Si vous aussi vous avez été piqués par la mouche « Aromathérapie pour la vie », cet article est fait pour vous !

Ah si vous saviez comme il est facile de me séduire avec des huiles essentielles ! Au début de ma formation, chaque huile essentielle me semblait IN-CON-TOUR-NABLE ! Il me les fallait toutes, et j’ai, petit à petit (mais rapidement quand même) rempli mon armoire à pharmacie avec ces petites fioles craquantes. Et tout aussi rapidement, mon porte-monnaie suait d’angoisse… Voici donc quelques astuces à appliquer ou encore quelques questions à se poser rationnellement avant de succomber à la tentation.

Les huiles essentielles précieuses

On nommera les stars de la bande : Rose – Néroli – Champaca – Jasmin – Verveine Citronnée !
Un peu de calcul pour les plus téméraires… Le prix d’un ml d’huile essentielle de Rose tourne autour de 50.- (varie nettement en fonction des marques) ce qui nous amène à un prix de 50’000 CHF pour un litre. Si, si, vous avez bien lu…

Pour obtenir un litre d’huile essentielle de Rose, il ne faut pas moins de 4 millions de fleurs. Celles-ci étant bien évidemment ramassées à la main, sont ensuite distillées deux fois (pétales, puis hydrolat) afin de pouvoir avoir une meilleure concentration. J’imagine donc aisément que le prix du salaire horaire des différents acteurs de la chaîne de production ne se situe pas dans une fourchette aussi luxuriante.

Les procédés d’extraction ou de distillation sont, pour les huiles précieuses citées ci-dessus, des facteurs qui influencent le prix de vente. On relève également la rareté de certaines plantes.

Faut-il pour autant s’en priver ?

Bien sûr que non ! Voici les 8 astuces pour soigner ses maux, ses états d’âme mais aussi son budget !

1. Diluer les huiles essentielles précieuses

Les propriétés thérapeutiques des huiles précieuses sont principalement psycho-émotionnelles et énergétiques. En les diluant à 10%, vous conservez leurs bienfaits, tout en augmentant votre stock. Préférez une huile végétale qui ne rancit pas ou peu, et pour cela, optez pour le jojoba.

Comment faire ?

Couplez votre achat de votre flacon de 1ml d’huile essentielle avec celui d’une petite bouteille à compte-gouttes (précisez que c’est pour des huiles) d’une contenance de 10ml. Complétez ensuite votre flacon avec 9ml de Jojoba et 1ml d’huile essentielle précieuse. Rien qu’à l’odorat, vous observerez que la puissance est indemne.

2. S’orienter vers des marques fiables dont les huiles essentielles sont de meilleure qualité

On peut tous être tentés par une offre à bas prix mais la qualité de l’huile essentielle y est parfois liée. Ainsi, pour avoir une ambiance de lavande avec son diffuseur, 2 ou 3 gouttes d’une huile essentielle de bonne qualité suffiront (au lieu de 10-12 gouttes).

3. Les huiles essentielles sont remboursées par les caisses maladies de base

Pour autant qu’elles soient conseillées par un médecin, un naturopathe ou un phytothérapeute, les prescriptions sont remboursables en Suisse. Renseignez-vous auprès de votre médecin.

4. Savoir quelles sont les huiles essentielles qui vous sont essentielles

Prendre le temps de noter les indications pour lesquelles vous aimeriez avoir des huiles essentielles sous la main. Il existe en effet plusieurs huiles essentielles dont les propriétés sont multiples.

Par exemple :

L’huile essentielle de Cardamome (par voie orale et/ou cutanée) harmonisera votre humeur et vos émotions (stimulante ou apaisante), aidera en cas de toux – d’asthme – bronchite (expectorante et mucolytique), facilitera la digestion (antispasmodique), et combattra de main de maître la fatigue musculaire. Autant sur le plan psycho-émotionnel que physique, cette huile essentielle est « tout terrain » et remplace au moins 4 huiles essentielles différentes.
Il y en a d’autres alors à vos crayons ou stylos, faites une liste et prenez contact avec un aromathérapeute pour vous laisser guider sur la pharmacie idéale et mini-prix !

5. N’utilisez pas d’huiles essentielles pures !

Que cela soit par voie orale ou sur la peau, une huile essentielle est si concentrée qu’une dilution n’est surtout pas superflue. Avec de l’huile végétale sur la peau (à 10% pour un adulte) ou avec un excipient (à 20% dans du fludol, solubol, disper) pour la voie orale, vous économiserez un certain nombre de gouttes et en plus de cela, vous vous protéger contre toute agressions sur la peau ou sur la muqueuse digestive. Renseignez-vous sur les précautions d’emploi et les dilutions pour les différentes voies d’application.

6. Terminé les mélanges en grande quantité !

Les mélanges dans de l’huile végétale sont parfois délicats à conserver sur le long terme. Souvent, les préparations rancissent. Pour éviter cela, deux astuces de pro :

  • primo, privilégiez les petits flacons de 10 à 20ml car l’efficacité des huiles essentielles est telle qu’on n’a jamais besoin de litres de préparations. Entre nous, il n’y a que les huiles contre la cellulite où les grands flacons sont indispensables (Dieu que le monde est injuste ! ).
  • Secundo, vous pouvez élaborer des formules avec des huiles essentielles pures. Le mélange sera donc tout prêt et pourra être dilué adéquatement en temps voulu. Vous vous épargnerez le temps de la réflexion ce qui peut être précieux en cas de gastro familiale inopinée!

7. Les dates de péremption

Fiez-vous à votre bon sens et à votre odorat pour juger de l’état de votre huile essentielle. Les fabricants sont obligés d’indiquer une date pour des raisons légales mais si l’huile essentielle est stockée dans un endroit sombre, sec et à température ambiante ou fraîche il n’y a que peu de risque qu’elle rancisse. Faites-vous confiance !

8. Les hydrolats !

Ne passez pas à côté des hydrolats qui remplissent leur contrat en matière d’efficacité et qui se conservent très longtemps au réfrigérateur pour un prix inférieur aux huiles essentielles.

Si comme moi vous désirez encore nourrir généreusement votre Amour pour les huiles essentielles tout en respectant vos possibilités financières, gardez cet article en tête… et surtout… autorisez-vous quand même une petite folie de temps en temps au doux parfum de… Rose ?

Vous trouverez une sélection d’hydrolats en boutique et en ligne . Si vous aimeriez en savoir plus sur les huiles essentielles venez me rendre visite en prenant un rendez-vous ici .

Passionnée par le monde des cosmétiques naturels, Lise Jeanbourquin est thérapeute en Fleurs de Bach et achèvera en 2019 la formation d’aromathérapeute auprès de l’Ecole ERA.