S’occuper de sa peau en hiver!

S’occuper de sa peau en hiver!

hiver
La peau est soumise à de nombreuses agressions le soleil, le froid, le vent, les fluctuations de températures.

En Suisse où une grande partie des habitants skient, se promènent, lugent ou font de le raquette en haute montagne et les conditions sont encore plus intenses.

Ces sports sont fantastiques et ont un bienfait énorme sur l’état physique et psychique mais au niveau de la peau il faut savoir la protéger et la bichonner.

J’espère vous avoir déjà convaincu des produits naturels et des huiles végétales pour prendre soin de votre peau de tous les jours. Il va falloir adapter légèrement vos soins pour faire face au changement de climat.

Les changements de la peau durant la saison d’hiver:

  • Elle devient plus sèche
  • La couperose peut s’aggraver
  • Les lèvres se gercent
  • Les coups de soleil
  • La Lucite Polymorphe (allergie au soleil)

La cause:

En hiver, lorsque la température baisse d’un degré, la peau perd 10 % de son film lipidique. La peau se sentant moins protégée, apparaissent alors une sensation de tiraillements et  un teint terne, bref un inconfort.

Il faut savoir qu’en hiver la peau secrète beaucoup moins de sébum (celui-ci peut geler à des températures inférieures à moins de 8°C). Et le taux des différents lipides de notre peau change.

  • Le taux de lipides  de type oléique ( Oméga 9)  de notre peau augmente,
  • Le taux de lipides de type linoléique ( Oméga 6) diminue pour s’adapter aux conditions climatiques.

Les huiles contenant des lipides de type linoléique se trouvent dans les pays chauds, les huiles provenant de ses pays sont habitués à la déshydratation climatique et vont donc avoir les lipides nécessaires pour maintenir l’hydratation de notre peau. Plus on va vers les pays chauds, plus les huiles deviennent occlusives et maintiennent la peau hydratée.

Les huiles pour les peaux sèches:(méditerrané)

  • Huile d’Argan
  • Huile d’Avocat
  • Huile de Sésame
  • Huile de Jojoba

Les huiles pour les peaux très sèches: (tropical)

  • Huile de Noix de Coco
  • Huile de Macadamia
  • Beurre de Karité
  • Beurre de Mangue

Changements de températures:

En hiver ceci devient beaucoup plus problématique parce que vous passez d’un environnement très froid au maison très chaudes. Ceci peut dilater les capillaire et si vous avez tendance à la couperose l’aggraver. Essayer de faire par palier en évitant les pièces trop chaudes ou vous mettre devant le feu tout de suite.

Choisissez des huiles riches en Vitamine K pour aider à diminuer l’apparence des petits vaisseaux sanguins comme l’huile de Tamanu et Carthame

Allergies au soleil et coups de Soleil

En altitude le soleil est plus agressif et la réflexion du soleil sur la neige augmentent vos risques de coups de soleils. D’autant plus que vous ne le sentirez pas la chaleur qui est contre-carré par le froid climatique.

  • Important!!! Appliquez une crème solaire Bio comme Melvita chaque fois que vous allez en montagne
  • En cas de coups de soleil ou d’allergie: appliquez de l’Aloe vera pour calmer l’inflammation et des huiles anti-inflammatoires comme: l’huile de Chanvre, Rosier Muscat, Pépins d’ Argousier

Par contre si vous êtes dans une région ou le soleil se fait plus rare on à tendance à avoir le teint un peu terne par un manque de Vitamine D.  Pour redonner à votre peau un peu d’éclat, appliquez de l’huile de Pépins d’Argousier qui est légèrement orangée riche en Carotène.

Les lèvres sèches:

Appliquez un baume pour les lèvres naturel aux huiles végétales et cire d’abeille. Vous pouvez également appliquer du beurre de karité qui est fantastique.

Quelles sont vos astuces? Comment vous protégez-vous?

Huile de Noix de Coco

Huile de Noix de Coco

 

Extraite du fruit frais et encore vert, l’huile de noix de coco est non comédogène (elle ne favorise pas l’apparition des points noirs), et a une délicieuse odeur de noisette. En raison de sa concentration en acide laurique, un acide gras saturé, elle présente une grande affinité avec la peau.

INCI: Cocos nucifera ( nom que vous retrouverez sur la liste d’ingrédients de vos produits)

Pour la peau:

Ultra-nourrissante, anti-déshydratation, elle possède un fort pouvoir assouplissant. Elle est donc idéale pour le soin des peaux sèches et abîmées, de celles qui sont gercées ou crevassées, ainsi que des épidermes rêches et manquant d’élasticité. Grâce à sa teneur en vitamines A et E, elle calme les sensations d’échauffement et les rougeurs, et est un ingrédient de choix des soins après-solaire. Elle est connue pour son action antibactérienne contre les staphylocoques dorés et une réduction de la colonisation sur les peaux atopiques avec une amélioration des symptômes.

En manucure:

En plus de se faire une peau de bébé, on utilise l’huile de noix de coco pour renforcer les ongles et éliminer les cuticules sans effort. On l’applique en massage sur l’ongle et son contour. Après avoir laissé reposer quelques minutes, on se débarrasse des cuticules. Les mains sont douces et les ongles renforcés.

Pour les cheveux:

La teneur de l’huile de noix de coco en acides gras en fait un produit apprécié des cheveux très secs et crépus. Elle protège, donne de la vigueur et fait briller la fibre capillaire. Plus insolite, on l’utilise dans la composition des produits antipoux naturels, en association avec des huiles essentielles (géranium, lavande), car l’huile asphyxie ces parasites sans abîmer la chevelure.

Sa teneur en acide Laurique fait d’elle une alliée de la Kératine naturelle de la fibre capillaire.

Caractéristiques de l’huile de Noix de coco:

  • Aspect : liquide huileux fluide ou solide (dépendant de la température) . L’huile de coco est naturellement solide aux alentours de 20°C. Pour la fluidifier, placez le flacon dans un bain d’eau chaude à environ 50°C (pas un bain-marie, qui peut déformer le flacon) pendant quelques temps.
  • Couleur : blanc à ivoire nacré
  • Odeur : odeur sucrée, suave et gourmande de noix de coco
  • Toucher : assez sec
  • Oxydation: Cette huile est très résistante à l’oxydation

Indications:

  • Soin des peaux sèches et abîmées
  • Peaux gercées, crevassées
  • Peaux rêches manquant d’élasticité
  • Psoriasis, dermatite, eczéma et autres infections de la peau. Elle contribue à une croissance saine des cheveux et donne une qualité brillante à vos cheveux. C’est une huile de massage excellente pour la peau. Elle agit comme un hydratant efficace sur tous les types de peau, y compris les peaux sèches et donne un effet immédiat de teint satiné et d’éclat de peau.
  • Elle retarde également l’apparence des rides et le relâchement de la peau qui normalement accompagnent vieillissement

Composition de l’Huile de Noix de Coco

  • Acide Laurique: 48%
  • Acide Myristique 18%
  • Acide Palmitique 9%
  • Acide Caprylique: 7%
  • Acide Caprique: 6%
  • Acide Oléique 6%
  • Acide Stéarique: 3%
  • Acide Linoléique 2%

Phytostérols: 470-2300mg/kg (Principalement Béta Sistérol qui est émoliant et réparateur de la barrière cutanée)

Vitamine E : antioxydant naturel 

Vous pouvez en acheter: ici

Protection solaire des huiles

Protection solaire des huiles

[:fr]été

Pour l’exposition de tous les jours nos sérums sont idéals. Mais quelles sont donc les huiles qui contiennent ces molécules pour prévenir les rides et offrent une protection solaire?

Et bien ce sont les huiles riches en Polyphénols, Vitamine E, Phytostérols avec des coefficients SPF naturels de 5 :

Huile d’argousier

Huile d’avocat

Huile de jojoba
Huile de macadamia

Huile de sésame

Huile de tamanu

Beurre de karité
Pour l’exposition de tous les jours nos sérums sont idéals mais bien sûr en cas d’exposition prolongée au soleil votre peau a besoin d’une protection bien plus importante. Mettez une crème solaire bio sans paraffine ni silicone sur la peau de la gamme Florame et au milieu de la journée restez à l’ombre ou portez des habits UV.

Pour conclure vous avez à votre portée, des ingrédients simples et naturels et surtout très efficaces pour lutter contre vos futures rides

Les molécules synthétiques mentionnées dans l’article de la Liberté du 19.02.2015 démontre à nouveau l’impact qu’elles ont sur la santé.

 [:]

Comment choisir sa crème solaire?

Comment choisir sa crème solaire?

Prêts pour votre départ en vacances ? – n’oubliez pas la protection solaire adaptée

Vous avez envie de profiter de votre séjour d’hiver à la neige ou de vous prélasser au soleil sur une plage des Caraïbes ? Avec la bonne protection solaire, -utilisée correctement-, votre peau ne payera pas pour vos plaisirs de vacances, que ce soit en été ou en hiver.

Mais quelle protection solaire est à la fois bénéfique pour votre santé et protège en même temps l’environnement, notamment les eaux des mers, les coraux et la vie marine en général ? Qu’est-ce qui joue en faveur des produits solaires certifiés en cosmétique naturelle et bio ? Quels sont les arguments contre les autres produits ? Voici quelques réponses à ces questions et des exemples concrets.

Le risque des composants chimiques – avec les crèmes solaires «normales», conventionnelles

En ce qui concerne les produits solaires, deux choix s’offrent aux consommateurs : soit des produits qui contiennent des filtres de synthèse chimique, soit des produits qui contiennent essentiellement des filtres minéraux. La dernière catégorie fait généralement partie des produits de cosmétique naturelle et bio certifiée.
• De manière générale l’industrie cosmétique ne peut utiliser que des filtres UV bien spécifiques : ceux autorisés dans le règlement européen des cosmétiques. Dans cette liste on retrouve certains filtres UV de synthèse avec un potentiel de risque élevé. Mais dans les produits solaires «normaux», on retrouve également toute une série d’autres composants controversés et problématiques.

Problème n°1 : les filtres de synthèse-chimiques

De nombreux filtres solaires chimiques présentent un sérieux potentiel de risque car la fonction de filtre s’appuie sur le fait que des molécules absorbent un certain spectre d’ondes. Cela n’est pas sans conséquences puisque les molécules vont être modifiées par le processus. De nouveaux composés moléculaires au fort potentiel allergisant ou provoquant des réactions phototoxiques (c’est à dire pouvant devenir instables à cause de la lumière ou des enzymes produites par le corps) peuvent se former.

Particulièrement problématiques: les filtres UV qui agissent comme perturbateurs endocriniens

Parmi les filtres UV de synthèse on trouve une partie non négligeable de substances soupçonnées de perturber le système hormonal, ce qui les rend particulièrement problématiques.
•L’organisation mondiale de la santé (WHO) a qualifié les substances chimiques qui interfèrent avec le système hormonal (aussi appelées «perturbateurs endocriniens») dans une étude de 2013 de „global threat », de «menace globale». On est en train d’étudier plus en détail ce que de tels composants peuvent provoquer comme réactions dans le corps humain.

Problème n°2 :   Des additifs et conservateurs problématiques pour la santé

Ce ne sont pas seulement les filtres UV qui posent problème dans les produits solaires «conventionnels», mais bien d’autres composants chimiques problématiques. Comme par exemple certains conservateurs de synthèse ou des composants comme le Triethanolamine, susceptible de développer des nitrosamines (des substances cancérigènes), sous certaines conditions.
Les composants sous forme de «nanoparticules» doivent être déclarés

Si certains composants sont utilisés sous forme de nanoparticules, ces composants doivent être déclarés dans la liste des composants avec un symbole (Nano).

•Est-ce que cela poserait problème si les filtres UV minéraux, comme le dioxyde de titane, étaient employés sous forme de nanoparticules en cosmétique naturelle et bio certifiée ? Cette question a été étudiée pendant des années et la réponse est négative. L’étude scientifique du Conseil de la commission européenne a décrété en 2013 (SCCS/1518/13) qu’il n’y avait pas de risque, tant que l’oxyde de zinc était utilisé dans le cadre des critères stipulés dans cette étude.
•L’avis du comité scientifique SCCS au sujet du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules date également de 2013 (SCCS/1516/13). Dans cette étude le dioxyde de titane est également considéré comme sûr. Par contre, il n’y pas encore de conclusion définitive au sujet de produits qui pourraient être absorbés par voies respiratoires. (comme des poudres ou des sprays)
La cosmétique naturelle et bio certifiée fonctionne avec des filtres «physiques», minéraux

Dans les produits cosmétiques naturels certifiés, on utilise exclusivement une protection solaire physique. Cette protection est constituée de pigments qui réfléchissent les rayons solaires et les dispersent. Une petite partie des rayons est également absorbée.

Les substances protectrices physiques utilisées sont généralement des pigments: le dioxyde de titane (INCI : Titanium Dioxide) et l’oxyde de zinc (INCI : Zinc Oxide).

Ce mode de protection contre les UV a deux grands avantages: il n’entraîne pas les effets secondaires que peuvent avoir les filtres UV synthétiques et il n’a pas d’impact nocif sur l’environnement.

Des textures qui doivent s’étaler facilement et protéger efficacement

Les produits solaires de cosmétique naturelle et bio certifiée se sont nettement améliorés depuis leurs débuts. De manière générale, ces produits s’étalent aujourd’hui bien mieux sur la peau et ne laissent plus ces fameuses traces blanches, comme c’était le cas auparavant.

Recommandation pour l’utilisation des produits solaires

Si vous pensez que les produits solaires vous apportent une protection solaire totale, vous êtes dans l’erreur. C’est dû au constat que d’une part, on applique les produits solaires généralement en quantité insuffisante et que d’autre part, même les produits avec les indices de protection les plus élevés ne peuvent pas écarter complètement le risque du cancer de la peau.

•Même les autorités sanitaires européennes le confirment, quand ils constatent que : «même les produits solaires très efficaces, qui protègent à la fois des rayonnements UVB et UVA, ne peuvent pas faire valoir une protection complète contre les risques sanitaires des rayonnements. Aucune protection solaire ne peut filtrer l’intégralité des rayonnements UV. Par ailleurs, il n’existe à ce jour aucune preuve scientifique que l’utilisation de produits solaires empêcherait la formation de mélanomes.»
•Etant donné que l’utilisation de produits solaires est liée à des risques et problématiques pour l’homme et pour l’environnement, ces produits devraient être utilisés avec parcimonie et de manière consciente. Il serait par exemple préférable d’opter pour un «séjour à l’ombre» que de s’exposer en permanence en plein soleil. Un bronzage obtenu à l’ombre est bien mieux pour la santé et se garde aussi plus longtemps qu’un bronzage obtenu de manière accéléré sous le soleil.

Se passer de bains de soleil intensifs, c’est par ailleurs aussi le meilleur programme «anti-rides» qui soit!

Source: www.laveritesurlescosmetiques.com