Lorsque vous allez dans une boutique de cosmétiques et que vous voyez des testers, quel est votre premier réflexe?

Vous allez renifler votre pot pour sentir l’odeur du soin. On est tous comme ça.

Le rôle de l’olfactif

L’odorat est le seul sens ayant un lien direct avec l’hypothalamus, siège de nos émotions. Mais surtout les odeurs déclenchent immédiatement de vives émotions et deviennent, elles-mêmes, des émotions qui viendront influencer nos comportements futurs. Elles nous replongent ainsi dans un univers peuplé de souvenirs!

La mémoire olfactive n’est pas codée séparément comme une sensation simple, mais de concert avec d’autres données sensorielles et d’autres mécanismes neuronaux. L’olfaction est ainsi très liée aux autres systèmes sensoriels (l’ouïe, la vue) et lorsque l’on se remémore une odeur, c’est tout le contexte émotionnel dans lequel elle a été perçue qui revient en mémoire.

On choisira par exemple une crème pour son odeur parce que l’on l’a senti chez une personne que l’on aime beaucoup ou qui nous rappellent des vacances par exemple.

Les parfums en cosmétiques

De nombreuses formulations cosmétiques contiennent des compositions parfumantes. Le parfumage des produits dermato-cosmétiques tels que les produits solaires, les produits capillaires, les produits de soins et d’hygiène.

Le parfum n’est pas utile au niveau de la performance des produits, il a la propriété d’être ressenti à distance et est utilisé pour renforcer l’image d’un produit et attirer le consommateur. C’est un critère déterminant pour l’achat et le renouvellement de l’achat d’un produit (Ho Tan Tai, 1999). Le consommateur achète généralement à l’odeur. Aussi la fragrance d’un produit de beauté est de la plus haute importance.
Toute une palette de substances naturelles ne peut pas être utilisée dans les produits car on n’a pas réussi à couvrir leur odeur par un parfum.

Inversement, une note parfumée peut fidéliser le client et lui faire acheter plusieurs produits de la marque uniquement pour leur senteur, le parfum étant alors associé à la marque (Stiens, 2005).

RéférenceLes parfums dans les produits cosmétiques par Claire GIRARD 

Les senteurs de la cosmétique naturelle

Le passage entre la cosmétique conventionnelle et la cosmétique naturelle implique parfois une adaptation au niveau olfactif. Depuis notre enfance nous avons été habitué aux différents parfums synthétiques et il arrive que l’adaptation de notre nez aux senteurs naturelles n’est pas toujours facile.

De nombreux produits naturels ont des senteurs naturelles exquises! J’adore les notes florales et citronnées des huiles essentielles et d’autres personnes préfèrent les parfums boisés. Il y a quelque chose pour tout le monde. Il faut tout de même être prudent avec les huiles essentielles parce qu’elles n’ont pas que des propriétés odorantes mais aussi thérapeutiques et doivent être utilisées avec précaution.

Les senteurs de nos sérums pour le visage

Lorsque nous élaborons un sérum pour le visage les points importants sont:

  1. L’efficacité
  2. La qualité
  3. Développement durable

Efficacité

Nous faisons un choix de 5 huiles végétales au maximum pour assurer une concentration élevées d’actifs qui se trouvent dans les insaponifiables.

Qualité

Nos huiles sont toutes bio, pressées à froid ou par extraction supercritique au CO2. Elles ne sont pas raffinées ou désodorisées.

Développement Durable

Nous choisissons des fournisseurs qui ont connaissent les producteurs et les conditions de travail des travailleurs.

Quelle est l’impact de ces trois critères sur les sérums?

Les sérums ne sont pas « parfumés » ni par des huiles essentielles, arômes ou fragrances. Il existe un sérum pour les peaux grasses à acnéiques (sérum New York) qui contient des huiles essentielles mais le choix des huiles essentielles n’est pas fondé sur leurs propriétés olfactives mais sur leurs propriétés thérapeutiques.

Les sérums ont tous des odeurs différentes propres aux huiles végétales qui le compose. Et c’est ce que l’on recherche! 

Ça me rappelle l’époque où j’exerçais m’ont métier de sage-femme quand mes patientes me disaient mais j’ai mal, les contractions sont de plus en plus fortes et je leur disait c’est excellent c’est ce que l’on veut! C’est un « mal » pour un bien. Il faut tout de même relativiser une odeur de sérum n’a RIEN avoir avec les douleurs des contractions… lol!

Une huile sans odeur ou couleur devrait vous interpeller. Il y a bien sûr certaines huiles qui ont très peu d’odeur comme l’huile d’Abricot, Carthame ou Jojoba mais on peut quand même la sentir.

Ensuite, il y a des huiles qui ont des odeurs plus prononcées comme l’huile de Tamanu, Huile d’Argan, Huile de Pépins de Framboise et l’huile de Pépins d’Argousier par exemple.

Pourquoi choisir des huiles végétales qui ont des odeurs?

C’est grâce à l’odeur que l’on peut savoir que l’huile n’a pas été raffinée, désodorisée. Le processus de raffinage enlève une grande proportion d’insaponifiables et ce sont ces insaponifiables qui font partie intégrale de l’efficacité du sérum avec les différents acides gras des huiles végétales.

Il faut aussi savoir que l’odeur d’un sérum d’un lot à l’autre peut varier.  Ceci étant causé par les variations environnementales d’une récolte à l’autre. (plus de pluie, provenance,sécheresse etc..)

Modifiez votre réflexe olfactif

Lorsque vous sentirez votre sérum soyez content de savoir que cette odeur particulière provient des bienfaits des huiles qui le compose et pensez aux vertus que vous apportez à votre peau. L’odeur part très vite et rapidement vous ne pourrez plus supporter l’odeur des parfums synthétique que vous trouvez dans les crèmes conventionnelles.

Si vous n’arrivez pas à vous y habituer vous pouvez si nécessaire ajouter les huiles essentielles suivantes avec une concentration maximale de 1%

  • HE Lavande Vraie
  • HE Rose
  • HE Géranium

Précautions des huiles essentielles:

Respecter le dosage des huiles essentielles.  Les huiles essentielles et les essences sont composées à 100 % de principes actifs qui leur confèrent un pouvoir thérapeutique élevé. Il convient donc de suivre les conseils d’un spécialiste avant l’utilisation de toute huile essentielle, en respectant la posologie et la durée.

Autres règles d’or quant à l’utilisation des huiles essentielles :

– S’assurer de l’utilisation sans danger chez les enfants et les femmes enceintes et allaitantes, en prenant conseil auprès d’un aromathérapeute ;

– Ne pas appliquer les huiles essentielles sur les muqueuses : oreilles, nez, yeux, et ne pas les avaler, sauf avis médical avisé

– Ne pas s’exposer au soleil avec une essence d’agrume et certaines huiles essentielles qui contiennent des Furocoumarines ;

– Se laver les mains après toute utilisation

– Conserver les huiles essentielles hors de portée des enfants et des animaux.

Précaution dans le cadre d’une application cutanée :

– Réaliser un test sur le pli intérieur du coude afin de s’assurer de l’absence de réaction cutanée allergique, avant toute utilisation d’une nouvelle huile essentielle ;