Sélectionner une page
Comment soigner une allergie au soleil?

Comment soigner une allergie au soleil?

L’allergie au soleil est une réaction du système immunitaire appelée « lucite » ou photoallergies ou photodermatose. Elle provoque une éruption de la peau déclenchée par les rayons du soleil. J’en souffrait énormément quand j’étais plus jeune et là ma mère qui est habituée au soleil a récemment eu une lucite lorsqu’elle est partie en Grèce.

Epidémiologie

On estime que 5 à 10% des personnes souffrent d’allergie au soleil. Il s’agit d’une maladie qui touche les femmes à 95% et davantage de jeunes femmes de 20 à 35 ans.

Quel est le processus de l’allergie et son origine?

Le processus allergique se déroule souvent en deux étapes. Dans un premier contact avec l’allergène, ou sensibilisation, des cellules spécifiques produisent des anticorps tel que l’IgE. Une deuxième exposition cause la libération des substances comme l’histamine qui provoquent des réactions inflammatoires diverses propres à l’allergie.

L’origine exacte de la lucite parait encore obscure, mais les scientifiques incriminent les rayons ultraviolets A (UVA) qui pénètrent de façon plus profonde que les UVB dans la peau.

Les éruptions phototoxiques ou photoallergiques surviennent après la prise de certains médicaments ou dans les suites de l’application de produits sur la peau (parfums, citron, figuier et même parfois écrans solaires….). Certaines personnes déclenchent des réactions au soleil sans avoir pris aucun médicament ni appliqué aucun produit : elles ont une maladie de la peau appelée « lucite idiopathique », ou polymorphous light eruptions par les anglo-saxons.

Symptômes

 L’allergie au soleil peut être classée en quatre groupes selon les symptômes et les circonstances d’apparition : l’urticaire solaire, la lucite estivale bénigne, la lucite polymorphe et la photosensibilisation.

L’urticaire solaire

L’urticaire solaire est plus rare et apparaît dans les premières minutes du contact par une plaque rosacée, surélevée et qui gratte. Ceci ressembles à des piqûres d’orties et se résout spontanément lorsque l’on se met à l’ombre..

La lucite estivale bégnine

Elle se manifeste lors d’exposition au soleil et concerne 10% de la population, principalement féminine. La peau se couvre de petits boutons ou de plaques rouges, de type urticaire, qui atteignent rarement le visage et touchent plutôt le torse et les membres. Elle peut entraîner des démangeaisons, parfois sévères.

Certaines allergies au soleil résultent d’une exposition prolongée ou répétée au soleil. Dans ce cas, il est important d’éviter le soleil quelques jours et les signes disparaissent normalement d’eux-mêmes en moins de quinze jours.

la lucite polymorphe

Elle est beaucoup moins fréquente. Cette lucite survient le plus souvent chez un adulte jeune de 10 à 30 ans, mais peut se rencontrer à tout âge.

L’éruption solaire apparaît dès une exposition aux premiers soleils, parfois même lorsque celle-ci est modérée. Les boutons de la lucite polymorphe prennent des aspects variés : petits boutons roses surélevés ou plus larges plaques rouges comme des piqûres d’orties, petits boutons rouges très prurigineux remplis de sérosité (eczéma), boutons regroupés en forme de cercle. La lucite polymorphe touche le décolleté et les bras mais à l’inverse de la lucite estivale, la lucite polymorphe peut toucher aussi le visage, le dos des mains et derrière les oreilles. La lucite polymorphe s’étend plus rarement aux zones couvertes. Contrairement à la lucite estivale, la lucite polymorphe persiste à chaque exposition au soleil, même une fois que la peau est bronzée. Les boutons de la lucite polymorphe, peuvent persister en hiver, même lorsqu’on ne s’expose plus au soleil. La lucite polymorphe récidive et s’aggrave d’année en année, c’est une affection chronique.

La photosensibilisation

La photosensibilisation est une réaction allergique de la peau causée par l’association de soleil avec des substances appliquées localement (parfums, déodorants, crèmes…), ou certains médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, diurétiques…).

Prévention de l’allergie au soleil

  1. Protection solaire adéquate Bio à appliquer toutes les 2h
  2. Ne pas s’exposer au soleil entre 11h et 15h
  3. Ne pas mettre de produits à base de silicone qui bouchent les pores
  4. Mettre un chapeau et rester à l’ombre autant que possible
  5. Ne pas s’exposer au soleil si vous avez utilisé des huiles essentielles photosensibilisantes
  6. Ne pas s’exposer au soleil si vous prenez certains médicaments (vérifiez la notice d’emballage)
  7. Même si vous avez une peau bronzée attention en cas de voyages avec différents climats (soleil plus intense, humidité etc..)
  8. Pendant le mois qui précède l’exposition au soleil, une alimentation riche en carotène ou Vitamine A (tous les légumes ou fruits orangés:carottes, mangues, légumes verts, patates douces, citrouilles, épinards, abricots,…) associés à quelques noix pour en améliorer l’absorption digestive ou une prise de compléments alimentaires à base de béta-carotène, permettra à la peau de mieux supporter cette exposition au soleil.
  9. Appliquez des huiles végétales riches en carotènes (pépins d’argousier, Rose musquée…)

Traitement naturel de la lucite

Si malgré la prévention ou si vous ne connaissiez pas la lucite avant, Vous pouvez la soigner. Le rôle du traitement est de calmer l’inflammation et les démangeaisons. Ceci peux se faire naturellement, mais il faut avant tout rester en dehors du soleil qui est le facteur déclenchant.

Je vous recommande:

  1. Hydrolat de Camomille qui est calmante et rafraîchit la peau
  2. Sérum anti-inflammatoire

Voici la formule que je vous propose pour 30ml:

  • 10,5 ml Huile de Chanvre
  • 12 ml Huile d’ Avocat
  • 4.5 ml Huile d’Onagre
  • 3 ml Huile de Grenade
  • 6 gouttes vitamine E

Vous pouvez aussi y ajouter de l’huile essentielle de lavande Aspic avec une concentration de 2% qui calme les démangeaisons.

Vous trouverez toutes les huiles Bio dans notre boutique www.moncosmetics.ch

 

Qu’est-ce que la diète en cosmétique naturelle?

Qu’est-ce que la diète en cosmétique naturelle?

On entend souvent parler de la diète dans le domaine de l’alimentation ou des détox. Parfois la peau en a aussi besoin pour retrouver son éclat.

Fréquemment j’ai des clients qui viennent en boutique parce que la peau tiraille, elle a des rougeurs, elle est sensible. Ils ont tout essayé en me donnant une liste des « soins » qu’ils ont utilisés même des produits naturels.

Le problème est dans le « tout essayé »!

Comme je l’ai mentionnée dans divers articles, la peau prend 28 jours pour ce renouveler (les cellules de la couches basale migrent pour rejoindre la surface de la peau)

MAIS…elle prend plus de temps à s’équilibrer et retrouver sa santé. La peau est un organe vivant et qui est influencé par l’environnement, l’état de santé, l’alimentation, les hormones etc et bien sûr ce que l’on applique dessus.

Ça fait maintenant 3 ans que j’utilise les huiles végétales pour prendre soin de ma peau, la parcours n’est pas linéaire et ma peau peut-être belle pendant des mois et tout à coup des boutons apparaissent l’un après l’autre. Ne doutez pas de l’efficacité des huiles. C’est normal et surtout au début!

Pour passer au naturel il faut parfois commencer par une diète.

C’est ce que j’ai fait d’ailleurs….ma peau était extrêmement sensible, tiraillait et j’avais une dermatite périorale (rougeurs et papules autour des ailes du nez). J’avais tout essayé sans succès, voir pire. Par contre ce que je n’avais pas essayé c’était la diète.

Qu’est ce que c’est et comment le faire?

C’est une sorte de remise à zéro pour forcer la peau à travailler  et redevenir saine.

C’est une étape difficile à passer et peut durer quelques jours ou quelques semaines.

Voici le protocole à suivre:

  1. Liniment (nettoyer la peau)
  2. Hydrolat (Equilibrer le pH de la peau et propriétés des hydrolats)
  3. Huile de Chanvre si nécessaire

Utilisez le liniment et l’hydrolat matin et soir jusqu’à ce que les irritations ou inflammations se calment. Si votre peau tire trop ou qu’elle est inconfortable appliquez quelques gouttes d’huile de chanvre.

N’oubliez pas de revoir également votre hygiène de vie, alimentation etc..pour agir de l’intérieur et de l’extérieur.

Vos questions:

« J’utilise le liniment, hydrolat et un sérum depuis deux mois mais tout à coup ma peau est plus sèche, elle tiraille, elle est rouge, est-ce que ma peau ne supporte pas les soins naturels? »

C’est un cas classique d’effet rebond même deux mois plus tard, faites une diète jusqu’à ce que votre peau retrouve son équilibre. Vous pourrez ensuite reprendre le protocole habituel.

« Je ne sais plus quoi faire, j’ai dépensé beaucoup d’argent sur différents cosmétiques mais ma peau est très réactive avec des plaques sèches. »

C’est le moment de faire une pause et de donner à votre peau du temps pour récupérer. Il faut arrêter tous les cosmétiques conventionnels y compris le maquillage (sauf le maquillage minéral) et passer au liniment et hydrolat.

Est ce que je suis allergique?

L’allergie n’est pas impossible même en utilisant les soins naturels. Pour être sur appliquez votre sérum, liniment ou hydrolat sur le plis du coude et laissez agir pendant 48h. Si vous avez des rougeurs ou démangeaisons vous avez une allergie. Il faut donc arrêter les produits et nous pouvons vous aider à trouver la bonne solution pour vous.

Et vous, avez vous fait une diète?

Déchiffrons la composition d’un soin pour la peau

Déchiffrons la composition d’un soin pour la peau

Le produit que nous avons choisi de déchiffrer aujourd’hui est: Bi-Oil ou Bio-Oil

Description trouvé sur leur site: www.bio-oil.com

« La formule Bio‑Oil est une combinaison d’extraits de plantes et de vitamines en suspension dans une base huileuse. Il contient un ingrédient unique, le PurCellin Oil™, qui change la consistance générale de la formulation, la rendant plus légère et non grasse. Il assure ainsi l’absorption par la peau des bienfaits contenus dans les vitamines et les extraits de plantes.Bio‑Oil a passé les évaluations de sécurité conformément à la Réglementation du Parlement Européen et du Conseil relatif aux Produits Cosmétiques. Le profil toxicologique, la structure chimique, le niveau d’inclusion et le niveau total d’exposition quotidienne de chaque ingrédient utilisé ont été évalués et jugés sûrs pour l’utilisation (y compris chez les femmes enceintes). »

Un exemple:

La composition de l’huile Bi-Oil.

Paraffine liquide, Triisononanoin, Cetearyl Ethylhexanoate Isopropène, Palmitate de Rétinol,Tocopheryl Acetate, Huile de fleur d’anthémis noble (camomille romaine), Huile de Lavandula Angustifolia (Lavande), Huile de feuilles de Rosmarinus Officinalis (Romarin),Extrait de fleur de souci officinal, Huile de graine d’hélianthe Annuel (tournesol),Huile de glycine de soja, BHT,Bisabolol, Parfum,Amyle cannelier, Salicylate, Huile de citronnelle, Coumarine; Eugenol,Geraniol, Hydroxyde de citronnelle, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Limonène, Linalool;Alpha-Isomethyl Ionone, CI 26100

En étudiant de près les ingrédients, la majorité des ingrédients sont chimiques et potentiellement allergènes. A base de Paraffine, huiles minérales, colorants et parfums!

  • Paraffinum Liquidum Dérivé du pétrole chimique
  • Triisononanoin :Augmente la viscosité (huile estérifiée) provenance diverse
  • Cetearyl Ethylhexanoate Huile de synthèse provenance diverse —
  • BHT :Dans les tests des modifications du système immunitaire et de la formule sanguine, de la thyroïde et du foi ont été observés chez les animaux. Le BHT et le BHA se fixent dans les tissus humains et atterrissent dans le fœtus.
  • Bisabolol  Agent actif chimique
  • Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde Substance odoriférante chimique
  • Alpha-Isomethyl Ionone Substance parfumante synthétique chimique
  • Coumarin Substance odoriférante  chimique
  • Amyl Cinnamal Substance odoriférante végétale, chimique —
  • Parfum (potentiellement allergène)
  • Huile essentielle de Lavande et Romarin
  • Huile de Tournesol

 

Lisez les étiquettes des ingrédients de tous les produits que vous utilisez sur votre peau et surtout durant la grossesse.

 

Pour déchiffrer les étiquettes vous mêmes voici les ingrédients à éviter dans tous vos cosmétiques:

Les principaux
  • Les silicones cosmétiques: servent à rendre les produits doux et faciles à étaler sur la peau. Ils sont réputés pour obstruer les pores de la peau et ne réparer qu’en surface les cheveux par une simple action lissante. En plus des effets néfastes pour notre peau, ces produits sont nocifs pour l’environnement car ils sont très peu biodégradables. dimethicome, cetyl dimenthicone copoyol, phenyl trimethicone, stearyl dimenthicone, cyclomethicone et les noms finissant par –icone -one, -cone ou –xane ou encore conol.

eye-15699_1920

  • Huiles Minérales: Dérivé de la pétrochimie, la paraffine et les huiles minérales sont accusées de boucher les pores et d’être comédogènes. (Isoparaffine, paraffinum, mineral oils)
  • Les Parabènes: méthylparaben, propylparaben, ethylparaben, butylparaben, isopropylparaben ou bien les noms qui se termine par « zoate » comme parahydroxybenzoate d’éthyle par exemple. Connus pour êtres allergènes et favoriseraient le cancer du sein
  • La méthylisothiazolinone (MIT) est un puissant biocide et conservateur qui permet de lutter efficacement contre la prolifération des bactéries et des champignons très allergisant pour la peau (20% de la population est allergique!)
  • BHT et BHA
    Le BHT (Butylhydroxytoluène) et le BHA (Butylhydroxyanisole) sont encore et toujours employés comme antioxydants dans toute une série de matières premières lipophiles (huileuses), pour les empêcher de rancir.
  • Les SLS et SLES: Ayant des propriétés moussantes, ces molécules peuvent causer allergies et irritations.( sodium-lauryl-sulfate ou le sodium laureth sulfate). Vous pouvez également le retrouver sous l’appellation ALS
  • Formaldéhyde et libérateurs de formaldéhyde conservateur chimique, le formaldehyde est un ensemble d’ingrédients chimiques potentiellement cancérigènes : diazolidinyl urea, DMDM hydantoin, imidazolidinyl urea, quaternium-15, 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol (bronopol).
Viennent ensuite:
  • Colorants azoïques (coal tar) sont produits à base de goudron synthétique et critiqués sur le plan toxicologique.
  • Les nitrosamines
  • Les composés d’aluminium de synthèse: Aluminium Chloride ou d’Aluminiumchlorhydrate et triclosan: ils endommagent les glandes sudoripares et pourrais favoriser certains cancers en plus de boucher les pores. De plus le triclosan est un produit hautement chloré et réactif qui pourrait empêcher le bon fonctionnement du foie.
  • Les filtres UV: On estime que les filtres chimiques les plus problématiques sont l’Ethylhexyl Methoxycinnamate, les Benzophenone-3 et -4 et le Methylbenzylidene Camphor, tous déjà mis en doute pour leur effet hormonal. Evitez les crèmes solaires aux nanoparticules
  • PEG et PPG: Dans la déclaration INCI, on repère facilement un groupe de substances à leurs lettres PEG ou PPG. Ces composants éthoxylés sont élaborés à partir de polyéthylèneglycol (PEG) et de polypropylèneglycol (PPG). Les substances hydroxypropyliques, comme le Hydroxypropyl Guar ou l’Hydroxypropyltrimonium Chloride, sont la forme la plus simple des éthers de propylène-glycol: Egalement comédogènes, ils sont interdits dans les produits cosmétiques bio.
  • Les composés d’ammonium ou quats et polyquats (quaternum + 1 chiffre) sont employés comme antistatiques et sont irritants quand ils sont présents dans les produits cosmétiques.
  • Les phtalates : c’est un ensemble de produits chimiques, constitués de nombreuses substances (Phtalate de Dibutyle (DBP), Di-ethylhexyl phtalate (DEHP), Di-Octyl Phthalate (DOP), Di-isononyl-phtalate (DINP), Phtalate diisodécylique ou Di-Iso-Décyl-Phtalate (DIDP), Butyl benzyl phtalate ou benzyl butyl phtalate (BBP) ).

 

En résumé:

1. Pour limiter le risque de trouver un de ces indésirables choisissez des produits bio

2. Optez pour la simplicité dans les ingrédients

3. Lisez vos étiquettes et décryptez les

4. Achetez vos cosmétiques chez M&O Naturel! Ils ont tous été décryptés et notre gamme de produits est 100% Naturelle et contiennent uniquement des huiles végétales!

Utilisez la ressource www.lavéritésurlescosmetiques.com pour vous aider à déchiffrer les étiquettes.

Réactions allergiques aux cosmétiques

Réactions allergiques aux cosmétiques

allergie

Les cosmétiques doivent tous passer des tests pour évaluer le risque d’allergies mais nous savons que de nombreuses personnes développent tout de même des réactions ou des allergies.

Les réaction orthoergiques sont caractérisées par:

  • Gène
  • inconfort
  • rougeur
  • inflammation

Son apparition est immédiate et guérit après arrêt d’utilisation, elle peut également être déclenchée par l’exposition au soleil (réaction phototoxique).

Réaction allergique:

Elle implique la réaction du système immunitaire et se différencie des précédentes par plusieurs points:

  • Apparaît après plusieurs jours de contact
  • latence d’au moins 21 jours
  • surface dépassant la zone d’application
  • symptômes d’un eczéma, dermite de contact, urticaire
  • démangeaisons et prurit
  • des réactions photo-allergiques peuvent également être présente.

Les allergies de la peau  se développent quand une personne a été exposée sur la peau à une certaine dose de fragrance allergisante, par exemple lors de l’utilisation régulière d’un produit cosmétique parfumé. Une fois qu’une allergie s’est développée, elle dure toute la vie.

Autre type de manifestation d’une intolérance:

  • acné
  • taches
  • kystes

LES ALLERGÈNES:

Les parfums et fragrances

Ce sont les allergènes les plus fréquents (11% des cas), responsables de la plupart des dermatites de contact allergiques dues à des cosmétiques. Les substances aromatiques peuvent avoir une origine naturelle ou être obtenues par synthèse chimique. Les fabricants européens ont actuellement l’obligation de mentionner sur l’étiquette 26 allergènes aromatiques lorsqu’ils dépassent 0,001% dans des produits qui ne se rincent pas (crèmes et parfums) et 0,01% dans les produits à rincer (shampoings et gels).

  • AmylCinnamal
  • BenzylAlcohol
  • CinnamylAlcohol
  • CitralEugenol
  • Hydroxycitronellal
  • Isoeugenol
  • AmylcinnamylAlcohol
  • Benzyl Salicylate
  • Cinnamal
  • Coumarin
  • Geraniol
  • Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde
  • Anise Alcohol
  • BenzylCinnamate
  • Farnesol
  • ButylphenylMethylpropional
  • Linalool
  • Benzyl Benzoate
  • Citronellol
  • Hexyl Cinnamal
  • Limonene
  • Methyl 2-Octynoate
  • Alpha IsomethylIonone
  • EverniaPrunastri (Oakmoss) Extract
  • Evernia Furfuracea (Treemoss) Extract

Mais les compositions parfumantes utilisent près de 3.000 substances ; beaucoup d’entre elles finiront par devoir être signalées au consommateur, tandis que d’autres seront interdites.

Conservateurs (10% des cas)

Les conservateurs sont des molécules réactives qui provoquent la mort des microorganismes qui pourraient contaminer nos produits cosmétiques (Les bactéries poussent dans les milieux aqueux). Cette réactivité est aussi ce qui entraîne une plus grande interaction avec la peau, favorisant l’apparition d’allergies de contact.

Les dermatites causées par ce type de substances changent avec le temps. Il y a quelques années, le formaldéhyde et les parabènes provoquaient la majorité des épisodes allergiques. L’apparition de nouveaux conservateurs dans les formules a également entraîné de nouvelles sensibilisations.

Actuellement, les conservateurs qui provoquent le plus d’allergies sont le

  • méthylbromo glutaronitrile (depuis 2008 interdit en Europe pour les produits qui ne se rincent pas), le formaldéhyde et les libérateurs de formaldéhyde (quaternium–15, diazolidinyl urea et imidazolidinyl urea)
  • les isothiazolinones
  • iodopropynyl butylcarbamate.

Mais….

Il y en a plus encore, le risque nul n’existe pas mais vous pouvez le diminuer considérablement. Même dans les ingrédients naturels il y a des allergènes notamment dans les huiles essentielles. C’est pour cette raison que nous optons dans beaucoup de nos produits de ne mettre aucune huile essentielle.

Une huile vous évite les conservateurs, les parfums, les émulsifiants etc… choisissez un sérum au lieu d’une crème de jour!

serum milan

Vous pouvez trouver plus d’information dans : la vérité sur les cosmétiques

Et vous? Avez-vous eu une réaction aux cosmétiques?