Je ne vous proposerai pas une montre magique qui recule au lieu d’avancer ni une baguette de sorcière pour vous rendre invisible au temps qui passe. J’ai envie de vous parler aujourd’hui de la vague déferlante de la tendance minimaliste !

Avez-vous aussi parfois le sentiment de déborder ou d’avoir l’impression que la fameuse « to do list » ne diminue jamais ? Ou alors simplement d’être dépassée par la gestion d’un foyer, d’une famille, d’un travail, d’un horaire ? Avant de se plonger tête baissée dans le rythme effréné de la rentrée scolaire, lisez bien ce qui suit afin de peut-être découvrir des clefs pour s’en sortir ! Et croyez-moi on est loin des énigmes parfois tordues des « escape room » en vogue.

Tout réside dans ce mot de dix lettres : s-i-m-p-l-i-c-i-t-é !

Notre énergie est vitale. Et pourtant, on s’obstine à la gaspiller avec des activités ou des réflexions parfois vides de sens. Nous pourrions parler ici de plusieurs maîtres en matière de minimalisme, que cela soit sur la façon de trier et ranger sa maison à l’image de Marie Kondo, de limiter nos achats et les déchets à la Bea Johnson, de respirer le bonheur de la simplicité et de la légèreté au fil des lignes de Dominique Loreau sans parler des blogs et autres vidéos que l’on trouve sur internet. (Je parle chinois ? Ouvrez google et régalez-vous !).

Nous nous contenterons aujourd’hui de parler de l’inventaire de la salle de bain et des produits cosmétiques.

L’armoire à pharmacie…

Dans une armoire à pharmacie traditionnelle de Madame, on pourrait trouver… (Challenge du jour : lire à voix haute sans reprendre sa respiration !) :

Un rasoir – de la cire pour l’épilation – des vernis à ongles de 6 teintes différentes (sans compter les flacons qui ont séché mais qui trônent encore fièrement sans gêne) – Des crayons de maquillage (eye-liner, crayons contour des lèvres, crayon anti-imperfections, crayons pour les yeux et le tout souvent en plusieurs coloris pour varier les plaisirs, voyons !) – des rouges à lèvres – un fond de teint – une poudre – un déodorant – une crème pour les mains (ou deux) – une crème de jour – une crème de nuit (parce que la crème de midi n’existe pas ((encore)) – plusieurs parfums (dont 3 reçus en cadeau avec lesquels vous n’osez parfumer que les WC) – un peeling pour le corps – un autre pour le visage – un produit pour les masques – un produit nettoyant pour le visage – un produit pour la douche – un produit pour le bain – un tonique ou une eau micellaire – un ou deux laits pour le corps – des rondelles de ouate (même des carrées en réserve, au cas-où) – un shampoing – un après-shampoing – des outils barbares (recourbe-cils, brosse à sourcils, pinceaux, pince à épiler, lime à ongle, coupe-ongles, ciseaux,…) – une brosse à dents – des brosses à dents de réserve – du fil dentaire – du dentifrice – un rinçage de bouche – et que sais-je encore…

Et cela va sans dire que je n’évoque même pas les produits stockés en réserve parce qu’il y avait une action fantastique (on ne sait jamais, en temps de guerre il serait bienvenu de pouvoir continuer de se doucher et sentir la rose, pardi !).

J’oubliais : vous pouvez reprendre votre souffle désormais. On étouffe n’est-ce pas ? Et si on s’amusait à chiffrer : plus d’une cinquantaine d’éléments ! Et peut-être même plus si on se fie à l’offre débordante du commerce.

Comment s’y prendre pour se libérer de tout cela ?

Un pas après l’autre, mais avec volonté et conviction ! Armez-vous d’un sac à poubelle, d’un carton de grandeur moyenne (pour les choses à donner), de quelques heures et c’est parti !
1) Videz complètement vos armoires et disposez vos objets et produits sur le sol (évitez donc le moment où les enfants en bas âge sont réveillés au risque de retrouver votre parfum préféré sans les WC et de la crème miracle anti-rides sur votre oreiller).
2) Prenez un à un chaque objet et posez-vous les questions suivantes :
– Est-ce que cet objet me procure de la joie ?
– Est-ce que cet objet est utile ?
– Est-ce que je m’en sers ?
– Quelle est la composition ?
– Est-ce bon pour moi ?
– Est-il réellement indispensable ?
– Que deviendrait ma vie sans ça ?
3) Replacez dans votre armoire uniquement les produits que vous utilisez, décidez de terminer les flacons vides avant d’en acquérir d’autres. Pour les autres, jetez ou donnez-les.
4) Songez à des alternatives saines, simples et efficaces et pour cela soyez à l’écoute de vous-mêmes en vous demandant : de quoi ai-je besoin ?

Aller à l’essentiel

La salle de bain minimaliste peut donc être constituée ainsi : une brosse à dent, un dentifrice, un savon surgras, un déodorant naturel, un shampoing, un liniment, un hydrolat, un sérum.

Minimaliste oui, mais gare à ceux qui minimaliseraient le plaisir !

C’est essentiel !

  • Une huile pour le corps (M&O Naturel – La Gourmande ou La Naturelle)
  • un gommage
  • un parfum
  • une trousse à maquillage remplie de produits justement choisis,… En ayant moins, nous apprécions chaque chose à sa juste valeur et en profitons pleinement. D’ailleurs, le plaisir des yeux sera total lorsque vous ouvrirez votre armoire en constatant l’espace libéré et optimisé. Vous gagnerez du temps et surtout de l’énergie !

Visitez notre boutique pour une beauté minimaliste et efficace: www.monaturel.ch

Et si nous nous y mettions tous ensemble ? Envoyez-vous vos photos avant / après !

Pour résumer…

TRIEZ – JETEZ/DONNEZ – APPRECIEZ ! ET ACHETEZ MOINS MAIS MIEUX !

Voilà pour l’ode au minimalisme cosmétique ! A vos placards !

Passionnée par le monde des cosmétiques naturels, Lise Jeanbourquin est thérapeute en Fleurs de Bach et achèvera en 2019 la formation d’aromathérapeute auprès de l’Ecole ERA.