Sélectionner une page
Le Sérum New York pour les peaux grasses

Le Sérum New York pour les peaux grasses

Le sérum New York a été formulé pour les peaux grasses à tendance acnéique.

Mettre une huile sur les peaux grasses? Oui!!

La plupart des cosmétiques destinés aux peaux grasses sont à base d’alcool et ont tendance à assécher la peau. Ces cosmétiques nous donnent une sensation de « propre » avec des picotements sur les boutons que l’on désinfecte parce que plus ça pique plus c’est efficace non?

J’ai utilisé ce genre de produits durant mon adolescence bien que je n’ai pas beaucoup souffert d’acné mais lorsque j’avais des boutons c’était tout de suite les produits asséchant que je cherchais.

Le problème avec ce genre de cosmétique est qu’il dérègle encore plus la peau en faisant penser à la peau qu’elle a besoin de plus de sébum parce que la peau est sèche. Cela engendre alors un cercle vicieux.

Le sérum New York est composé d’une synergie d’huiles végétales et essentielles. Ensemble ces huiles vont aider la peau à retrouver son équilibre d’acides gras, diminuer l’inflammation des pores et diminuer l’apparition des boutons.

Que contient notre sérum New York?

Voici la composition:

Huile de Pépin de Raisin (Vitis vinifera seed oil), Hulie de Pépins d’Argousier (Hippophae Rhamnoides seed oil), Huile de Nigelle (Nigella sativa seed oil), Huile de Jojoba (Simmondsia Chinensis seed oil), Huile essentielle de Geranium Rosat (Pelargonium Graveolens oil), Huile essentielle de Tea Tree (Melaleuca Alternifolia), Huile essentielle d’Helichryse (Helichrysum italicum), Huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum Camphora Leaf Oil), Huile de Tournesol (Helianthus annuus seed oil ),Tocophérol

Quelles sont les propriétés des huiles végétales dans ce soin?

Huile de Pépin de Raisin (Resserre les pores) Riche en Oméga 6

Régulatrice elle empêche ainsi une production trop importante de sébum et évite au front et à la partie médiane du visage de briller. Elle va aussi resserrer les pores dilatés, car le sébum sera moins abondant et diminuera le nombre de points noirs, dus à l’oxydation du sébum.

Huile de Pépins d’Argousier (Équilibrée en Oméga 3,6,9)

Excellente activité antioxydante, anti-radicalaire et anti-âge du fait de son taux exceptionnel en vitamine E.  Sa richesse en vitamine A lui offre une protection légère contre les UV, elle prépare la peau au bronzage et allonge la durée du hâle. Elle aide la peau grasse à se réguler et diminuer les cicatrices causées par les boutons.

Nigelle (Anti-Acné) Riche Oméga 6

L’huile de Nigelle ou cumin noir possède des vertus exceptionnelles sur les peaux irritées ou sujettes à l’acné. Reconnue pour ses nombreuses propriétés, l’huile de nigelle favorise la réparation cutanée et atténue les traces de cicatrices et d’acné. Sa texture fluide et légère vous garantit une pénétration rapide sans sensation de gras sur la peau après application. Non comédogène, l’huile de nigelle permet de retrouver une peau douce, soyeuse et agréable au toucher. L’huile contient une proportion élevée de Tanins qui ont une action astringente.

Huile de Jojoba (Régulatrice du Sébum)

Anti-inflammatoire elles est une excellente base pour les peaux sensibles. L’huile de Jojoba est très proche du sébum et aide la peau à réguler la production et convient particulièrement bien aux peaux mixtes et grasses.

Les Huile essentielles du Sérum New York anti-Acné

Huile essentielle de Géranium

Propriétés: tonique astringente, anti-inflammatoire, antibactérienne, antifongique

Huile essentielle de Tea Tree

Propriétés-Antibactérien majeur à large spectre, antiviral puissant, antiparasitaire et antifongique très efficace

Huile essentielle d’Hélichryse

Propriétés-Anti-inflammatoire, Cicatrisante

Huile essentielle de Ravintsara

Propriétés- Stimulante immunitaire, Anti-infectieuse (antivirale exceptionnelle)

En Conclusion

Le Sérum New York est un concentré de bienfaits naturels pour la peau. Ce sérum vous aidera à calmer vos rougeurs, réguler la production de sébum et resserrer les pores.

Pour acheter votre sérum visitez notre boutique ici

Comment stimuler le collagène naturellement?

Comment stimuler le collagène naturellement?

On entend souvent parler du collagène et c’est un argument de vente pour de nombreux cosmétiques, mais c’est quoi au juste?

Le collagène

Définition:

Le collagène est une famille de protéines, le plus souvent présente sous forme de fibres solides. Elle est présente dans la partie extracellulaire. Ces protéines ont pour fonction de conférer aux tissus une résistance mécanique à l’étirement.

Elles sont composées d’acides aminés, et elles sont les plus abondantes dans le corps humain. Le collagène possède une double fonction. Son action principale est de fixer le calcium sur les os, permettant ainsi de préserver les articulations et de prévenir l’arthrose.

Le collagène est également bénéfique pour la peau. Il permet, en effet, aux tissus de l’épiderme de se régénérer et de préserver son élasticité.

Fibres de Collagène

 

Contrairement à l’élastine qui se trouve également dans les tissus conjonctifs, le collagène est inextensible et résiste bien à la traction. Le Collagène est aussi indispensable aux processus de cicatrisation.

Cependant, dès l’âge de 25 ans, la production de collagène de notre corps diminue, s’estompe et c’est ainsi qu’apparaissent les premières rides.

Comment stimuler la production de collagène?

En voyant que le collagène diminue et que les rides apparaissent les scientifiques se sont penchés sur ces protéines. C’est elles qui donnent la fermeté à la peau et soutiennent sa structure. Il y a de nombreuses méthodes qui existent pour la stimuler bien que vous n’arriverez pas à arrêter le processus mais à le ralentir un peu.

Les méthodes invasives pour stimuler le collagène

Il existe en chirurgie cosmétique des injections au collagène qui ont plus le rôle de combler la diminution de la concentration de collagène présente. Ces injections doivent être faites régulièrement parce que le corps absorbe ces protéines avec le temps entre 4 et 8 mois. Ces injections se font moins et ont tendance à être remplacés par des injections d’acide hyaluronique.

La cosmétique conventionnelle et le collagène

Le grand argument de vente de nombreux cosmétiques et ce depuis les années 60. L’Oréal était un des premiers à l’utiliser dans leurs cosmétiques. Ils utilisaient des molécules provenant de la peau de bovins mais avec l’apparition de la maladie de la vache folle ils se sont tournés vers les protéines d’autres animaux comme les poules et certains utilisent les végétaux.

Selon les recherches que j’ai pu trouver sur le processus de la stimulation du collagène vient du fait que lorsqu’il est appliqué sur la peau vu que la molécule est trop grande pour pénétrer la peau s’est sa dégradation qui relâche d’autres substance qui stimulent les fibroblastes à en fabriquer d’avantages.

La cosmétique naturelle et la stimulation du collagène

Et les plantes dans tout ça? Elles contiennent également des substances qui stimulent le collagène et on en retrouve dans plusieurs huiles et plantes.

Les huiles connues pour stimuler la production de collagènes sont:

  • Huile de Grenade
  • Huile d’Avocat
  • Huile de Baobab

De nombreuses autres huiles sont recommandés pour les peaux matures mais elles agissent d’une manière différente.

Il y a également d’autres plantes qui apportent encore d’autre substances « Liftantes ».

Tout bientôt nous vous présenterons un de nos tout derniers ingrédients à base d’huiles et de plantes à l’efficacité prouvée pour diminuer les rides!!

 

 

 

Soignez votre Psoriasis naturellement!

Soignez votre Psoriasis naturellement!

Psoriasis

Le psoriasis n’est pas contagieux c’est un processus inflammatoire dont la cause est encore peu connue.

Le psoriasis touche environ 1.5 à 3% de la population dans tous les groupes ethniques et hommes ou femmes de manière égale. Maladie chronique, complexe, elle peut en effet apparaître sous plusieurs formes d’un patient à l’autre ou s’exprimer différemment pour un même patient tout au long de sa vie.

Il n’existe pas un, mais des psoriasis chaque forme est plus ou moins gênante, et nécessite un traitement adapté.

  • le psoriasis en plaques (aussi appelé psoriasis vulgaire)
  • le psoriasis en gouttes
  • le psoriasis pustuleux
  • le psoriasis érythrodermique.(forme généralisée)

Localisations variables:

  • Le psoriasis de l’ongle
  • Le psoriasis du cuir chevelu
  • Le psoriasis du visage
  • Le psoriasis inversé ou psoriasis des plis
  • Le psoriasis des muqueuses

Le psoriasis en plaques (aussi appelé psoriasis vulgaire)

Le psoriasis en plaques est la forme de psoriasis la plus fréquente. Elle représente plus de 80 % des cas. Elle se traduit par des plaques rouges, bien délimitées et épaisses, recouvertes de squames épais et nacrés.. Les zones de prédilection sont le cuir chevelu, les coudes et les genoux, ainsi que le bas du dos, le plus souvent de manière symétrique à droite et à gauche du corps. Lorsque les squames tombent, la peau peut être à vif et saigner légèrement. Les lésions ne grattent pas ou peu et touchent rarement le visage.

Le psoriasis en plaques évolue par poussées, entrecoupées de rémissions. La fréquence et la durée de ces poussées est imprévisible. Elles sont le plus souvent provoquées par des facteurs dits environnementaux. Chaque poussée peut toucher une région différente du corps.

Le diagnostic est moins évident lorsque les plaques sont en voie de guérison. De la forme d’un anneau (guérison centrale, persistance d’un cercle rouge), elles peuvent être confondues avec une mycose par exemple.

Le psoriasis en gouttes

Les plaques, qui apparaissent brutalement, sont nettement plus petites, disséminées sur le corps et ressemblent à des gouttes d’eau. Cette forme de psoriasis est rare (moins de 10 % des cas) et apparaît le plus souvent chez les enfants et les adolescents, sous forme de petites plaques très nombreuses (de diamètre inférieur à un centimètre). Les lésions se trouvent essentiellement sur le tronc, plus rarement sur les bras et sur les jambes. Le psoriasis en gouttes évolue parfois vers la forme en plaques mais régressent en général spontanément. Il apparaît le plus souvent après une infection à streptocoques (par exemple une angine).

Elle peut être confondue avec une éruption infectieuse (varicelle, syphilis secondaire) ou encore avec des piqûres d’insecte multiples.

Le psoriasis pustuleux

Il est caractérisé par l’apparition de minuscules pustules sur des plaques rouges. Ces pustules ne contiennent pas de microbes: elles sont liées à l’intensité de l’inflammation.

On distingue :

  • La forme localisée, qui atteint uniquement les paumes des mains et/ou les plantes des pieds (pustulose palmo- plantaire).
  • La forme qui touche le bout des doigts, avec des pustules qui se renouvellent constamment (acrodermatite continue de Hallopeau).

Le psoriasis érythrodermique (forme généralisée)

Elle peut toucher l’intégralité de la surface de la peau sous forme de pustules disséminées sur des zones rouges et irritées (psoriasis pustuleux de von Zumbusch). Elle s’accompagne toujours de fièvre et de frissons. Cette forme généralisée de psoriasis, très rare, est grave et doit être traitée rapidement.

Selon la localisation du Psoriasis il prend une apparence particulière

Le psoriasis inversé ou psoriasis des plis

Cette forme particulière, également nommé psoriasis inversé, touche les zones de flexion : aine, aisselles, plis des coudes et genoux, etc. Les plaques sont peu squameuses et le diagnostic est difficile lorsqu’elles sont limitées aux plis, pouvant être confondues avec des lésions d’intertrigo.

Le psoriasis de l’ongle (Unguéal)

Ce psoriasis concerne environ 50% des patients. Il est plus souvent associé au rhumatisme psoriasique. Cette localisation peut prendre diverses formes: petites dépressions sur la surface de l’ongle (ongle en “dé à coudre”), décollement, “tâche d’huile” (tâche de couleur saumon qui transparaît sous l’ongle), épaississement ou apparition de stries (dystrophie de l’ongle). Cette dernière forme est souvent diagnostiquée, à tort, comme une mycose de l’ongle. Le psoriasis unguéal est particulièrement gênant tant sur le plan esthétique que fonctionnel. Ainsi, lorsque l’ongle devient friable, attacher un simple bouton de chemise devient parfois impossible… Le psoriasis des ongles est aussi difficile à traiter

Le psoriasis du cuir chevelu

Comme pour le psoriasis vulgaire, l’atteinte du cuir chevelu se caractérise par des plaques rouges surmontées d’épaisses squames blanchâtres. Ces lésions entraînent démangeaisons, desquamation sous forme de grosses pellicules et parfois même saignements. Les plaques sont en général épaisses, pouvant former une véritable carapace sur le cuir chevelu. Le psoriasis du cuir chevelu peut être confondu avec une dermite séborrhéique, cette affection pouvant entraîner les mêmes signes.

Le psoriasis du visage

Ce psoriasis atteint la lisière du cuir chevelu, les ailes du nez et les “plis d’amertume”. Cette localisation visible du psoriasis est souvent très difficile à vivre. La peau du visage est souvent particulièrement fragile. Ici aussi les traitements locaux doivent être maniés avec prudence.

Le psoriasis des muqueuses

Cette forme de psoriasis est moins fréquente que les autres localisations. Elle peut atteindre la bouche, au niveau de la langue et de l’intérieur des joues, ainsi que les muqueuses génitales (gland, vulve, vagin). Dans ce cas, le psoriasis peut provoquer un handicap dans la vie sexuelle. Les relations sexuelles sont déconseillées en période de poussée, afin d’éviter des microtraumatismes qui pourraient aggraver les symptômes. S’il n’est pas gênant, le psoriasis des muqueuses ne justifie pas de traitement.

Diagnostique

Au vu des différentes présentations du Psoriasis il est important d’avoir un diagnostic d’un dermatologue pour ne pas le confondre avec un autre problème de peau.

La cause

La cause est encore inconnue mais on sait que c’est un processus inflammatoire aigu avec une hyperprolifération de l’épiderme, des tissus vasculaires, fibroblastes avec une accélération de la desquamation et réparation du derme. La migration vers le derme passe de 28 jours à 4-8 jours.

Il semblerait selon les recherches qu’il y aurait une prédisposition génétique (Ortonne JP, BR Dermatology 1999; Suppl 54)

Traitements

Lors de cas moins sévères (plaques chroniques couvrant moins de 20%) il est possible de soigner le psoriasis naturellement ou être un complément à d’autres traitement systémiques.

Avec l’aromathérapie en application cutanée on peut travailler sur les bienfaits psychologiques et physiologique de la maladie.

Le rôle du traitement sera de diminuer l’inflammation, réduire le temps de migration des cellules et de l’hyper kératinisation de la peau.

La première étape est l’utilisation du Gel d’Aloe véra natif qui a montré être efficace dans 83% des patients contre 6.6% utilisant un placebo.

Les huiles végétales

  • Huile de Bourrache
  • Huile d’Onagre
  • Huile d’Avocat
  • Huile de Jojoba
  • Huile de Tamanu
  • Macérat de Calendula

L’efficacité du traitement dépend de la qualité des huiles. Achetez les vôtres ici

Hydrolats

En particulier recommandés lors d’irritations du cuir chevelu:

Huiles essentielles:

  • Achillea Millefolium (L’Achillée millefeuille)
  • Boswellia Carterii (Encens)
  • Chamaemelum nobile (La camomille romaine)
  • Cistus ladaniferus (Ciste Ladandifère)
  • Commiphora myrrha var.molmol (huile essentielle Myrrhe amère de qualité pharmaceutique)
  • Cympopogon martini ( Palmarosa)
  • Helichrysum italicum (Hélichryse italienne)
  • Lavandula Angustifolia (Lavande Vraie)
  • Matricaria recutita (Camomille Vraie)
  • Pelargonium Graveolens (Géranium Rosat)
  • Pogostemon Cablin (Patchouli)
  • Rosa Centifolia (Rose Centifolia)
  • Santalum album (Santal Blanc)

 

Formule huile de Bain pour psoriasis ou dermatites

  • Huile d’Onagre 8.5 ml
  • Huile de Jojoba 30ml
  • Huile d’Avocat 10ml
  • Huile essentielle d’ Encens 0.25 ml
  • Huile essentielle de Lavande Vraie 0.5ml
  • Huile essentielle de Camomille Vraie 0,5ml
  • Huile essentielle de Géranium Rosat 0.25 ml

Suffit pour environ 5 bains, masser la peau dans le bain pour enlever les peaux mortes. Attention le bain peut être glissant

Et vous, avez-vous trouvé des astuces pour soigner votre Psoriasis?

 

 

 

Ma peau va mal, pourtant j’ai tout essayé!

Ma peau va mal, pourtant j’ai tout essayé!

De plus en plus souvent j’ai des clients et clientes qui viennent en boutique me montrer leur peau qui va mal. Je reçois aussi de nombreux emails me demandant de les aider à avoir une belle peau. Et la solution est plus simple que l’on croit et en plus vous allez économiser de l’argent!

N’oubliez pas ça n’est pas parce que vous payez plus que c’est plus efficace!

Les causes de cette problématique:

  • Utilisation de plus en plus de cosmétiques synthétiques
  • mauvaise alimentation, stress et hygiène de vie
  • aujourd’hui on veut tout, tout de suite
  • on oublie que la santé de la peau est dépendante des facteurs externes et internes

Les problèmes de peau commencent souvent en début d’adolescence et on veut trouver une solution rapide pour soigner notre peau qui du jour au lendemain a décidé de fleurir avec pleins de boutons!

Premier réflexe on va au rayon cosmétique et on achète tout ce que l’on peut même si on doit dévaliser une banque.

On aura choisi le savon anti-bactérien asséchant, une crème mattifiante, un soin traitant, une autre crème de nuit, un gommage etc… et résultat la semaine d’après une peau moins luisante et le boutons disparaissent!

Succès vous me dites… non c’est le départ des problèmes.

Tout ces soins créent un cercle vicieux, plus on assèche sa peau plus elle va produire du sébum qui va à son tour boucher les pores et créer de nouveau boutons etc… on va alors acheter encore un autre produit pour contre-carré l’effet « secondaire » du premier produit acheté pour voir si ça sera mieux.

Durant toute notre vie ce processus va se répéter, on cherchera les derniers produits miracles contre les rides, l’acné adulte, la cellulite etc…Vous vous retrouverez très vite avec des tiroirs pleins de cosmétiques à moitié entamés dans l’espoir de trouver LA solution. 

Il faut du temps pour tout changement et il faut aborder le problème depuis plusieurs angles pour retrouver une belle peau saine.

Que dois-je faire quand ma peau va mal?

Accepter que de passer au naturel c’est tout ou rien.

En effet, il vaut mieux finir les produits que vous avez si vous ne voulez pas les jeter mais il faut aussi vous demander pourquoi continuer à mettre sur ma peau des soins qui rendent ma peau malade….

Accepter que la peau va prendre du temps à s’améliorer

La peau prend 28 jours pour se renouveler, parfois en passant au naturel il y a un effet rebond c’est quand la peau s’empire avant d’aller mieux. C’est aussi un nouveau rythme à prendre pour votre peau, elle doit réapprendre à travailler.

Persévérer

Les résultats peuvent prendre du temps, parfois on sent la différence immédiatement et parfois c’est pire au début. Mais sachez que vous apporter à votre peau ce dont elle a besoin. Elle est constituée d’acides gras et elle en a besoin pour maintenir son rôle de barrière protectrice et maintenir l’hydratation de la peau.

La peau est un organe vivant et parfois tout d’à coup elle a des boutons qu’elle n’avait pas avant. Pas de stress, elle va retrouver son équilibre!

Il suffit que vous ayez eu une période plus stressante, la période du mois pour les femmes, un changement d’alimentation et ceci peut se répercuter sur la peau.

Alimentation et santé physique

La peau est le reflet de l’état général, consultez un (e) naturopathe et/ou un(e) nutritionniste pour améliorer votre état de santé et trouver un bon équilibre. De nombreux problèmes de peau comme l’acné, l’eczéma, psoriasis peuvent être soignés grâce à certains changements d’alimentation et des soins naturels de la peau

Faites vous confiance et informer vous

Ecoutez votre peau et apprenez à lire les ingrédients sur vos cosmétiques, Choisissez les meilleures huiles végétales ce sont elles qui contiennent tous les actifs dont votre peau a besoin.

Elle doivent être Bio, pressées à froid ou extraites par CO2, non filtrées et conservées au frais.

Posez-nous vos questions, doutes, problèmes, nous sommes là pour vous!

Découvrez notre boutique ici:

 

 

 

 

 

Comment soigner le Zona naturellement?

Comment soigner le Zona naturellement?

Le zona est une dermatose virale fréquente, due au virus de l’herpes zoster (VZV), le même virus que la varicelle. Environ une personne sur 3 en développera un zona à un moment ou un autre de sa vie. La plupart des personnes atteintes d’un zona ont entre 50 et 70 ans, mais cela peut se produire à n’importe quel âge.

L’éruption peut être précédée de quelques jours par des douleurs sur la future zone concernée. Les lésions sont typiquement unilatérales. Elle se présente sous forme de papule ou vésicules. Les papules sont en « bouquet » groupe de papules et se trouvent le long de la ligne des nerfs. C’est le virus qui se trouve dans les ganglions des nerfs.

Ces pustules peuvent démanger et dans la plupart des cas sont très douloureuses parce que le nerf est impliqué. Cette douleur peut persister après la cicatrisation des papules, on les appelle les douleurs post-zostérienne qui concerne un cinquième des patients.

Phase active

L’éruption cutanée produit de très petites vésicules rouges, remplies de liquide. Pendant quelques jours, l’éruption s’étend, mais à un degré différent chez chaque personne. L’éruption survient généralement sur un côté du tronc de la personne, sous forme d’une bande de vésicules allant du milieu du dos jusqu’au sternum, en passant par un côté de la poitrine. Les vésicules se rompent et se dessèchent, puis sont recouvertes d’une croûte.

Causes

  • infection au VIH
  • cancer
  • lupus
  • diabète de type 2
  • greffe de foie
  • usage de corticostéroïdes
  • âge

Lorsque le système immunitaire est affaibli, les symptômes sont plus marqués et l’éruption cutanée plus grave, les lésions prennent plus de temps à guérir et laissent parfois des cicatrices. Le virus peut également envahir d’autres organes, mais c’est rare chez les personnes dont le système immunitaire est sain.

Types de Zona

Les trois principales formes de zona sont la forme intercostale, notable par sa fréquence, et les formes ophtalmique et otitique, remarquables par le risque important de complications.

Zona intercostal

  • Intercostal: Il correspond à la réactivation du VZV au niveau d’un ganglion sensitif d’un nerf intercostal. Il arrive que plusieurs racines nerveuses soient touchées simultanément
  • Ophtalmique: Le zona ophtalmique, en absence de soins, peut altérer la qualité de la vue en raison de l’atteinte de la cornée.
  • Otitique:  C’est une forme très particulière, due à la réactivation du VZV dans le ganglion géniculé et qui touche par conséquent le nerf facial (VIIème paire crânienne), un nerf essentiellement moteur avec donc un risque de paralysie faciale.

Dans notre article nous allons aborder le Zona intercostal qui est le plus fréquent. (50% des cas)

Diagnostique

L’éruption cutanée du zona est très caractéristique, et par conséquent facile à diagnostiquer. Si nécessaire, le médecin peut prélever un échantillon du liquide dans les vésicules et demander une analyse pour rechercher le virus de la varicelle-zona.

Contagiosité

Etant donné que les vésicules et les croûtes du zona, de la même façon que celles de la varicelle, contiennent le VZV, il existe un risque contagieux pour les personnes non immunisées (c’est à dire celle qui n’ont jamais fait la varicelle) : ces personnes peuvent alors développer une varicelle (et non un zona qui est une réactivation interne d’une varicelle ancienne).
Pour un malade atteint du zona, les personnes à éviter sont donc les très jeunes enfants et les femmes enceintes, ainsi que les personnes immuno-déprimées chez qui une varicelle pourrait avoir de graves conséquences

Complications

  • surinfection
  • névralgie postherpétique

 

Traitement interne

Les médicaments antiviraux (par ex. l’acyclovir*, le valacyclovir et le famciclovir) offrent la meilleure efficacité possible s’ils sont commencés au cours des 72 premiers heures de l’éruption causée par le zona. Ces médicaments permettent de réduire au minimum l’étendue de l’éruption ainsi que de réduire au minimum la douleur qui l’accompagne. Les vésicules forment plus rapidement des croûtes et guérissent plus vite. Les médicaments antiviraux peuvent également contribuer à la diminution du risque d’apparition de douleurs chroniques dues au zona.

Traitement local Naturel

Pour diminuer le risque de surinfection, calmer les lésions et aider la cicatrisation vous pouvez appliquer le soin suivant:(antiviral, antibactérien et calmant)

Pour 10ml:

  • 8.5ml Huile de Tamanu
  • 15 gouttes de Ravintsara
  • 7 gouttes de Lavande Vraie
  • 7 gouttes de Camomille Allemande
  • 3 gouttes de Vitamine E

Appliquez lors des douleurs et démangeaisons mais en tout cas trois fois par jour jusqu’à la disparition des lésions.

 

 

 

Comment soigner l’herpès naturellement?

Comment soigner l’herpès naturellement?

L’herpès se présente sur plusieurs formes, il est causé par le virus Herpes Simplex (HSV). Pourtant il n’est pas si simple que ça. Dans notre article nous vous proposons des solutions pour soigner votre herpes labial naturellement. Il n’y a pas de traitement pour éradiquer l’Herpes mais nous allons vous aider faire disparaître les boutons le plus rapidement possible.

Voici la définition (Wikipédia)

L’herpès est une maladie virale contagieuse responsable d’affection de la peau et des muqueuses caractérisée par une éruption vésiculeuse de boutons groupés.

L’herpès est une maladie considérée comme bénigne chez les sujets en bonne santé, mais peut se révéler très sérieuse chez les sujets présentant un déficit immunitaire, les nourrissons ou les femmes enceintes.

Cette maladie, vécue parfois péniblement, ne peut jamais être totalement guérie et impose donc au porteur de prendre des précautions, y compris en dehors des crises où il reste potentiellement contagieux.

Le virus

Virus responsable du bouton de fièvre

Virus Herpès

Le virus appartient à la même famille que celui responsable du Zona, Varicelle et de la maladie d’Epstein Barr. L’herpes est composé de deux types, le HSV1 et le HSV2.

  • L’HSV1 est responsable de 95% des herpès labial.
  • L’HSV2 est quand à lui principalement responsable de l’herpes génital.

Ce sont des virus dermoneurotrope (circule le long des nerfs avec une manifestation cutanée). Il peut apparaître autour le de la bouche, et des zones génitales. La persistance du virus est définitive, on reste porteur du virus dans les ganglions sensitifs jusqu’à sa mort.

Enfin, les récurrences herpétiques se produisent lorsque, en réponse à un stress physique ou psychique variable, les virus regagnent la peau pour s’y développer à nouveau. Ces épisodes sont plus ou moins fréquents d’un individu à l’autre, et d’intensité variable.

Manifestation clinique Herpès Labial

Si vous avez déjà eu des poussées d’herpes ou bouton de fièvre vous les sentez en général arriver. Ces picotements, sensibilité au touché vous annonce son arrivée imminente…. Sa fréquence est d’environ 1 à 6x par an selon les individus et leur état de santé.

Les étapes:

  1. Démangeaisons, léger gonflement, rougeurs
  2. Apparition des vésicules (papules): la lèvre gonfle localement et rougit
  3. Développement des papules: Elles se transforment en cloques transparentes avec un liquide claire. Elles éclatent ensuite et le liquide s’écoule libérant le virus où le risque de contamination est le plus fort.
  4. Après avec éclaté il y a des plaies douloureuses, rouges qui ensuite sèchent et des croûtes se forment.

Toutes ces étapes durent de 8 à 15 jours. L’affection est contagieuse en tout temps, mais plus encore lorsque les lésions sont encore présentes (y compris sous forme de croûtes, qu’il ne faut pas toucher, qui peuvent saigner légèrement sans que cela ne soit visible).

Précautions à prendre

Précautions d’Hygiènes

  • se laver les mains après avoir touché la lésion
  • éviter les rapports sexuels pour ne pas transmettre le virus
  • séparer les linges de toilettes
  • éviter tout contact avec un nouveau-né et d’autres personnes ayant une immunité fragile
  • En cas de boutons de fièvre même débutant ou presque terminé évitez d’embrasser même sur les joues jusqu’à ce que les lésions soient sèches
  • ne pas se toucher les yeux (un geste machinal rapide suffit pour la transmission), et bien sûr, ne pas humecter ses lentilles de contact avec sa salive (risque très direct de contamination) ;
  • ne pas gratter les lésions, et plus généralement, ne jamais toucher la zone infectée ;

Les soins naturels

Le but du soin naturel est de couper l’avancement du virus vers la peau et diminuer la taille de l’éruption pour un traitement plus rapide. Il est donc impératif de commencer à soigner dès les premiers signes avant l’apparition des papules!

Dans la nature on trouve des remèdes extrêmement efficace et particulièrement dans les huiles essentielles et végétales.

Les propriétés que l’on va rechercher sont les actions suivantes:

  • anti-viral
  • anti-inflammatoire
  • anti-bactérien

Les huiles essentielles de choix sont:

  • Niaouli (Melaleuca quinquenervia viridiflora)
  • Ravintsara (Cinnamomum camphora)
  • Tea Tree (Melaleuca alternifolia)
  • Mélisse ( Melissa officinalis)
  • Menthe Poivrée (Mentha piperita)

Les huiles végétales:

  • Nigelle
  • Tamanu

Formule:

  • 5ml Huile végétale de Tamanu
  • 5 gouttes de Mélisse
  • 5 gouttes de Ravintsara
  • 5 gouttes de Tea Tree
  • 5 gouttes de Menthe Poivrée

Appliquez une goutte du mélange 3 à 4 fois par jour sur la zone affectée dès l’apparition des premiers signes.

Et vous avez-vous essayé de soigner votre Herpès Naturellement? Vous pouvez acheter les huiles végétales sur notre boutique: www.moncosmetics.ch

Référence sur le traitement de l’herpès par les huiles essentielles: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21607799