Un premier lieu il faut se demander pourquoi ils doivent être utilisés dans les cosmétiques et quels sont les différents conservateurs utilisés.

Quel est le rôle des conservateurs?

Un conservateur inhibe le développement des micro-organismes (bactéries et champignons) dans les produits cosmétiques.

Il y a deux types de conservateurs, les conservateurs synthétiques et les conservateurs dérivés de la nature. 

Les conservateurs synthétiques à éviter sont:

  • les substances halogénées, c’est-à-dire contenant chlore, iode ou brome : le plus célèbre étant le triclosan
  • la famille des aldéhydes comme le formaldéhyde
  • la famille des parabens comme le propylparaben et le methylparaben
  • les éthers de glycol comme le phénoxyéthanol…
  • La méthylisothiazolinone

Ils se retrouvent dans la plupart des cosmétiques conventionnels, il faut toujours se méfier quand un produit cosmétique dit qu’il est sans parabènes ça ne veut pas dire sans conservateurs. Et il faut se demander par quel conservateur ou conservateurs ils l’on remplacé.

Les conservateurs (dérivés de la nature) autorisés par le label Cosmos sont:

Les conservateurs d’origine synthétique autorisés dans les cosmétiques bio sont très limités. Les conservateurs autorisés en cosmétique Bio sont limités et doivent répondre à 2 exigences : être efficaces et très doux afin de respecter au maximum l’équilibre de la flore bactérienne naturellement présente sur notre peau .

Seuls ceux figurant dans cette liste restrictive peuvent être utilisés dans les formules de cosmétiques BIO :

  • acide benzoique et ses sels : benzoate de sodium
  • acide dehydroacétique et ses sels.
  • alcool benzylique
  • acide salicylique et ses sels
  • acide sorbique et ses sels : sorbate de potassium
  • benzoate de dénatonium

Ce sont des dérivés  d’acides organiques existant à l’état naturel, d’où leur appellation dérivé de la nature mais ils sont très peu bio-disponibles : d’où la nécessité de les synthétiser.

Pour assurer une bonne conservation il faut utiliser une synergie d’au moins deux de ces conservateurs à des concentrations les plus faibles possibles mais avec une efficacité prouvée.

Est-ce que les conservateurs sont nécessaires?

Dès qu’il y a présence d’eau, hydrolat, Aloe Vera ou autre ingrédient aqueux dans les cosmétiques, les conservateurs sont obligatoires.

Un conservateur donne une durée de vie de 2 à 3 ans pour un cosmétique non ouvert, et de 6 à 12 mois pour un cosmétique ouvert. Il faut savoir que les produits cosmétiques sont d’excellents milieux de culture dû à la présence d’eau et d’extraits biologiques qui favorisent le développement microbien.

Un produit cosmétique contaminé est mauvais par la peau et peut provoquer des réactions cutanées importantes.

Pourquoi est-ce que les cosmétiques à base aqueuse peuvent être contaminés?

Les bactéries et champignons adorent le milieu aqueux pour se propager. La contamination du produit peux se faire de différentes manières:

  • Contamination par le personnel lors de la préparation du produit ;
  • L’eau qui peut être contaminée pendant la déminéralisation ;
  • Pendant le conditionnement ;
  • Pendant l’utilisation : par l’usager qui prélève le produit avec ses doigts, l’air, la poussière, la lumière et la température.

Ne sont pas des conservateurs:

Vitamine E, extrait de Romarin et extrait de pépins de pamplemousse ( conserve maximum 1 mois) entre autre.

Cosmétique maison, comment conserver ses produits?

Choisissez des produits sans phase aqueuse pour ne pas avoir besoin d’utiliser de conservateurs et choisissez un antioxydant comme la vitamine E et l’extrait de Romarin pour protéger vos huiles.

Si vous fabriquez des lotions et des crèmes, fabriquez les en petite quantité et gardez les au frigo pendant maximum une semaine.

Si vous cherchez des cosmétiques naturels sans conservateurs controversés visitez notre boutique www.monaturel.ch