Les pellicules causes et traitements naturels

Les pellicules causes et traitements naturels

Il est important de rappeler que la majorité des pellicules ne sont pas une maladie. Par contre elles peuvent dans certains cas être le symptôme d’une pathologie comme le psoriasis ou la dermite séborrhéique entre autres.
Il en existe plusieurs types dont les causes sont différentes, les pellicules sèches et les pellicules grasse.
Quelles sont-elles et comment les traiter ?

Pellicules sèches

Les pellicules sèches volent facilement, et elles se déposent sur vos épaules comme des petits flocons de neige. Par ailleurs, le cuir chevelu n’est en général pas rouge en cas de pellicules sèches. Les cheveux peuvent par contre manquer d’éclat, être un peu ternes.
Elles viennent le plus souvent du pityriasis, causé par un champignon qui colonise le cuir chevelu et perturbe son système de renouvellement cellulaire. En effet, la peau du crâne élimine en permanence des cellules mortes pour en fabriquer de nouvelles ce processus dure en règle général 28 jours mais sous l’effet du pityriasis, ceci a tendance à s’accélérer.

Elles sont blanches, plates et se détachent spontanément. Elles vont généralement de pair avec un cuir chevelu sec.

Il ne faut surtout pas gratter ou essayer de décoller les pellicules avec un peigne : le passage du peigne peut provoquer une irritation, qui accélère le processus de division des cellules de la peau et accentue le phénomène.

Les Pellicules grasses

Elles sont plus grosses, rondes, jaunâtres et grasses. Elles adhèrent au cuir chevelu et aux cheveux. Elles y forment une couche jaunâtre et s’agglomèrent entre elles, le sébum leur servant de colle.  Elles sont accompagnées de démangeaisons. En général, elles sont la conséquence d’une séborrhée, c’est-à-dire une surproduction des glandes sébacées, et sont donc souvent associées à un cuir chevelu et à des cheveux gras. Cela peut notamment entraîner des chutes de cheveux.

C’est une infection du cuir chevelu provoquée par un autre champignon, appelé Malassezia. Le Malassezia est un champignon qualifié de lipophile : il se développe aisément dans des milieux gras. Le cuir chevelu, sans oublier le visage et le dos, où le sébum est sécrété en quantité particulièrement élevée crée donc un environnement favorable pour son développement. Ce champignon peut « digérer » les lipides présents dans le sébum et produire des acides gras particulièrement irritants pour la peau et le cuir chevelu. Produits en trop grande quantité, ils peuvent induire une inflammation à l’origine des pellicules.On peut également voir apparaître des plaques rouges sur le visage, c’est la dermite séborrhéique.

Autres types de pellicules

Les teignes, le psoriasis, des infections à staphylocoques et d’autres  peuvent également être à la cause

  • Les teignes sont des parasites comme les poux.  Elles provoquent de grosses pellicules infectées, et entraînent des démangeaisons importantes.
  • Une infection locale à staphylocoque doré peut également provoquer des démangeaisons intenses.
  • Le psoriasis est une maladie auto immune qui est causé par à une activité excessive des systèmes de défense de l’organisme. Le psoriasis comporte ainsi une réaction exagérée aux agressions de l’environnement. Les cellules de l’épiderme se renouvelant en trop rapidement et en grande quantité, elles provoquent une desquamation excessive. Sur le cuir chevelu, le phénomène se manifeste donc sous forme de pellicules.

Lorsque vous avez des pellicules grasses il est important de consulter un dermatologue pour avoir le bon diagnostic et pouvoir au mieux cibler les soins. Les soins naturels peuvent tout à fait être complémentaires avec des soins médicaux selon les situations.

Facteurs favorisants

Comme pour les problèmes de peau, le cuir chevelu y compris, nous ne sommes pas tous égaux devant ce genre d’affection.

Il faut se tourner vers d’autres facteurs favorisant l’apparition de pellicules, ils sont:

  • Facteurs héréditaires
  • Psychologique (stress, traumatisme
  • Excès de sébum (cheveux gras)
  • Nervosité
  • Problèmes digestifs
  • Dérèglement hormonal
  • Mauvaise hygiène capillaire
  • Utilisation de shampoings trop détergents
  • Usage de produits coiffants conventionnels
  • Piscine (chlore)
  • Casques moto

Diminuer le stress


C’est pour cela qu’il faut non seulement les soigner avec des soins cutanées mais également sur les autres facteurs pouvant en être la cause, ceci pour prévenir les récidives.

 

Comment les soigner?

Pour un soin ciblé il faut principalement travailler sur un soin anti-fongique et anti-inflammatoire. Les deux étant présents dans les pellicules sèches et grasses.

  1. L’huile végétale par excellence est l’huile de Nigelle, efficace contre les champignons, les inflammations, régénère la peau et renforce les cheveux. Impressionnant non? Tout cela dans une huile! Pour apporter des actifs supplémentaires
  2. Huile de Jojoba pour équilibrer la production de sébum
  3. Huile d’Onagre  réparatrice et renforce les cheveux
  4. Huile de Chanvre diminue les irritations et l’inflammation

Pour 100ml

  • 35 ml Huile de Nigelle
  • 29 ml  Huile de Jojoba
  • 20 ml Huile d’Onagre 
  • 15 ml Huile de Chanvre
  • 0.4 ml Huile essentielle de Ylang Ylang
  • 0.3 ml Huile essentielle de Romarin Verbénone + 1.8 cinéol
  • 0.3 mlHuile essentielle de Patchouli

En cas de grossesse, allaitement ou autres problèmes de santé vous pouvez également omettre les huiles essentielles. Toujours respecter les doses ou consulter un aromathérapeute pour toutes vos questions concernant les huiles essentielles.

Mode d’emploi

Appliquer sur tout le cuir chevelu et laisser poser au moins 2 heures, idéalement toute la nuit. Laver ensuite le cuir chevelu avec un shampoing doux sans sulfates et Bio.

Vous pouvez trouver les huiles végétales et des shampoings doux sur le site www.monaturel.ch

Références:

  • www.dermato-info.com
  • www.futura-sciences.com
  • https://fr.wikipedia.org