Je pense que tout le monde a eu une verrue ou connaissent quelqu’un qui en a eu. On parle souvent de la verrue plantaire ou des verrues vulgaires mais il y en a plusieurs sortes.

Dans cet article je vais vous aider à trouver une solution naturelle pour vous débarrasser de vos verrues. J’ai souvent essayé les traitements du commerce et ils n’étaient jamais efficaces en tout cas en ce qui me concerne. Voici une alternative naturelle.

Qu’est-ce qu’une verrue?

Les verrues touchent 7 à 10% de la population générale et un tiers des enfants de 4 à 12 ans. Ces excroissances bénignes, souvent indolores, se situent le plus souvent au niveau des mains et des pieds. La verrue est une petite excroissance de la peau causée par la prolifération de cellules parfois due à un virus du type papillomavirus (HPV), ell peut parfois être contagieuse mais bénigne

Quels sont les types de verrues?

Les verrues plantaires (contagieux)

Le plus souvent, les verrues plantaires apparaissent sous la forme de petites excroissances de peau rugueuses au toucher. Les symptômes des verrues plantaires dépendent du type de verrue. « La myrmécie est un rond de peau avec des points noirs dedans. C’est une verrue profonde et souvent douloureuse lors de l’appui du pied » informe la dermatologue. « Les verrues en mosaïque sont des verrues plus petites, regroupées en plaque, superficielles et non douloureuses. »

Myrmécie (HPV1)

Description : La plus fréquente cette verrue est profonde et douloureuse, en général unique, caractérisée par une lésion circulaire entourée par un épais anneau kératosique (peau durcie) recouvrant partiellement la région centrale dont la surface kératosique est piquetée de points noirâtres.

Evolution : variable : mois à années avec une régression spontanée de 30 à 50% en 6 mois.

Verrues mosaïque

Description : Verrues superficielles, non douloureuses, multiples et confluentes en un placard kératosique (surface avec la peau durcie).

Evolution : des régressions spontanées interviennent précocement chez l’enfant

Verrues des mains (contagieux)

Verrues vulgaires

Description : En forme de boules localisées sur le dos des mains et des doigts, saillies charnues kératosiques, parfois sillonnées de crevasses à la surface. Le nombre est variable et elles sont souvent douloureuses si situées sur le bord des doigts et des ongles.

Evolution : régression spontanée possible

Les autres types de verrues

Les verrues génitales (condylomes)

Elle sont causées par un autre type de HPV et sont à risque pour la santé : elles augmentent, chez les femmes, le risque de cancer du col de l’utérus.  Ce type de verrue est contagieux

La kératose séborrhéique 

C’est aussi une lésion palpable, mais sa couleur est plus pigmentée (tons marron). Cette verrue a aussi un aspect plus gras, est bénigne et non contagieuse et a des contours bien délimités. Il est possible de l’extraire même en la grattant. Cette lésion apparaît surtout avec l’âge.

Le molluscum contagiosum 

Vous l’aurez sans doute deviné par son nom, le molluscum contagiosum est une lésion provoquée par un agent infectieux (un virus). Ce type de verrue est très contagieuse, à tel point qu’il est possible de s’infecter soi-même rien qu’en se grattant. Elles ne provoquent pas de picotements et ne sont pas malignes. 

Les kératoses actiniques 

Ces lésions sont causées par une exposition prolongée aux rayons du soleil. C’est la raison pour laquelle ces verrues apparaissent principalement sur les zones du corps qui ont été exposées au soleil, par exemple le décolleté, le visage, le front, le bras, etc. Parce qu’elles ressortent seulement légèrement de la peau, on les détecte principalement au toucher car elles ont un aspect rugueux. Les kératoses actiniques sont propres aux personnes âgées et ne sont ni contagieuses ni malignes a priori. 

Les fibromes 

Ce sont des lésions qui ressortent de la peau et qui présentent au toucher une consistance molle. Bénignes et non contagieuses, ces verrues ne sont pas liées à l’exposition au soleil. Elles peuvent ainsi apparaître sur des zones moins susceptibles d’être exposées aux rayons.

Molluscum pendulum

Il s’agit d’une variante de la précédente, caractérisée par une lésion molle. Toutefois, contrairement au fibrome classique, le fibrome mou présente une sorte de tige fine, qui s’élargit dans le fibrome. Ces verrues apparaissent le plus souvent au niveau des aisselles et ne sont ni malignes ni contagieuses. Mais elles peuvent devenir gênantes puisqu’elles peuvent s›accrocher aux vêtements et aux autres objets en contact.

La verrue plane

La verrue plane est une variante de la verrue vulgaire. Elle serait aussi causée par un virus de la famille du papillome. Les lésions sont palpables, mais plus petites. De plus, la couleur est semblable à celle de la peau. Contrairement à la verrue classique, la surface de la verrue est plane, douce et lisse. Elle n’est pas maligne et peut apparaître sur les mains.

L’hyperplasie sébacée 

C’est une lésion provoquée par un grossissement de quelques glandes sébacées proches les unes des autres et formant une espèce de cratère sur la peau. On retrouve ce type de verrue plus particulièrement chez les personnes à la peau grasse. Il est possible que le facteur génétique soit aussi une des raisons qui expliquerait l’apparition de l’hyperplasie sébacée dans certaines familles. L’hyperplasie sébacée n’est ni maligne ni contagieuse.

Les soins naturels

Pour les soins je vais cibler les verrues plus fréquentes, les verrues plantaires et des mains. L’élément le plus important pour tout traitement c’est de viser uniquement la verrue sans toucher les tissus avoisinants. Vous pouvez appliquer un peu de beurre de Karité sur le pourtour de la verrue pour éviter de mettre la préparation sur les tissus sains.

Suite à de tests in vitro il a été démontré l’efficacité du monotrepène Thuyone sur les virus. Dans la Sauge Officinale il y a 35-60% de cette molécule ce qui fait d’elle un excellent choix. Elle peut être appliquée non diluée sur la surface kératinisée de la verrue. L’autre huile essentielle intéressantes est l’Eucalyptus à Cryptone connue pour ses propriétés anti-virales. La lavande vraie offre également des propriétés bénéfiques contre les verrues.

Formulation localisée pour 10ml

les huiles essentielles
  • 5 ml Huile essentielle de Sauge Officinale
  • 3ml Huile essentielle d’Eucalyptus à Cryptone
  • 2ml Huile essentielle de Lavande vraie

Préparation

  • Limer légèrement la surface de la verrue et bien la désinfecter après utilisation (le virus va contaminer la lime)
  • Appliquer du gel d’aloe vera et laisser poser pendant 5 minutes (contient naturellement de l’acide salycilique)
  • Appliquer une goutte sur la verrue
  • Mettre en pansement pour intensifier l’action
  • A appliqer la préparation tous les jours.

Sources :

  • Larousse
  • Dermatologie 2013 – HUG – DMCPRU – Service de médecine de premier recours
  • Aromadermatology: Janetta Bensouilah et Philippa Buck