Les émotions et la peau (Partie 1)

Les émotions et la peau (Partie 1)

Vous est-il déjà arrivé de ressentir des douleurs sans en connaître la raison ? Ou encore de subir une poussée d’acné sans avoir changé de routine de soin ou de façon de vous alimenter ? Nous savons aujourd’hui que ce que nous vivons de l’intérieur influence notre corps physique. La sphère émotionnelle est bien souvent ignorée dans les démarches thérapeutiques conventionnelles, alors qu’elle nous indique souvent avec précision l’origine du problème. Encore faut-il être à l’écoute, et bien vouloir prendre le temps d’accueillir ce qu’il se passe dans notre monde intérieur.

Je vous propose une série d’articles, un par mois, pour aller explorer l’univers fascinant des émotions et de leur influence sur la santé de notre peau. Dans le cadre de ma pratique en psycho-kinésiologie, je m’aperçois que souvent nous croyons savoir où se trouve l’origine de nos difficultés. Nous en sommes même souvent persuadés ! Sauf que souvent, une émotion en cache une autre. Parfois nous pouvons nous sentir très énervés, en colère alors qu’au fond de nous, celle-ci cache une immense tristesse… ou l’inverse. Bref… aller à la rencontre des émotions est passionnant et ô combien aidant sur notre chemin de vie.

La peau, est l’organe par excellence duquel surgissent nos émotions refoulées. Tant de pathologies comme l’eczéma, le psoriasis, l’urticaire et autres dermatoses « non-identifiées » laissent les professionnels de la santé bouche bée. C’est difficile de soigner physiquement uniquement un mal qui tient son origine à l’intérieur. C’est notre premier réflexe pourtant : on cherche une crème, un soin, un mélange d’huiles essentielles, un médicament pour agir de l’extérieur. C’est ce qu’on connait, ce dont on a l’habitude. C’est aussi ce qui nous rassure car on « confie » notre problème à quelqu’un ou quelque chose d’extérieur…

Mais si on choisit un brin d’introspection, le potentiel d’évolution (et même de guérison) est immense. Attention : je suis convaincue que tout ce qui existe a un sens. Il ne s’agit pas ici de dire que la médecine traditionnelle ne vaut rien ! Je vous défie de soigner une fracture ouverte en écoutant votre cœur et en faisant un spray aurique à la rose ! Je vous propose d’élargir votre champ d’action, pour pouvoir prendre soin de vous au mieux, car vous le méritez !

Dans les émotions courantes, on retrouve la peur, la tristesse, la colère et l’impuissance. Chacune d’entre elle provoque des réactions en cascade, allant des larmes aux tremblements, en passant par les douleurs abdominales ou encore par des soucis cutanés.

Aujourd’hui, cet article est consacré à la tristesse.

Le sentiment de tristesse et la peau

Ce sentiment qui arrive de manière instinctive (donc involontaire !) provoque en nous un nuage de mélancolie, des larmes, du désespoir, un état d’âme sombre quasi sans lumière. La teinte grisâtre se tient dans notre cœur, mais également sur notre visage. Le manque de vitalité intérieure rend le teint terne, creuse des cernes, les larmes peuvent créer une inflammation oculaire, …

Pour les plus conquérants d’entre nous, il est normal de mettre une sorte de couvercle sur la tristesse et de s’offrir un coup de pied aux fesses pour continuer d’avancer. Refouler une tristesse est malheureusement bien courant. A l’opposé, on va retrouver des personnes hypersensibles qui vont tourner en boucle leurs pensées et sentiments, et broyer du noir durant un laps de temps plus conséquent. Chacun a ses mécanismes de défense et c’est bien normal.

Comme faire quand je suis triste ?

Premièrement, prendre le temps. Cela peut paraître basique, mais on ne peut pas prendre soin de ses émotions sur l’autoroute entre deux rendez-vous. Cela demande un rendez-vous, certes, mais avec vous-mêmes. Choisissez de vous installer confortablement et juste d’observer les réactions que provoque la tristesse dans votre corps. Parler à voix haute pour décrire, et si besoin, consulter un thérapeute pour vous aider à y voir plus clair.
Pour accompagner ce processus, je vous propose un spray aux hydrolats multi-fonctions !

Pour un spray de 50ml :

  • 25ml HA de Rose (en cas de choc, met du baume au cœur, dissout la rigidité et permet d’ouvrir le cœur pour accueillir ses émotions)
  • 24ml HA Fleur d’oranger (réconforte les personnes sensibles lors de crise émotionnelle, libère en cas de sentiment d’être dans une impasse)
  • 9 gouttes de fleurs de Bach : Châtaignier (3 gouttes) – Etoile de Bethleem (3 gouttes) – Clématite (3 gouttes)

Conserver le mélange au frigo.

Ses utilisations :

En spray :
A sprayer autour de soi pour les moments de calme, pour se recentrer et y voir plus clair et même avant de dormir.

En compresses :
Sur les yeux lorsqu’ils sont gonflés.

Pour un moment précieux : masque Bee Mine (à la fleur d’oranger et au miel de Manuka), mélange d’hydrolats susmentionné, et massage en douceur.

Son parfum envoûtant vous est d’un véritable réconfort, je vous assure !

La tristesse est un sentiment normal et propre à chaque être humain. Elle nous permet de développer notre sensibilité (aussi pour les autres) ainsi que notre empathie. Laissez donc sans honte sortir vos larmes, elles sont passagères si on les accueille à bras ouverts !

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin est également thérapeute en Fleurs de Bach et aromathérapie. Pour en savoir plus sur Lise visitez le site: www.lisejeanbourquin.ch
Comment prendre soin de sa peau grâce au Gua Sha?

Comment prendre soin de sa peau grâce au Gua Sha?

Comme vous l’avez remarqué dans plusieurs de mes articles je suis fascinée par la médecine chinoise. J’ai récemment découvert le Gua Sha et j’ai adopté cette routine quotidiennement il y a quelques mois. Je suis impressionnée des résultats et au travers de cet article je vous en parle d’avantage.

La technique du Gua sha

L’organisme est un champ d’énergie dont le dysfonctionnement est source de tensions, de douleurs et de maladies. La médecine traditionnelle chinoise est basée sur des techniques conçues pour organiser ou harmoniser l’énergie intérieure appelée « Qi ». Le massage Gua Sha compte parmi les méthodes de soins permettant d’éliminer les toxines de la peau. Tour d’horizon sur le Gua Sha, cette technique ancestrale qui revient en force au XXIe siècle.

Gua Sha : un massage par la technique de raclage

Une mauvaise circulation de l’énergie intérieure (Qi) provoque des blocages énergétiques. Ceux-ci se manifestent par des raideurs et des douleurs sur plusieurs parties du corps. Le massage Gua Sha permet de débloquer et de stimuler le Qi via la technique de raclage. En éliminant les toxines de la peau, il active la circulation sanguine et l’organisme retrouve petit à petit une bonne santé.
Les termes Gua Sha sont dérivés des mots chinois Gua signifiant gratter et sha « éruption cutanée ». Autrement dit, cette technique canalise et élimine les toxines en les faisant ressortir par la peau, qui présente ensuite quelques éruptions. Celles-ci sont les réponses de l’organisme au traitement et prennent souvent la forme de bleus ou des micro-traumas.
La technique du Gua Sha consiste à gratter la peau avec un outil spécifique. Traditionnellement, les praticiens recourent à une corne de buffle ou une cuillère en porcelaine. Actuellement, ils utilisent d’autres ustensiles comme des petites planches ou des pierres spécifiques. Celles-ci sont souvent du quartz rose, du jade ou récemment le Bian Shi.

Gua Sha : un massage avec le Bian Shi

Le Bian Shi est une pierre spéciale utilisée dans la technique du Gua Sha. Ses propriétés thérapeutiques ont permis de stimuler les points d’acupuncture comme avec les aiguilles. Le Bian Shi, parfois appelé pierre aiguille, est un véritable concentré d’éléments chimiques indispensables à l’organisme humain.

En effet, des études en laboratoire ont permis d’identifier au moins 30 éléments chimiques, dont Fe, Ca, Sr, Ti, Na, K, Cr, etc. Par ailleurs, cette pierre, via une infra-thermothérapie, agit sur la peau en créant des rayonnements infrarouges. Les impulsions ultrasoniques qu’elle provoque sont également nécessaires à l’organisme et apportent de nombreux bienfaits dans le flux énergétique.

On observe alors des changements grâce au contact avec le Bian Shi :

  • amélioration de la circulation sanguine
  • détoxification du corps avec la réduction des métaux lourds
  • le nettoyage de la peau en profondeur.

Autrement dit, le Bian Shi constitue une excellente alternative en massage facial et son utilisation en Gua Sha est justifiée par tous effets positifs sur le corps humain.

Gua Sha : un massage pour plusieurs traitements

Grâce à ses nombreuses vertus, le Bian Shi est la pierre par excellence pour pratiquer la technique du Gua Sha.

Ce massage traditionnel rétablit le flux énergétique et optimise la circulation du Qi en stimulant les points d’acupuncture. En ce sens, cette méthode soulage de nombreuses maladies, comme les douleurs musculaires, les troubles musculo-squelettiques et même les syndromes du canal carpien.

L’utilisation thérapeutique du Gua Sha vise également à renforcer le système immunitaire. Ce massage aide entre autres dans les traitements de rhume, de la fièvre ou même des problèmes respiratoires. Pour les sportifs, le Gua Sha est une excellente alternative pour les étirements permettant aux muscles de retrouver toute sa tonicité et de préparer l’organisme aux entraînements intensifs.

Le Gua Sha en Cosmétique

En cosmétique, le Gua Sha gagne du terrain, notamment à travers le massage facial.

Le gua Sha visage

Celui-ci aide dans les soins du visage en permettant à la peau d’assimiler les soins du visage et en particulier nos sérums. La pierre servant d’outil de massage améliore le drainage lymphatique et tonifie les muscles faciaux. Résultats : la peau retrouve tout son éclat et son élasticité.

En tant que massage relaxant, le Gua Sha détend le système nerveux et offre un véritable moment de détente. Il réduit considérablement le stress et aide ainsi à avoir une peau qui respire, détendue et apaisée.

Le Gua Sha est un massage qui se répand largement autant dans les soins thérapeutiques que cosmétiques. Et pour cause, cette technique traditionnelle chinoise a fait ses preuves grâce à des résultats palpables sur l’organisme. Celui-ci fonctionne sous une circulation d’énergie intérieure appelée Qi, dont le blocage est à l’origine de nombreux troubles. Le praticien du Gua Sha utilise une pierre spéciale, comme le Bian Shi, pour effectuer des pressions et des grattages sur la peau.

Comment pratiquer cette technique sur le visage?

Pour le raclage des rides, ne pas forcer allez en délicatesse

L’utilisation de la Pierre Bian pour le Gua Sha est relativement simple et se fait en quelques étapes :

  1. Se nettoyer la peau avec le liniment et hydrolat
  2. Appliquez votre sérum pour le visage adapté à votre peau ( il est important d’utiliser une huile pour que la pierre glisse sur votre visage)
  3. Faire un grattage des rides avec le côté dentelé (Perpendiculaire à vos rides)
  4. Lisser la peau avec la partie bombée.
  5. Stimuler les points d’acupunctures avec la partie pointue

Où trouver une Pierre Bian Sha?

Nous avons commissionnés la fabrication d’une pièrre Bian Sha pour vous et elle est disponible dans notre boutique ici: www.monaturel.ch

Fabriquez votre crème de jour à la maison!

Fabriquez votre crème de jour à la maison!

C’est un jeu d’enfant, vous avez trouvé la recette en ligne, vous savez cuisiner vous pouvez le faire. Mais est-ce que c’est vraiment si facile?

Une crème c’est 4 composants, après on peut y ajouter des huiles essentielles, couleurs, parfums etc… mais la base est la même.

  • Une phase aqueuse
  • Un émulsifiant
  • Un corps gras
  • Un conservateur

Le mode de préparation pour fabriquer une crème

Chauffer la phase aqueuse et la la phase huileuse (avec l’émulsifiant) à 70°C verser la phase huileuse dans la phase aqueuse mélangez ajoutez votre conservateur et tada voilà votre crème!

Mais voilà ça n’est pas si facile que ça et une crème qui n’est pas faite correctement peut être dangereuse.

Pourquoi est-ce qu’une crème maison peut être dangereuse?

Le problème principal réside dans l’utilisation du conservateur et il y a également le problème des huiles essentielles si elles ne sont pas dosées correctement ou si vous n’utilisez pas les huiles essentielles adaptées.

A quoi servent les conservateurs en cosmétique?

Les conservateurs sont OBLIGATOIRES lors de la fabrication d’une crème. Toute crème a une phase aqueuse que ça soit de l’eau distillée, du gel d’aloe vera ou des hydrolats.

Même si votre gel d’aloe vera a déjà un conservateur celui-ci ne sera pas suffisant pour votre crème étant donné que le conservateur utilisé a uniquement été testé pour conserver le gel et rien d’autre.

Le conservateur a pour rôle de tuer les bactéries gram + et gram – ainsi que les champignons. Mais tous les conservateurs ne sont pas égaux devant les bactéries et le champignons.

Certains sont efficaces pour les gram – mais pas si efficaces contre les champignons ou vice versa. Ou juste les champignons et pas les bactéries. Bref il faut parfois utiliser plusieurs conservateurs pour avoir une protection efficace et ce surtout dans les conservateurs autorisés dans la cosmétique Bio.

Le pH dans le choix des conservateurs

Lorsque vous achetez votre conservateur et que vous lisez la fiche technique le fabriquant mentionnera quel pH la crème doit avoir pour que le conservateur soit efficace. En dehors de ce pH l’efficacité ne pourra pas être assurée. Il faudra alors modifier le pH de la crème pour pouvoir assurer l’efficacité.

Les bonnes pratiques de fabrication

Les bonnes pratiques de fabrication visent à minimiser le risque de contamination lorsque vous élaborez votre crème. Hors de question d’avoir votre animal de compagnie dans la même pièce ou de se faire distraire par les enfants. Une tenue adaptée, un matériel avec une hygiène irréprochable un espace de travail propre et désinfecté sont quelques éléments indispensables pour la fabrication et surtout pour ne pas commencer avec un produits contaminé dès la fabrication.

Le contenant de votre crème

Si vous mettez votre crème dans un pot et que vous devez à chaque fois y mettre les doigts vous allez y apporter de nouvelles bactéries ou champignons qui vont à chaque fois le contaminer. Les conservateurs « Bio » sont moins efficaces que les parabènes ou phénoxyethanol donc plus facilement « contaminable ». Les conservateurs cités ci-dessus sont très efficaces mais controversés et pour d’autres conservateurs naturels ou du moins ceux authorisés par ecocert l’efficacité est plus limitée.

Il faudrait alors opter pour un flacon airless qui limite le risque lorsque ce genre de conservateur est utilisé.

Le challenge test

Lorsqu’une crème est mise sur le marché elle doit subir ce que l’on appelle un challenge test. Ce test est une technique expérimentale qui permet de démontrer l’efficacité du système conservateur présent dans la formule cosmétique. Il consiste en l’inoculation volontaire d’une concentration connue de germes. On dénombre ensuite les bactéries, les levures et les moisissures par analyse microbiologique à différents intervalles de temps pendant un mois.

Bactéries
Prolifération des micro-organismes dans les cosmétiques

C’est uniquement lorsque le produit passe ce challenge test entre autres que l’on peut assurer l’innocuité de la crème. Il faut alors parfois faire plusieurs challenge test avant d’avoir la formule adaptée.

Les bactéries ne se voient pas à l’oeil nu ça n’est pas parce que ça a l’air Ok que ça l’est!

Mais ne vous inquiétez pas il y a des solutions!

La crème n’est pas la seule façon de prendre soin de votre peau, et d’ailleurs en ce qui me concerne la meilleure façon est d’utiliser les huiles végétales cosmétiques Bio. Les huiles végétales apportent à votre peau les acides gras dont elle a besoin.

Les huiles végétales Cosmétiques

Les bactéries et les champignons ne poussent pas dans les huiles donc pas besoin de conservateur! Un environnement propre avec de bonnes conditions d’hygiène, un peu de matériel, 5 ingrédients (différentes huiles végétales et de la vitamine e) et un peu de savoir et vous pouvez fabriquer votre soin.

Comment utiliser les huiles en cosmétique?

Vous pouvez trouver des formules déjà faites sur notre blog ou acheter nos sérums mais si vous aimeriez pouvoir créer vos propres soins nous avons des formations dans notre boutique à Marly (Suisse) ou en ligne ci-dessous

%MINIFYHTML036e04083149790af02a23a651c15c4d21%

Qu'en pensez-vous? Aimez-vous fabriquer vos cosmétiques?

3 Huiles essentielles pour Noël

3 Huiles essentielles pour Noël

Il suffit de flâner dans les rues d’un marché de Noël pour se laisser happer par de douces senteurs de Noël. Entre les bougies parfumées, les thés aromatisés, les bâtons d’encens se consumant peu à peu, ou encore les oranges piquées de girofle, le cocktail est explosif et nous plonge instantanément dans l’atmosphère de cette fête si féerique.

Je vous propose aujourd’hui de vous rapprocher de l’aromathérapie avec la présentation d’huiles essentielles chaleureuses qui sont les stars en décembre.

Les huiles essentielles pour Noël

Huile essentielle de cannelle écorce

Cannelle Ecorce

L’huile essentielle de cannelle écorce est incontournable en aromathérapie. Avec son action anti-infectieuse puissante, cette lauracée éloignera la gastro-entérite en un claquement de doigts. De plus, elle est utile en cas de mycose grâce à ses propriétés anti-fongique et aussi en cas de rubéfiant musculaire, en préparation aux compétitions sportives.

Comment utiliser l’huile essentielle de cannelle écorce ?

Composée d’aldéhydes aromatiques, l’huile essentielle de cannelle écorce est fortement dermocaustique. Appliquée dans une dilution insuffisante, elle peut brûler sévèrement la peau. On utilisera alors un support d’huile végétale dans lequel nous diluerons l’huile essentielle de cannelle écorce à 10% du total des huiles essentielles.

Voici par exemple une préparation utile contre la gastro-entérite pour un adulte :

Flacon de 10ml à appliquer sous les pieds 3-4 fois par jour (adulte):

  • 9ml d’huile végétale de jojoba
  • 0.1ml d’huile essentielle de cannelle écorce (Cinnamomum  verum)
  • 0.2ml d’huile essentielle de Tea-Tree (Melaleuca alternifolia)
  • 0.2ml d’huile essentielle de Basilic indien (Ocimum basilicum CT méthylchavicol)
  • 0.5ml d’huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora CT 1.8 cinéol)

 

Huile essentielle d’orange douce

Orange douce

Dans le langage courant, nous utilisons le terme d’huile essentielle pour les agrumes  tels que le citron, la bergamote, la mandarine, ou encore l’orange douce. Il s’agit en fait d’une utilisation erronée du terme « huile essentielle ». Les extraits d’agrumes ne sont pas issus d’une distillation comme les autres huiles essentielles. Les zestes sont retirés puis pressés. Il s’agit donc d’une expression aromatique et le produit récolté se nomme « essence ».

Après cette petite parenthèse de vocabulaire, parlons un peu de cette essence riche en saveur tant par sa douceur que sa tonicité.

En aromathérapie, nous utilisons l’orange douce pour stimuler la spontanéité, la créativité et la joie de vivre. Volontiers associé au deuxième chakra (Svadhistana), l’orange douce inspire à la légèreté et à l’insouciance. Elle libère le plaisir, notamment au niveau des sens.

Également très digestive, elle permet, par voie orale, de stimuler la sécrétion de sucs digestifs.

Comment utiliser l’essence d’orange douce ?

La voie royale pour cette essence est la diffusion, afin de créer une atmosphère douce et créative.

On évitera la voie orale en cas de prise de médicaments car le limonène contenu dans l’essence peut interférer avec les substances chimiques.

L’orange douce est une essence photosensibilisante. La voie cutanée est donc à éviter, car exposée au soleil la peau se tâche.

Huile essentielle de girofle

Clou de Girofle

Grâce à sa composition riche en phénols, cette huile essentielle est très virucide, bactéricide et fongicide.  Elle est très utile en cas de gastro-entérite et de mycose. Elle est également un analgésique buccal qui sera utilisé en cas d’aphtes ou de douleurs dentaires.

Il faut être très vigilant lors de son utilisation car tout comme l’huile essentielle de cannelle écorce, elle est dermocaustique et peut sévèrement brûler la peau. De plus, si les phénols sont très puissants contre les infections, ils sont aussi toxiques pour le foie. Il convient donc impérativement de protéger le foie à l’aide d’une autre huile essentielle comme le citron, le romarin 1.8 cinéol ou le romarin verbénone. Pour tout conseil concernant la voie orale en aromathérapie, il convient de s’adresser à un aromathérapeute diplomé. 

Voici un exemple d’utilisation de l’huile essentielle de girofle pour le traitement d’un aphte.

Flacon de 10ml – à appliquer directement plusieurs fois par jour sur l’aphte

Il est très utile de sécher l’aphte à l’aide d’un coton-tige avant d’appliquer le mélange aromathérapeutique.

Finalement, je vous offre une formule pour un mélange à diffuser dans la maison afin de marier ces trois huiles essentielles. Je vous souhaite à toutes et tous un doux temps de l’avent et de très belles fêtes de fin d’année.

Synergie à diffuser dans un diffuseur à vapeur froide :

Diffuseur

Flacon de 5ml d’huiles essentielles pures à diffuser

  • 4.5ml d’huile essentielle d’orange douce
  • 0.1ml d’huile essentielle de girofle
  • 0.4ml d’huile essentielle de cannelle écorce

Pour prendre rendez-vous avec Lise voici le lien

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin est également thérapeute en Fleurs de Bach et aromathérapie.

 

 

 

 

Huiles essentielles ou extraits botaniques?

Huiles essentielles ou extraits botaniques?

On entend souvent parler des deux mais quels sont leurs rôles, quelle est la différence et à quoi servent-ils?

Actifs Botaniques
Extraits de plantes

La cosmétique aux huiles végétales est fabuleuse et apporte de nombreux actifs mais parfois l’addition d’huiles essentielles ou d’actifs botaniques peut être utile pour booster l’efficacité par des molécules que l’on ne retrouve pas dans les huiles végétales.

Par exemple si l’on recherche des propriétés calmantes pour une peau irritée on choisira des huiles végétales qui ont ces propriétés là mais parfois le problème cutané nécessite des actifs supplémentaires et ceci est possible grâce aux huiles essentielles ou autres extraits de plantes.

Qu’est-ce qu’un extrait botanique?

Les extraits botaniques sont des extraits de plantes tirés de différentes parties de plantes, notamment les racines, les feuilles, les baies, les écorces, les tiges et les fleurs. Parfois, la plante est utilisée en entier, alors que dans d’autres cas, seule une partie spécifique de la plante a des actifs recherchés.

Alambic pour l’extraction des huiles essentielles à la vapeur

On appelle huile essentielle, ou parfois essence végétale (du latin essentia, « nature d’une chose »), le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques (odoriférants) volatils d’une plante. Il est obtenu par extraction mécanique, entraînement à la vapeur d’eau ou distillation à sec.

D’autres extraits végétaux sont obtenus par extraction avec des solvants non aqueux volatils (hexane, éther…) tandis qu’un nouveau procédé d’extraction s’est développé récemment : l’extraction au CO2 supercritique. Dans tous ces cas, il ne s’agit alors plus d’huiles essentielles, terme réservé aux produits de la distillation aqueuse, à sec ou de l’expression à froid, mais d’extraits végétaux qui portent différents noms selon les procédés successifs qui leur sont appliqués : concrètes, absolues, résinoïdes, oléorésines, etc.

Enfin, l’extraction sans distillation par de l’alcool, de l’eau liquide ou un mélange des deux, porte différents noms selon les méthodes pratiquées : tisane, macération, décoction, extrait hydro-alcoolique, teinture, etc.

Pour faciliter la compréhension de cet article je vais faire une différenciation plus simple en séparant huiles essentielles de tous les autres extraits botaniques.

Quels extraits botaniques pour la cosmétique huileuse?

Il faut choisir les extraits liposolubles (qui se diluent dans l’huile) ce sont principalement des macérats ( utilisés dans notre contour des yeux et la gamme bébé par exemple) ou des extraits par une méthode assez récente d’extractions par huiles végétales au lieu des solvant classiques se sont les extraits Oléos que l’on retrouve dans la gamme de soins pour le visage Premium de M&O Naturel.

L’avantage des extraits botaniques par rapport aux huiles essentielles

Bien que les deux agissent de manière différente avec des actifs qui ne sont pas comparables. Les extraits botaniques ont l’avantage de pouvoir être utilisés sur les nouveaux-nés, femmes enceintes, le contour des yeux et d’autres personnes qui ne supportent pas les huiles essentielles.

Lesquels choisir?

Ont peut sans autre utiliser les huiles essentielles avec des extraits botaniques ils se complètent et vis versa. Mais lors de situations où l’on ne peut pas utiliser d’huiles essentielles les extraits botaniques sont excellents.

Les macérats huileux

Macérat de Calendula

On entend principalement parler de macérat de Calendula mais il en existe beaucoup. Pensez aux nombreuses plantes qui ont des propriétés diverses pour la peau, il y a le macérat de Camomille, Vanille, Marronnier d’Inde, Petit Houx, Euphraisie, Aloe Vera, Bardane et bien plus encore.

Chez M&O Naturel nous recherchons les actifs dans les plantes que ce soit des huiles végétales, macérats, extraits huileux ou huiles essentielles. Pourquoi choisir du synthétique quand nous avons des actifs naturels tellement efficaces!

Faites un tour sur notre boutique en ligne ici

Attention aux cosmétiques Végan!

Attention aux cosmétiques Végan!

Le veganisme est basé sur le principe de ne pas consommer de matières animales de façon à protéger la vie des animaux, leurs sécrétions y-compris. Cela va plus loin que le simple fait de ne pas être testé sur les animaux. C’est au niveau de la formule cosmétique que cela se passe : aucune matière animale n’y est tolérée.

La cosmétique Végan est devenue un élément marketing pour certaines marques alors que pour le consommateur végan ça n’est pas une question de tendance ou mode c’est un mode de vie.

Mais attention, Végan ne veux pas dire Bio ou avec une bonne composition. Si vous êtes Végan il vous faut aussi regarder à ce que les produits soient bon pour votre peau, votre santé et l’environnement. Comme pour tout malheureusement, la cosmétique classique veut trouver des éléments marketing à mettre en avant pour cibler un type de consommateur.

Les consommateurs Végan étant de plus en plus nombreux il leurs paraît logique de rejoindre le mouvement pour garder cette part de marché tout comme le greenwashing!

Si vous cherchez des cosmétiques Végan apprenez à déchiffrer les étiquettes.

Voici un exemple de produit Végan mais avec une composition qui est au détriment de l’environnement et de votre santé.

Lotion Purifiante Arbre à Thé (Vegan)

Voici la composition:

Aqua, Cyclopentasiloxane, Cyclohexasiloxane, Aluminum Starch Octenylsuccinate, Dimethicone/Vinyl Dimethicone Crosspolymer, Caprylyl Glycol, Melaleuca Alternifolia Leaf Oil, Acrylamide/Ammonium Acrylate Copolymer, Calophyllum Inophyllum Seed Oil, Salix Alba Bark Extract, Polyisobutene, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Polysorbate 20, Sorbitan Isostearate, Sodium Hydroxide, Limonene, Laureth-4, PEG-30 Dipolyhydroxystearate, Trideceth-6, Citral, Citronellol, Leptospermum Petersonii Oil, Tocopherol.

Déchiffrage en utilisant le site: www.laveritésurlescosmetiques.com

Il y a de nombreuses marques qui sont dans ce même cas. Ils contiennent de nombreux silicones dérivés du pétrol et souvent d’autres ingrédients également problématiques pour notre santé .

Dans ce produit les ingrédients « actifs » sont l’huile de Tamanu (Callophylum Inophyllum) , l’écorce de Saule et le Tea Tree.

Pourquoi pas faire votre propre soin en utilisant ces trois ingrédients?

Il sera tout aussi efficace voir plus et il sera non seulement Végan mais également bon pour la santé et l’environnement.

Les propriétés de ces trois ingrédients :

Huile de Tamanu

Huile de Tamanu

L’huile de Tamanu a été choisie principalement pour les molécules suivantes:

  • la calaustraline aux propriétés cicatrisantes et réparatrices pour la peau.
  • l’inophyllin, aux vertus anti-bactériennes et désinfectantes.

L’huile essentielle de Tea Tree

Huile essentielle

Elle possède un pouvoir curatif important : antiseptique puissant, anti-infectieux majeur, antibactérien et immuno-stimulant. Elle est active contre les bactéries, virus et mycoses

L’extrait d’Ecorce de Saule Blanc

Purifiant et kératolytique, il stimule le renouvellement cutané, lisse les imperfections et lutte contre les points noirs, poils incarnés et pellicules. On l’appelle également l’acide Salicylique Végétal. Vous pouvez prendre les plantes d’écorce de Saule Blanc et les macérer dans de l’huile de Jojoba par exemple pour y extraire les actifs.

Pour fabriquer votre soin traitant j’y ajouterai d’autres huiles végétales et pas seulement l’huile de Tamanu pour qu’il soit moins gras. Voici la formule que je vous recommande:

Sérum purifiant

Avocat2.6 ml
Nigelle2.6 ml
Pepin de Raisin22.3 ml
Tamanu (Calophylle)2.2 ml
HE Tea Tree10 gouttes
Vitamine E9 gouttes

Pour remplacer l’écorce de Saule Blanc vous pouvez opter de mettre du gel d’Aloe Vera avant votre sérum. Appliquer une fine couche et laisser sècher sans rincer, appliquez ensuite votre sérum. Le gel d’Aloe Vera étant également riche en Acide Salicylique.

Conclusion

Si vous cherchez des cosmétiques Végan, optez pour le Bio, le naturel, l’éthique et lisez la composition. Ne vous fiez pas seulement au label Végan. Protéger les animaux oui mais il faut aussi protéger l’environnement et sa santé!