Bien que souvent peu douloureuses, les infections causées par certains champignons appelées « Candidoses » se révèlent être des plus désagréables.

Dans la plupart des cas, le champignon (candida albican) est omniprésent dans l’intestin, sans que cela ne se manifeste autrement par des douleurs et/ou des démangeaisons. En revanche, suite à une baisse immunitaire ou à une micro-lésion de la peau, il gagne le derme, l’épiderme ou la muqueuse. Il est d’ailleurs si fréquent de voir flamber une mycose suite à une maladie ou une infection pour laquelle nous avons dû être traités par antibiotiques. Une mycose peut se localiser sur la peau de manière générale, sur les pieds ou sur les muqueuses buccales (comme le fameux muguet du nourrisson) ou même vaginales.

Naturellement présent dans l’intestin, candida albican se réjouira sans limite lorsque nous avalerons des aliments contenants du sucre, des levures ou encore des produits laitiers.

Il est combattu par de bonnes bactéries présentes dans notre intestin ; c’est pour cela que lorsque nous devons nous souscrire à un traitement antibiotique (qui éradique bonnes et mauvaises bactéries), le territoire devient donc exploitable sans embûches par le candida qui régnera ainsi sans aucune difficulté. Il n’est cependant pas impossible pour nous de le détrôner !

Inutile de préciser qu’avant de traiter, assurez-vous que votre problème est bel et bien une mycose et non une autre infection pouvant être plus grave. Seul un diagnostic médical éradiquera les autres hypothèses.

 

 

Soigner les mycoses au niveau de la peau

 

Au niveau de la peau, plusieurs huiles essentielles ont des propriétés fongicides qui permettront, par application locale, de soulager et combattre la mycose. Vous pouvez préparer une huile de traitement à appliquer sur la peau infectée comme suit, pour un adulte en bonne santé:

 

Pour un flacon de 30 ml :

  • 27ml d’huile de nigelle
  • 1ml d’huile essentielle de Géranium Rosat (Pelargonium asperum)
  • 1ml d’huile essentielle de Fragonia (Agonis Fragrans)
  • 0.5 ml d’huile essentielle de Thym à linalol (Thymus Vulagaris CT Linalol)
  • 0.5 ml d’huile essentielle de Lavande Vraie (Lavandula Angustifolia)

 

Prévention des mycoses cutanées

Le candida se plaît dans les milieu chauds et humides. Voici donc quelques gestes faciles à faire :

  • Bien sécher la peau après la douche ou le bain (entre les orteils, par exemple).
  • Nettoyer la peau avec du bicarbonate de soude dilué dans de l’eau (bain de pieds par exemple)

 

Soigner les mycoses sur les muqueuses

Pour ce qui est des infections sur une muqueuse (buccale ou génitale), il convient d’y aller doucement avec des hydrolats (Géranium, Tea-Tree, Rose) et des huiles végétales SANS ajout d’huiles essentielles. On optera volontiers pour de l’huile de Nigelle, de l’huile de Macadamia ou de l’huile de Sésame.

Pour traiter efficacement les mycoses vaginales, il est très intéressant de savoir qu’il est possible de faire des ovules avec des huiles essentielles. Vous pouvez vous renseigner auprès d’un aromathérapeute ou d’une pharmacie spécialisée.

 

Précautions à prendre

Pour tout traitement par application locale, il convient évidemment d’avoir une hygiène irréprochable des mains. La mycose est extrêmement contagieuse. Pensez également à passer en lessive les linges de bain ou autre tapis de douche.

 

Soigner les démangeaisons, formule anti-gratte!

Vous allez bénir la formule qui suit et lui chanter des louanges à en perdre vos cordes vocales ! Voici une petite formule d’un spray « anti-gratte » ! Où que soit logée votre mycose, ce spray soulagera démangeaisons et inconfort. Vous pouvez l’appliquer à volonté, mais n’oubliez pas de sécher avant de recouvrir la mycose par des habits (les chaussettes, par exemple).

 

Pour un flacon-spray de 50ml :

  • 25ml d’hydrolat de Tea-Tree
  • 25 ml d’hydrolat de Rose

Armez-vous des bonnes huiles, de courage et de patience et « A bas le roi Candida » !

 

Passionnée par le monde des cosmétiques naturels, Lise Jeanbourquin est thérapeute en Fleurs de Bach et achèvera en 2019 la formation d’aromathérapeute auprès de l’Ecole ERA.