Grenade
  • 6 gouttes vitamine E

Vous pouvez aussi y ajouter de l’huile essentielle de lavande Aspic avec une concentration de 2% qui calme les démangeaisons.

Vous trouverez toutes les huiles Bio dans notre boutique www.moncosmetics.ch