Tout ce que vous ne savez pas sur les lèvres !

Tout ce que vous ne savez pas sur les lèvres !

Quelles soient pulpeuses, maquillées, sèches ou fines, les lèvres ont plusieurs rôles que nous ne connaissons pas forcément. Souvent nous les observons simplement de l’extérieur, c’est ce qui nous motive à plonger ou non sur notre baume fétiche ou notre rouge à lèvres glamour.

Penchons-nous un peu plus sur cette partie de notre visage, vous voulez bien ?

Premièrement, nous ne pouvons passer à côté du fait que sans les lèvres, la communication verbale serait bien difficile. Ouvrir ou fermer la bouche ne serait pas possible. Avoir une élocution parfaite de certaines consonnes comme b, f, m, p, v et w sans nos lèvres si précieuses serait donc impossible !

Mais la communication ne s’arrête pas à notre faculté de parler, mais se poursuit avec nos expressions, nos émotions qui se reflètent dans notre visage. Ainsi une mine déconfite triste et morose se traduit par des lèvres relâchées et tirant vers le bas alors que la joie se dessine grâce à un sourire radieux !

En restant dans la relation entre les individus, les lèvres ont une connotation charnelle et séduisante. Des lèvres gourmandes qui invitent au baiser romantique… ou plus si affinité. Pour couper toute envie de déraper dans un scénario croustillant pour la fin de cet article, je précise également que les lèvres constituent une barrière contre les fuites de salive… nous évitant ainsi de baver devant l’être aimé ou convoité… bref. Je m’égare ! 😉

Vous l’aurez compris, les lèvres sont multifonctionnelles.

D’un point de vue anatomique, elles sont composées de quatre différentes couches. De l’intérieur vers l’extérieur, on retrouvera : La Muqueuse, la couche sous-muqueuse, la couche musculaire et la peau. Parmi elles, les nerfs et les vaisseaux sanguins sont présents. Que cela soit pour la lèvre supérieure ou la lèvre inférieure, on peut distinguer deux parties : la zone cutanée et la zone de muqueuse. La muqueuse intérieure sécrètent des agents antibiotiques naturelles qui maintient un climat sain à l’intérieur de la bouche.

Anatomie des lèvres (source Aesthetics Journal)

1-Philtrum
2- Crête philtrale
3- Jonction cutanée-muqueuse
4- Arc de cupidon
5- hemi-lèvre supérieure gauche
6- Commissure labiale
7- Fente orale
8- Vermillon ou « lèvre rouge »
9- « Lèvre blanche »

Comment prendre soin de ses lèvres ?

Vous connaissez tous le baume à lèvres, et souvent vous en raffoler. Par cet article, je tenais à affiner les connaissances afin que vous puissiez gagner en autonomie dans vos soins.

Avant d’agir de l’extérieur avec l’application d’un baume par exemple, il y a lieu de se demander si son hydratation est optimale. Ainsi, des lèvres sèches ou gercées reflètent souvent un manque d’hydratation en eau (que l’on ne boit pas assez) ou en acides gras (huiles de bonne qualité pressées à froid, petits poissons gras, oléagineux, …).

Aussi surprenant que cela puisse être, la santé des lèvres est étroitement liée à la santé des intestins et du tube digestif dans sa globalité. Selon la naturopathie, un problème survenant aux extrémités du tube digestif (irritations, lésions, brûlures, dermatoses, …) est un signe incontournable d’une muqueuse irritée sur toute la longueur du tube. Pour pouvoir la soigner, il convient d’adapter son alimentation avec des aliments qui n’irritent pas la muqueuse et de privilégier les légumes cuits à la vapeur douce, diminuer les céréales (surtout les céréales raffinées) et boire du bouillon d’os riche en collagène (c’est un délice lorsqu’on le mijote avec Amour !).

Vous êtes davantage efficaces lorsque vous cumuler les approches thérapeutiques ! Boire en suffisance (de l’eau, pas du prosecco !), augmenter les acides gras, privilégier les légumes cuits et les céréales non raffinées, et boire une tasse par jour de bouillon d’os… Vous ajouter un super baume à lèvres Kiss de M&O Naturel et le tour est joué !!!!

Des bisous à toutes, avec le sourire !

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin mère de 3 enfants est également thérapeute en Fleurs de Bach, aromathérapie et psycho-kinésiologie.

 

 

Comment préparer sa peau à la saison froide?

Comment préparer sa peau à la saison froide?

Les arbres commencent à changer leurs robes pour des tons plus chatoyants allant du rouge au brun, en passant par le jaune, les saveurs dans nos assiettes font la part belle aux champignons et autres courges, le temps valse entre les temps d’été indien et les vents rafraîchissants qui annoncent malgré tout le froid de l’automne et de l’hiver…

Du côté de la météo du cœur, les émotions évoluent au fil des jours, laissant parfois la mélancolie parler… J’aime l’automne, la douceur du froid qui donne envie de se balader avec sa petite laine dans les feuilles tombées au sol, et de revenir dans ma maison, en famille pour des moments de cocooning tendres et tranquilles… Ah l’automne…

L’automne amorce l’hiver en douceur. Et si nous en profitions pour accompagner notre peau vers les froids plus secs afin qu’elle ne soit pas brutalisée subitement ?

Que se passe-t-il au niveau de la peau lorsqu’il fait froid ?

La peau est le plus grand organe du corps humain. Elle a un rôle important dans la thermo-régulation de l’organisme.

Lorsqu’elle est exposée au froid, les petits vaisseaux qu’elle contient se rétractent impliquant une moins bonne irrigation. Le vent quant à lui va avoir un effet asséchant sur la peau, voire décapant. Il ne sera donc pas rare de voir la peau s’écailler (parfois même avec des squames), tirailler et être sensible. Cette sécheresse est expliquée car les acides gras de la peau se modifient lorsqu’il fait froid.

Plus concrètement, comment dois-je soigner ma peau durant cette transition ?

Pour le visage, nous conseillons une routine journalière avec un nettoyage/démaquillage avec du liniment, un rééquilibrage du pH avec un hydrolat choisi en fonction de votre type de peau puis de terminer le soin quotidien avec votre sérum aux huiles végétales habituel. Cependant, il convient d’intégrer une exfoliation régulière (une fois par semaine), suivie d’un masque doux. Afin de limiter le nombre de petites peaux mortes et de soigner en profondeur les couches de la peau.
Petit à petit, vous pouvez intégrer de l’huile végétale de macadamia à votre routine. Pour commencer, un jour sur trois à titre de 50% sérum habituel 50% huile de macadamia. Puis en fonction de l’arrivée du froid et des réactions cutanées, augmenter peu à peu les quantités.

Au niveau du corps, les gommages peuvent s’avérer très efficaces pour accompagner convenablement la peau. Avec différents sels, ou même du sucre pour les plus gourmands, exfoliez la peau en douceur juste avant de prendre votre douche. Soyez vigilants à toujours mélanger vos grains avec de l’huile végétale ou même du beurre (Karité, coco), afin de ne pas trop décaper la peau.

Songez à toujours bien nourrir la peau après vos douches : avec une huile végétale légère comme l’huile pour le corps « La Naturelle » puis ponctuellement avec des huiles végétales plus riches comme le beurre (karité, cacao, coco) ou les huiles végétales de macadamia, bourrache, chanvre ou onagre.

Pour se faire plaisir, on peut imaginer des huiles essentielles pour accompagner nos soins, aux notes douces et épicées : patchouli, vanille, cardamome, bois de santal,… attention toutefois si votre cœur vous mène vers les huiles essentielles de cannelle écorce ou de girofle car elles sont très irritantes pour la peau et pourraient vous brûler. Optez pour un dosage de 1% sur la totalité de votre préparation pour être sûr. Vous pouvez également choisir « La gourmande » aux senteurs de Lavande Vraie, Jasmin et Vanille.

D’un point de vue émotionnel, un petit mélange d’huile essentielle à respirer (aromastick) peut tout à fait vous accompagner et vous faire gagner en sérénité.

Pour un aromastick lumineux et envoûtant :

  • 20 gouttes d’huiles essentielles pour imbiber le coton
  • 13 gouttes HE mandarine
  • 5 gouttes HE orange douce
  • 1 goutte HE cannelle écorce
  • 1 goutte HE Girofle

Bel automne à vous !

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin mère de 3 enfants est également thérapeute en Fleurs de Bach, aromathérapie et psycho-kinésiologie.
6 bonnes habitudes pour un teint éclatant

6 bonnes habitudes pour un teint éclatant

Vous trouvez votre peau terne et le teint brouillé. Nous avons pour vous des astuces. Il n’y a pas besoin de faire de grands changements mais quelques modifications dans vos habitudes peuvent faire toute la différence.

Aujourd’hui nous allons vous donner les moyens de trouver un nouvel équilibre naturellement.

1. Faites une détox de vos produits cosmétiques

C’est le premier pas et le plus important. Vous vous demandez peut-être pourquoi?

Les cosmétiques conventionnels contiennent énormément d’ingrédients indésirables et potentiellement néfaste pour votre santé

Ces ingrédients synthétiques peuvent être très agressifs pour la peau et la santé avec des ingrédients avec divers niveaux de toxicité. Il sont également très fréquemment non biodégradable et lorsqu’il sont rincés de notre peau ont un impact négatif sur l’environnement.

Même les produits se disant naturels ou bio peuvent contenir des ingrédients indésirables

« Naturel » n’est pas un mot réglementé et le label Bio peuvent êtres mal interprétés. Lorsque un produit est labelisé bio, ceci ne veut pas dire que 100% des ingrédients sont bio et naturels. Ils doivent avoir un certain pourcentage Bio et ensuite ils sont autorisés d’utiliser certains ingrédients synthétiques listés par l’organisme certifiant.

Attention aux dates de péremption

Combien de fois est-ce que vous dites, wow le temps passe si vite lorsque vous rencontrez quelqu’un que vous n’avez pas vu depuis quelques années. En ce qui concerne les cosmétiques il se peut que vous soyez une de ces personnes qui aime acheter beaucoup de produits différents. Entre le temps où ces produits sont sur les étagères des magasins et le temps passé dans votre salle de bain votre produit peut être rapidement périmé. Il se peut qu’il ait le même aspect et ou odeur mais que les bactéries, champignons ont commencé à se proliférer.

Ces produits vous ferrons plus de mal que de bien. Si vous aimez fabriquer vos cosmétiques et vous utilisez des huiles végétales Bio, achetez en petites quantités et gardez les au frigo. Ajoutez également de la vitamine E pour ralentir l’oxydation. Utilisez à un pourcentage de maximum 0.5%.

Certains produits testent sur les animaux

Les marques qui testent sur les animaux ne vont pas le proclamer et ceci est interdit en Europe mais la même marque pourrait tester sur les animaux dans d’autres pays. Optez pour les marques de petites entreprises indépendantes qui n’appartiennent pas aux grands groupes comme L’Oréal entre autres. Ceci ne va pas avoir un effet sur votre teint mais les tests sur animaux ne sont pas nécessaire pour les cosmétiques.

Attention au greenwashing!

Certaines grandes marques voient l’engouement pour le naturel et le Bio. Un marché grandissant qu’ils ne veulent pas laisser passer. Ils vont alors mettre en avant un ou deux ingrédients naturels pour berner le consommateur en lui donnant l’impression qu’ils sont en train d’acheter un produit naturel et sain.

Vous pourriez penser que vous êtes en train de choisir un produit est naturel ou bio mais si vous regardez en plus de détails les ingrédients, vous vous rendrez vite compte que ceci n’est malheureusement pas le cas..

 

2. Jetez les produits qui ont passé la date d’expiration

Period After Opening Symbol Cosmetic Label

La date de péremption est déterminée par des tests laboratoires et il est important de les respecter pour éviter d’appliquer un produit plein de bactéries ou oxydé qui va empirer l’état de votre peau. Les produits cosmétiques huileux rancissent et au lieu de ralentir le processus de vieillissement va au contraire l’accélérer. Vous cherchez à avoir PLUS de rides utilisez les vieilles huiles…..

3. Passer au naturel/ Bio n’est pas difficile ou cher

Si vous y pensez depuis plusieurs mois mais vous ne savez pas comment vous y prendre ou quels produits acheter. Ne vous posez plus de questions c’est très facile. Voici quelques idées pour vous aider à passer au naturel:

  • Commencez par changer vos soins pour le visage Un protocole simple adapté à votre peau. Plus besoin de crèmes de jour, nuit sérum intensif, nettoyant spécial pour le matin, le soir et j’en passe. Il vous suffit de trois choses:
    • Liniment ou savon surgras (nettoyer et démaquiller)
    • Hydrolat ( différents hydrolats pour votre type de peau)
    • Sérum Huileux (sérum adapté à votre peau et oui aussi pour les peaux grasses!)
  • Optez pour le maquillage minéral qui n’impactera pas négativement sur votre peau
  • Changez vos shampoings classiques pour des soins capillaires naturels.
  • Optez pour des masques à l’argile, gel d’aloe vera ou exfoliants naturels pour vos soins hebdomadaires ou mensuels.

Il arrive parfois qu’en passant au naturel il peut y avoir un effet rebond et ceci est normal mais passager. Votre peau peut parfois prendre plusieurs mois pour trouver son équilibre. Pour en savoir plus voici notre article sur l’effet rebond

4. Suivez les indications et modes d’emploi

Par exemples, si vous utilisez un exfoliant pour le visage ne l’utilisez pas trop fréquemment et doucement sans agresser la peau. Les masques ne doivent pas être utilisés plus qu’une fois par semaine.

Gardez vos produits au frais et à l’abri de la lumière.

 

5. Apprenez à faire vos cosmétiques vous mêmes

Avez-vous pensé à faire vos cosmétiques vous même mais vous ne savez pas par où commencer. Les cosmétiques maisons peuvent être une excellent solution si vous aimez explorer différents ingrédients. Mais ceci doit se faire correctement. Certaines recettes que vous trouverez en ligne ne sont parfois pas correctes et peuvent causer plus de mal que de bien.
Pour apprendre à formuler vos propres soins, pensez à suivre notre formation en ligne ou dans notre boutique.

6. Choisissez la simplicité

La peau doit être nettoyée et soutenue dans son rôle en lui apportant les acides gras et actifs dont elle a besoin. Pour cela il n’y a pas besoin de beaucoup de produits. Lorsque mes clientes viennent en boutique, mon conseil est toujours de passer au naturel en une fois et de donner les anciens cosmétiques conventionnels à une personne qui ne se sent pas prête à passer le cap ou alors quelqu’un que vous n’aimez pas beaucoup ! Ha Ha.

Conclusion

Choisissez des produits simples mais de qualité et efficace qui ne contiennent pas plus d’une dizaine d’ingrédients, naturels, sans parfums ou autres indésirables. Apprenez à déchiffrer les ingrédients sur les cosmétiques ou pourquoi pas apprendre à faire vos cosmétiques vous même. 

Vous voulez découvrir de nombreux produits naturels et bio pour remplacer vos produits cosmétiques conventionnels, visitez la boutique M&O Naturel

 

Combattre la transpiration sans sels d’aluminium?

Combattre la transpiration sans sels d’aluminium?

Le sujet peu glamour de la transpiration n’épargne personne ! Que se soit par temps de canicule, sport, stress ou vos activités journalières … Le déodorant est pour la plupart d’entre nous incontournable.

Dans les déodorants « classiques » vous trouverez très fréquemment des sels d’aluminium. Les sels d’aluminium utilisés pour bloquer la transpiration sont accusés de favoriser l’apparition de cancers du sein par plusieurs études.

La dernière étude par le professeur André-Pascal Sappino, oncologue, et le docteur Stefano Mandriota, directeur de recherches en biologie, à la Fondation des Grangettes, à Genève, étudient l’effet des sels d’aluminium sur la santé depuis plus de dix ans  apporte des éléments supplémentaires à l’incrimination possible des sels d’aluminium dans la survenue de cancers du sein. Elle démontre que des cellules mammaires exposées in vitro à des sels d’aluminium développent la capacité de former des tumeurs et des métastases chez la souris. D’autres études sont en cours pour confirmer les dernières découvertes.

Jusqu’à présent les sels d’aluminium sont les seuls à bloquer la transpiration mais ne vous inquiétez pas, bien que vous ne bloquerez pas la transpiration il y a des méthodes naturelles pour  réguler la transpiration et empêcher les odeurs.

Qu’est-ce que la transpiration ?

La transpiration est essentielle au fonctionnement du corps humain. Composée de à 99% d’eau, la sueur a pour but de maintenir la température du corps aux alentours de 37° ainsi que d’éliminer toxines et bactéries. Sa composition varie néanmoins en fonction de l’alimentation et de la santé de chaque individu et son pH est légèrement acide.

Pourquoi les odeurs sont elles plus ou moins fortes ?

Il existe plusieurs facteurs qui influencent l’odeur de la sueur : l’alimentation (aïl, oigons, épices, poireaux, choux), un déséquilibre hormonal (ou le moment du cycle pour les dames) et les types de toxines et bactéries à éliminer. Outre cela, il existe une pathologie nommée « hyperhydrose gustative » qui touche des personnes qui transpirent de manière excessive lorsque ils ingèrent quoique ce soit.

Quel est le déodorant idéal ?

Dans l’élaboration d’une formule pour un déodorant nous allons nous concentrer sur les trois objectifs suivants :

  • L’absorption de l’humidité
  • La protection et le soin de la peau
  • La neutralisation des odeurs

Pour qu’un déodorant naturel tienne ses promesses, plusieurs ingrédients paraissent incontournables. Une texture crémeuse résultante de l’association des poudres (bicarbonate de soude, argile blanche et amidon de maïs) avec des huiles végétales (beurres de karité et de coco) sera efficace.  Avec ce mariage, l’humidité est fortement réduite et la peau parfaitement nourrie. Le bicarbonate de soude est fréquemment choisi pour ses propriétés désodorisantes. Il peut par contre être irritant pour certaines personnes, il faudra alors éviter de se raser avant l’application ou choisir un déodorant sans bicarbonate. En ce qui concerne les odeurs, le choix des huiles essentielles est primordial. 

Quelles huiles essentielles dans les déodorants ?

Dans un premier temps, il conviendra de nous orienter vers des huiles essentielles anti-infectieuses douces (Géranium, Thym CT Linalol, Menthe Bergamote, Marjolaine à coquilles, Coriandre graines, Bois de Rose, bois de Hô) ou encore avec une action anti-infectieuse plus forte (Tea-Tree, Ravintsara, Cajeput). Puis nous choisirons une huile essentielle qui aidera la peau à se régénérer surtout en cas d’agression telles que le rasage et l’épilation (Lavande officinale, Camomille romaine, Benjoin, Encens, Géranium, Palmarosa, Néroli, Patchouli, Rose). Laissons-nous guider par notre odorat pour que la synergie nous plaise.

L’huile essentielle de choix pour les déodorants est bien entendu le Palmarosa qui, à elle seule, contient toutes les propriétés désirées. En raison de sa forte concentration en géraniol, elle se révèle utérotonique et déconseillée en cas de grossesse. Les futures mamans se dirigerons alors vers des huiles essentielles plus douces, mais malgré tout efficaces (HE Thym CT Linalol, Géranium,…)

Oui, mais si je transpire vraiment beaucoup, que faire ?

En de transpiration excessive, l’huile essentielle de Petit grain bigarade aura un effet régulateur de sudation. Si après avoir analysé le métabolisme et nos tendances nous constatons que les hormones influencent la transpiration, les huiles essentielles de sauges sclarée et officinale seront intéressantes. En revanche, ces huiles ne doivent pas être utilisées à la légère en raison de la forte présence de cétones neurotoxiques et leurs actions hormonales. Leur utilisation sera surveillée de près par un thérapeute certifié, surtout s’il y a des antécédents de cancer hormonaux-dépendants.

Laissez-vous donc tenter par des aisselles fraîches et parfumées, même au naturel !

Vous trouverez une gamme de déodorants naturels dans notre boutique: www.monaturel.ch vous pouvez même faire le votre, voici la recette ici

Passionnée par le monde des cosmétiques naturels, Lise Jeanbourquin est thérapeute en Fleurs de Bach et achèvera en 2019 la formation d’aromathérapeute auprès de l’Ecole ERA

 

 

Quelles huiles choisir pour un massage?

Quelles huiles choisir pour un massage?

Souvent lorsque l’on parle d’huile de massage on pense immédiatement aux huiles essentielles mais il ne faut pas oublier que l’huile essentielle représente 1 à 3 % et le reste provient de l’huile végétale.

L’huile végétale est souvent décrite comme « porteuse » de l’huile essentielle alors qu’elle apporte beaucoup de molécules importantes pour un massage efficace.

Une bonne huile de massage doit être glissante et ne pas être « sèche » ou « trop grasse ».

Il faut trouver un bon équilibre entre les différents acides gras pour trouver la bonne huile ou le bon mélange d’huiles.

Ensuite il faut savoir quel type de personnes on doit masser:

  • personnes âgées
  • enfants
  • femmes enceintes
  • etc…

Leurs besoins:

  • Détente
  • Anti-inflammatoire
  • Soin de la peau
  • Massage sportif

Les huiles végétales ont l’avantage d’être sans risque pour les personnes enceintes, enfants ou les femmes allaitantes parce qu’elles ne contiennent pas d’huiles essentielles.

Si vous êtes masseur ou masseuse je vous conseille de préparer une grande bouteille d’huile neutre de la recette ci-dessous et de la personnaliser en fonction des besoins en utilisant des huiles essentielles si vous le désirez.

Les 6 huiles végétales que je recommande pour le massage:

  1. Huile d’Abricot
  2. Huile de Macadamia
  3. Huile de Sésame
  4. Huile de Pépins de Raisin
  5. Huile de Noix de Coco
  6. Huile de Jojoba

On est souvent étonné de voir l’huile de Noix de Coco dans la liste des huiles de massage pourtant c’est une excellente huile. Pour les soins plus spécifiques comme les douleurs articulaires et problèmes circulatoires vous pouvez y ajouter de l‘huile de Tamanu. Pour les vergetures les huiles de Rose Musquée, Argan et Baobab.

Les huiles essentielles et leur rôle

  1. Détente: Lavande, Orange, Mandarine et Chamomille Romaine
  2. Anti-inflammatoire: Menthe Poivré, Romarin à Camphre, Lavande Aspic
  3. Jambes lourdes: Cyprès toujours vert et Menthe Poivrée
  4. Vergetures: Lavande Vraie, Ciste Ladandifère, Patchouli
  5. Acné: Ravintsara, Lavande, Menthe Poivrée

En ce qui concerne les huiles essentielles ne choisissez pas des huiles dont vous n’aimez pas l’odeur surtout pour un massage détente. C’est votre corps qui vous dit que ce ne sont pas les bonnes pour vous. Ne pas mettre plus de 3% d’huiles essentielles dans votre préparation.

Voici la formule de Base que je vous propose pour 100ml:

  • 30ml Huile de Sésame
  • 25ml Huile d’ Abricot
  • 20ml Huile de Jojoba
  • 15ml Huile de Macadamia
  • 9ml Huile de Pépins de Raisins
  • 1ml Vitamine E

Il y a bien sur différentes formules, à vous de trouver vos préférences. Les huiles dans cette formule ont toutes des odeurs assez neutre et laisserons l’arôme des huiles essentielles se développer. Toujours faire un teste dans le plis du coude 24h avant pour éliminer tout risque d’allergie.

Quel est votre massage préféré? Nuque, dos, jambes, pieds ou l’ultime le corps entier?

J’adore les massages du dos et de la nuque mais enceinte j’adorais les massages des pieds!

Si vous avez besoin d’huiles vous pouvez les trouver sur notre site: www.moncosmetics.ch si vous avez besoin de plus grandes quantités n’hésitez pas à nous contacter par email

 

 

 

 

 

Huile de Karanja

Huile de Karanja

L’huile de Karanja ou (Karanj) provient de l’arbre de Pongam en Inde et elle est souvent comparé à l’huile de Neem qui est très proche dans ces propriétés anti bactériennes. Cette huile contient des acides gras plus rare qui contribuent à son efficacité.

INCI: Pongomia Glabra 

Composition :

  • Oméga 3 : 4%
  • Oméga 6 : 17%
  • Oméga 9 : 50%
  • Acide Behenic 5%
  • Acide Palmitique: 5%
  • Acide Arachidic 3%
  • Acide Lignoceric 2%
  • Acide Stearic: 4%
  • PolyPhénols dont Pongamol (1%) et Karanjine (3%)
  • Vit E

Indice de saponification: 183

Elle soigne différents problèmes de peau dont:

  • Eczéma
  • Psoriasis
  • Pellicules
  • Acné

Spécifications:

  • Couleur: Jaune transparente
  • Odeur: Très légère
  • Toucher: Gras mais s’absorbe vite

L’Huile de Karanja + désodorisée pressée à froid et certifiée Ecocert offre une protection UVA et UVB avec un SPF de 25-35 grâce aux Filtres UV naturels : Pongamol et Karanjine.

Ne contient aucun ingrédient synthétique!

Mode d’Application:

  • Visage: Appliquez l’huile de Karanja après votre sérum pour le visage et si nécessaire réappliquez en cours de journée.
  • Corps: Peut-être mélangé avec une autre huile à part égale pour un coefficient de 15.

Restez à l’ombre entre 11h et 14h et mettez un chapeau, évitez d’exposer les enfants au soleil et choisissez des vêtements anti-UV.

Ingrédients: Pongomia Glabra, Tocophérol

Achetez votre huile de Karanja ici

Photo: Thingnam Girija (www.flowersofindia.net)