Cette question se pose en général en fin de grossesse lorsque l’on commence à préparer les affaires pour le bébé à naître.

On se rend vite compte que les étagères des pharmacies et des supermarchés sont remplies de produits différents et que l’on ne sache pas quoi choisir.  Ensuite viennent les conseils de copines, de maman et d’autres forums.

Chaque personne a sa crème préféré ou sa marque de choix et essayent de vous persuader que la leur est la bonne.

Mais est-ce que tout ceci est nécessaire? Et que choisir? Ne vous inquiétez pas il vous faut très peu de choses!

Tout d’abord il faut comprendre la peau du nouveau né et ses besoins.

La peau du nouveau-né

La peau du nouveau né a des particularités propres qui lui permettent de s’adapter de sa vie intra utérine ultra protégée au milieu aérien agressif. Les soins cutanés ne doivent pas perturber ses propriétés. Par ailleurs, certaines « anomalies cutanées», sont en fait des variations physiologiques normales, qu’il est important de connaître, pour ne pas chercher à les traiter.

Le prématuré nait avec une peau immature qui explique les difficultés à maintenir un équilibre hydro-électrolytique et thermique. Il a plus de risque d’infection et d’intoxication lors d’applications de produits directement sur la peau. Cette différence par rapport à un nouveau né à terme se corrige dans les 2 à 4 semaines après la naissance en fonction du stade de la prématurité.

Fonctions de la peau

Protection de l’extérieur

La couche superficielle de l’épiderme (stratum corneum), favorise l’élimination passive de l’eau vers l’extérieur, et pour un nouveau né à terme, reste similaire à celle de l’adulte. L’absorption à travers la peau (dite per cutanée) de topique (produit appliqué localement) est la même que chez l’adulte, mais le rapport surface/poids étant 3 fois supérieur à celui de l’adulte, il y a plus de risque d’intoxication.

Fonction sudorale

La fonction de sécrétion de sueur est similaire à celle de l’adulte seulement au bout d’une année de maturité. Un nouveau né a donc du mal à transpirer pour équilibrer sa température lors d’une augmentation de chaleur. Cette immaturité explique aussi l’impression de peau sèche des premières semaines de vie.

Fonction sébacée

La peau du nouveau né est beaucoup plus grasse que celle de l’adulte et se normalise en quelques mois. Ils peuvent donc avoir des cheveux gras, une odeur de sébum et une peau luisante. 

Flore cutanée

La peau du bébé est stérile dans l’utérus, puis elle commence à se coloniser au moment du passage par la filière génitale de la maman puis au contact de l’environnement. Il faut faire très attention de bien nettoyer le cordon à partir duquel il peut y avoir une infection.

Problèmes cutanés physiologiques

La desquamation cutanée

Elle est normale les premiers jours de vie et est très importante chez l’enfant qui est né après le terme.

La miliaire sudorale

Elle se rencontre chez 10% des nouveaux nés. Il y en a deux sortes :

La sudamina (miliaire cristalline)

  • Elle se manifeste par des petites cloques (vésicules) à contenu clair, surtout sur le front, qui s’affaissent et dessèchent rapidement.

La miliaire rouge

  • Elle se voit surtout sur le tronc, mais aussi sur le visage, vers la seconde semaine de vie. Les petites cloques sont sur une base rouge et peuvent contenir du pus. On les rencontre fréquemment l’été, en cas de fièvre, ou si l’enfant est trop couvert.

Eruptions transitoires

L’érythème toxique

  • Il survient classiquement à 48 heures de vie, mais peut être présent à la naissance et apparaître jusqu’à 2 semaines. On observe des grandes plaques rouges qui ne touchent pas les paumes et les plantes. Puis sur ces plaques se forment des pustules (boutons jaune-blancs). Il n’y a pas de traitement, cela guérit tout seul

La pustulose mélanique transitoire

  • C’est la même chose que l’érythème toxique mais chez un bébé à peau foncée, et lorsque les pustules disparaissent, elles laissent une tache foncée à la place.

Les bulles de succion

  • Elles sont présentes à la naissance surtout sur les mains ou doigts, mais aussi aux pieds. Tout dépend ce que le bébé a sucé lorsqu’il était in utero (dans le ventre de la mère)

Pustules céphaliques

  • Le terme d’ « acné » ne devrait être réservé qu’aux éruptions associées à la présence de comédons (points noirs) ou de microkystes.
    Cette acné néonatale (enfant âgé de moins de 3 mois) est rare, souvent d’évolution spontanément favorable.
  • La papulo-pustulose céphalique est beaucoup plus fréquente, confondue avec l’acné mais il n’y a ni comédons, ni kystes. Elle se voit sur les zones les plus grasses du visage, et disparaît spontanément en quelques semaines. Elle est probablement la manifestation de la colonisation de la peau par un certain type de champignon : le malassezia. L’utilisation de l’Huile de Nigelle aux propriétés anti-fongiques peut accélérer la guérison

Grains de milium

Ce sont des petits kystes se manifestant comme des petites boules blanches, sur le nez, les joues etc… Ils s’éliminent tout seul en quelques semaines.

D’autres problèmes de peau chez le nouveau-né

  • Troubles de pigmentation
  • Troubles vasculaires
  • Troubles des phanères.

Soins quotidien pour votre nourrisson

Votre rôle est d’aider la peau dans son rôle normal de protection et de la soutenir pour qu’elle maintienne son hydratation.

Le bain

Un bain doit être court environ 5 min et à température de la peau 37 degrés. (testez l’eau avec le coude, vous ne devriez presque pas sentir quand votre coude entre dans l’eau)

N’utilisez pas de bain moussant plus il y a de bulles plus c’est décapant. L’eau et un savon surgras convient parfaitement. Commencez par le visage avec seulement de l’eau claire et ensuite nettoyez le reste du corps et en dernier les fesses.

Vous pouvez également y ajouter de l’avoine dans l’eau si votre nouveau né a de l’eczéma. Un astuce est d’ajouter également une cuillère à café d’huile végétale d’abricot ou de bourrache dans l’eau du bain.

Sortie du bain

Bien sécher la peau du bébé en tapotant pour ne pas irriter la peau, n’oubliez pas tous les plis! Surtout la nuque et l’aine.

Profitez ensuite d’un moment magique avec votre nourrisson pour lui faire un massage avec les huiles végétales ou un beurre pour le corps de la tête aux pieds!

Fesses du bébé

Nettoyez les fesses de votre bébé à chaque change avec du liniment et appliquez un baume réparateur neutre.

Visage

Une huile végétale est idéale ou le beurre unique qui est plus riche surtout l’hiver ou lorsque la peau est sèche.

Lessive

Optez pour une lessive Bio pour diminuer les risques d’exposition aux ingrédients synthétiques pouvant être irritants pour la peau.

Patience

La peau de votre nourrisson est en pleine évolution et les changements prennent du temps. Les soins naturels vont contribuer à une peau saine sans ingrédients potentiellement irritants ou perturbateurs endocriniens.

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur avec votre nouveau-né!

Pour vous procurer des produits naturels pour votre bébé visitez le site: www.monaturel.ch

 

Problèmes cutanés: source: Société Française de Dermatologie