La colère

Avez-vous déjà eu l’impression de perdre vos nerfs ? De perdre patience ou même de vous énerver ? Je suis sûre que si ! Et c’est bien normal : la colère fait partie de nos émotions, humaines, qui apparaissent de manière involontaire et instinctive ! Et si on embarquait pour un voyage au cœur de cette émotion souvent mal-aimée ?

La colère, c’est souvent visible : on crie, on s’en prend parfois à du matériel, nos paroles dépassent nos pensées et bien souvent… c’est quelqu’un d’autre qui en fait les frais. On peut aussi observer que parfois la colère est « rentrée ». On rumine, on s’agace intérieurement sans trouver un moyen d’extérioriser notre ressenti. Souvent, on se met en mode « cocotte-minute prête à exploser » lorsque nous avons peur d’être blessant ou agressif, peur de faire du mal aux autres, peur de faire des dégâts irréparables… Peu importe sa forme, la colère est une émotion normale mais souvent mal aimée.

Vous me direz sans doute, que cet article n’a pas vraiment sa place sur un blog de dermo-cosmétique. C’est vrai, les liens sont parfois complexes à effectuer mais je vous promets que si je vous parle de colère aujourd’hui, c’est que l’impact des émotions sur la peau (et sur tout le corps d’ailleurs !) est vraiment à prendre en considération si on veut cibler au mieux les soins à prodiguer.

La médecine chinoise et les émotions

Selon la médecine chinoise, chaque émotion est en étroite relation avec un organe. Ainsi on verra la tristesse se loger dans les poumons, la peur dans le cœur, et la colère… dans le foie ! Ne dit-on pas « avoir la rage au ventre » ? Le foie est un des principaux émonctoires du corps humain, tout comme la peau. Il métabolise et nous aide à libérer les toxines. Lorsqu’il est surchargé, le foie tourne à plein régime sans pouvoir assumer pleinement son rôle. C’est habituellement à ce moment-là que la peau prend le relais. Et qui dit libération de toxines, dit… boutons d’acné, poussées de psoriasis, d’urticaire, etc… Charmant, non ?

Extérioriser les émotions

Ce que le corps nous pousse à faire c’est : EXTERIORISER ! Que cela soit les toxines biologiques, ou les émotions, il est bon de faire sortir et de ne pas se laisser envahir de l’intérieur, ou se laisser ronger par les ressentiments.

Il n’est pas rare que l’on conseille une belle cure détox, ou un soin du foie lorsque la peau est en souffrance. C’est un véritable plus, un soutien efficace pour accompagner un soin en dermo-cosmétique. On agit avec des hydrolats et des huiles végétales en externe, on soigne son foie par voie interne (mélange aromathérapeutique oral, gemmothérapie, phytothérapie (capsules de Bardane), etc…) et mesdames et messieurs : ON S’OCCUPE DE SES EMOTIONS !

Je ne le répéterai jamais assez : vous êtes le capitaine de votre monde émotionnel. Même si lesdites émotions surviennent sans vous consulter avant, vous êtes en charge, vous êtes l’unique responsable pour prendre soin d’elles.

Pour la colère, ayez en tête que malgré votre bonne volonté, vous ne pouvez arrêter un TGV en pleine vitesse. Plus vous refoulez, plus vous repoussez ses « dégâts ». Mon conseil de thérapeute, est d’abord de choisir de poser un autre éclairage, un autre regard sur cette émotion dite négative. Regardez un peu la force que la colère peut déployer : admirez le cran, la ténacité, la persévérance d’un Être en colère. Objectivement, sans prendre à cœur, juste en observant. N’a-t-il pas fallu une dose énorme de colère pour permettre à Rosa Parks pour se lever contre la ségrégation raciale aux USA ? A Nelson Mandela ? et tant d’autres dont l’histoire a marqué l’humanité entière. Levez-vous : la colère fait tenir debout !

Mes astuces

Vous pouvez néanmoins apprendre à reconnaître votre fonctionnement pour accueillir cette colère sans dommages collatéraux. Aller faire du sport, aller hurler dans une forêt, frapper un coussin, faire des chants tribaux, … Apprenez à vous connecter à cette émotion sans peur ni honte. On ne fait de mal à personne ainsi. Par la suite, des outils proposés par la communication non-violente (CNV) vous donneront quelques pistes pour parvenir à communiquer et discuter de manière constructive au sujet de ce qui vous énerve.

green mint photo

Pour apaiser les tempéraments colériques, l’huile essentielle de menthe poivrée ou son hydrolat feront des merveilles !

En ouvrant les bras à la colère, on dit « oui » à un foie plus léger, et « oui » à une peau plus épurée… et vous ? Comment parvenez-vous à libérer votre colère ?


Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle et thérapeute en Fleurs de Bach et aromathérapie. Pour en savoir plus sur Lise visitez le site: www.lisejeanbourquin.ch

– Lise Jeanbourquin