Décryptage d’étiquette: L’Huile à l’abricot

Décryptage d’étiquette: L’Huile à l’abricot

On m’a souvent demandé si je vendais de l’huile à l’abricot, au début je pensais que l’on me demandait si je vendais de l’huile d’abricot mais c’est seulement lors de la discussion que la cliente me parlait d’un produit de la marque « Déesse of Switzerland ».

J’ai alors décidé de chercher sur leur site quelle était la composition de se produit mais je ne l’ai trouvé nul part. Je n’y avait plus pensé jusqu’à mon dernier atelier de cosmétique où je demande à mes participantes de m’amener des produits qu’ils ont à la maison pour déchiffrer les ingrédients. Cette fameuse huile à l’abricot faisait partie des produits présentés.

Présentation de la ligne à l’abricot selon le site Déesse

L’histoire du succès Déesse a débuté avec l’huile à l’abricot. Ce fut un développement fulgurant avec un produit remarquable.
De par sa composition unique, l’huile à l’abricot soigne et chouchoute la peau, lui laissant une couche protectrice invisible. Elle agit doublement : à l’extérieur elle garantit une protection et en même temps, elle maintient l’hydratation interne de la peau. La précieuse vitamine A est connue pour ses effets régénérants. L’huile contient également de la vitamine E, nommée vitamine de la jeunesse et de la beauté.

www.deesse.com

Alors quelle est sa composition unique?

Huile à l'abricot
Photo de la boite de l’huile à l’abricot

Pour déchiffrer la composition exacte de ce produit je me suis basée sur le site: La vérité sur les cosmétiques. C’est un excellent site de référence pour déchiffrer vos cosmétiques.

Déchiffrage du site: http://www.laveritesurlescosmetiques.com

Alors qu’est-ce que ça veut dire?

Les étiquettes des produits doivent montrer les ingrédients par ordre de concentration des ingrédients qui le compose. Les premiers ingrédients sont en plus grande proportion. Dans notre cas les deux premiers sont le petrolatum et la paraffinum liquidum.

Pour garder le secret autour des formules on ne sait bien sûr pas les proportions exactes. Par contre ce que l’on sait c’est que l’huile d’abricot et le germe de Blé ne sont pas les ingrédients principaux dans ce soin qui met en avant l’huile d’abricot.

Il y avait également un autre ingrédient qui était introuvable sur le site de la vérité sur les cosmétiques et c’est le: Xanthophyll. Mes recherches ont permis de découvrir que c’est une molécule utilisée principalement pour sont effet colorant orange. Il peut être d’origine naturelle, synthétique ou animale. Il n’y a pas de restrictions sur cet ingrédient.

Petrolatum et paraffinum liquidum qu’est-ce que c’est?

En français le pétrolatum et la paraffine tous les deux sont issus du pétrole. Le pétrolatum est connu sous le nom de Vaseline qui est de la gelée de pétrol. Appétissant non?

Est-ce que c’est mauvais?

  • Ce sont des ingrédients non-écologiques. Le pétrole est une huile minérale, qui est récolté par forage. C’est une matière non renouvelable eu sont processus de raffinement est également extrêmement polluant. Lorsqu’il est utilisé et se retrouve ensuite dans la nature il n’est pas biodégradable.
  • Ce sont des ingrédients très occlusifs : Ils vont donc être défavorables à l’écoulement naturel du sébum et empêchent la peau de fonctionner normalement. Lorsque l’on retrouve dans les maquillages ils causent souvent des boutons et les problèmes de peau s’empirent.

Les huiles végétales

Huiles végétales d’abricot et de germe de blé sont d’excellentes huiles avec d’excellentes vertus mais la présence des autres ingrédients dans ce soin contrecarrent leurs bienfaits. Dommage… Ces huiles ne sont probablement pas bio sinon je suppose que ceci serait spécifié sur l’emballage et le fait qu’ils y ajoutent des vitamines me dit que ces huiles sont peut-être également raffinées.

Le parfum

Le parfum est un ingrédient difficile d’où le smiley vert à rouge. Le parfum cache environ 5000 molécules allant de molécules ne posant aucun problème comme par exemple le conservateur naturel Naticide mais il peut être d’autres substances allergisantes. C’est l’inconnu.

Ensuite ils mentionnent les allergènes qui doivent être mentionnées sur les étiquettes si ils sont présents comme le limonene, linalool, et le citral. Ces allergènes se retrouvent souvent dans des huiles essentielles et sont naturels mais dans ce cas ces allergènes sont liés aux parfums puisque il n’y a pas d’huiles essentielles et l’on peut en déduire qu’ils sont alors d’origine synthétique.

Vous adorez votre huile à l’abricot mais vous n’aimez pas la composition ne vous inquiétez pas il y a des solutions!

Recette d’un baume naturel à l’abricot

  • 11% Cire d’Abeille
  • 71.7% Huile Végétale d’Abricot ( ou autre huile végétale liquide)
  • 16% Beurre de Karité ou mangue
  • 1% Huile essentielle
  • 0.3% Vitamine E

Pour faire un pot de 30g environ suivez la recette suivante:

  • 3.3g de cire d’abeille
  • 21.5g huile d’abricot
  • 4.8g beurre de votre choix
  • 0.3g huile essentielle = environ 10 gouttes
  • 0.09g Vitamine E = 3 gouttes

Vous pouvez sans autre omettre les huiles essentielles, j’adore la lavande vraie une huile essentielle universelle qui sent bon la Provence.

Découvrez les huiles végétales chez M&O Naturel

Connaissiez-vous ce produit ou la marque Déesse?

Combien coûtent vos cosmétiques?

Combien coûtent vos cosmétiques?

On pourrait croire que plus le prix de votre soin cosmétique est élevé, le mieux il sera pour ma peau… mais est-ce que c’est vraiment le cas?

Je pourrais être simpliste et vous dire non c’est faut, je dirais qu’il faut nuancer et surtout connaître pourquoi vous dépensez votre argent et quel bénéfice pour votre peau, votre santé et l’environnement.

Comment se calcul le prix d’un produit cosmétique?

Le calcul du coût du produit

Prix des ingrédients + coût de production + coût de développement du produit+ coût du flacon + coût de l’emballage ou étiquettes = Coût du produit

Ceci varie d’une entreprise à l’autre et vous pouvez imaginer que les marques de luxes prennent des marges importantes.

Coûts des marges:

Les marges minimales pour une entreprise cosmétique sont à peu près les suivantes:

  • le coût du produit x 2 pour le prix d’un revendeur
  • le coût du prix revendeur x 2 pour le prix de vente

Quels coûts sont prix en compte dans les marges?

Il y a entre-autre:

  • frais de ports (achats des matières premières)
  • administration
  • publicité
  • frais de certifications, législations
  • loyers
  • frais liés à l’entreprise

Les grands groupes ont en règle générale des marges beaucoup plus importantes allant jusqu’à 10x le prix du produit, voir plus pour les gammes de luxe

Le coût du produit

Il faut ensuite différentier le type de produit entre la gamme luxe et la gamme budget.

Pour une gamme luxe

Ils vont miser sur un emballage plus luxueux et de beaux flacons. Ensuite pour la matière première, ils vont mettre des actifs qui peuvent avoir d’excellentes vertus mais à des doses tellement faibles qu’elles ne seront pas particulièrement bénéfiques pour la peau. Pour « enrober les actifs », vous retrouverez pratiquement les mêmes ingrédients que dans les produits budget. Comme par exemple l’eau, les silicones, les émollients et les conservateurs synthétiques qui ont un impact négatif sur votre santé et l’environnement.

Pour une gamme budget

Ils vont choisir des flacons les moins chers possibles principalement le plastique et des ingrédients les plus économiques. Ils choisirons aussi de produire leurs produits à l’étranger avec une main d’oeuvre moins cher.

Pour une gamme Bio

Je dirais que dans le bio il y a aussi deux types de Bio. Il y a le Bio grandes surfaces et le Bio de marques Indépendantes.

Le Bio grandes surfaces

C’ est en effet mieux que les produits classiques mais il y a toujours cet esprit plus commercial pour garder une part d’un marché grandissant. Ils choirons des huiles végétales dans la formule de leurs produits mais les premières huiles végétales qu’ils vont choisir sont les moins cher et en plus petite quantité les huiles plus onéreuses. Elles sont également souvent raffinées pour les rendre plus stables avec une conservation plus longue mais elles auront perdu de nombreux actifs.

Par exemple en premier ingrédient l’huile de tournesol et en très petite proportion l’huile de grenade pour pouvoir appeler leur produit:

Crème à l’huile de grenade.

Vous me direz que je suis un peu pessimiste mais c’est mon avis. Peut-être que vous avez une autre perspective.

Les marques indépendantes

Elles ont choisi pour la plupart de fabriquer des produits de qualité avec des ingrédients riches en actifs, avec une éthique plus écologique et comme but ultime de se débarrasser des produits synthétiques et une réflexion plus approfondie sur le type de produits qu’ils veulent offrir à leur clients. Il y a également beaucoup de réflexion sur le packaging et les flacons utilisés. Elles seront très probablement plus chères que la gamme Bio des grandes surfaces. C’est pour cela que je disais qu’il fallait

M&O Naturel dans tout cela?

M&O Naturel a le désir d’aider le plus de personnes à avoir une peau saine naturellement.

Un attention particulière est portée aux ingrédients, principalement des huiles végétales Bio et non raffinées. Les flacons en verre Violet ont été choisis pour maintenir les propriétés des actifs en les protégeant des rayons UV qui dégradent les huiles végétales et essentielles.

Le côté esthétique est également important pour M&O Naturel. Nous aimons tous les belles choses, des produits élégants dans une salle de bain c’est quand même plus agréable, d’autant plus si l’on sait qu’ils sont fabuleux pour notre peau et notre santé!

Leur objectif est de garder des prix les plus bas possibles pour les clients sans sacrifier la qualité des huiles ou autre ingrédient que vous trouverez dans leurs produits avec des concentrations élevées pour pouvoir bénéficier de tous les actifs que la nature nous offre.  

Lorsque vous choisissez votre produits cosmétiques optez pour les marques indépendantes, non seulement vous soutenez les plus petites entreprises mais votre peau vous remerciera!

Décryptage d’un sérum Yves Rocher

Décryptage d’un sérum Yves Rocher

Yves Rocher est établi depuis plus de 50 ans et compte plus 4000 points de vente dans le monde. Ils mettent en avant leur éco-responsabilité, les actifs végétaux 100% Naturels et se nomment Créateurs de la Cosmétique Végétale®.

Mais qu’en est-il de leurs produits? Quelles sont leurs compositions?

A propos d’Yves Rocher

La société a été crée par Monsieur Yves Rocher en plein coeur de sa Bretagne natale, en France, c’est là que naît la passion d’Yves Rocher pour le monde végétal
Botaniste précurseur, il fabrique ses produits de beauté à base de plantes dans le grenier de sa maison familiale, qui devient son laboratoire. 
Il invente alors une nouvelle beauté, dans le pur respect des Femmes et de la Nature
C’est dans son village qu’il choisit de fonder et de développer son entreprise.

Le groupe compte 16’000 collaborateurs et il est aujourd’hui dirigé par le petit fils d’Yves Rocher, Bris Rocher.

J’adore la philosophie d’Yves Rocher et le désir d’offrir des soins pour la peau en utilisant des extraits de plantes, des ingrédients biologiques et son engagement pour l’environnement et la création d’une fondation dans le but de maintenir la biodiversité et de soutenir les femmes exceptionnelles menant un combat pour l’environnement.

Avec toute cette histoire et cette bonne volontée, ça m’attriste de voir la composition de leurs produits qui à mon avis ne reflète pas cette éthique.

Voici le décryptage des ingrédients de leur sérum Anti-Age Global

(liste d’ingrédients trouvé sur leur site internet):

Note INCI Origine Détail Suppr.
Aqua (Water)   Substance de base  
Glycerin provenance diverse Matière active, solvant, hydratant  
Dimethicone chimique Substance de soin pour la peau (huile de silicone)
problématique environnementale
 
Aloe Barbadensis végétale Agent actif (aloès)  
Methylpropanediol chimique Déodorant, solvant  
Hydrogenated Coconut Oil végétale Base pour bâtons (rouge à lèvres), texturant  
Betaine provenance diverse Agent actif  
Alcohol végétale Solvant  
Centaurea Cyanus végétale Agent actif (bleuet)  
Sorbitan végétale Émulsifiants doux, à base, par ex., de maïs et de pommes de terre  
Sesamum indicum seed oil végétale Matière active (huile de sésame)  
Pyrus Malus végétale Agent actif, substance de soin pour la peau (pomme)  
Aphloia Theiformis végétale Matière active (arbre /buisson d′Afrique de l′est)  
Phenoxyethanol chimique Solvant, conservateur  
Ceteth- chimique Émulsifiants  
Stearyl Alcohol provenance diverse Substance de soin pour la peau, stabilisateur  
Parfum (Fragrance) provenance diverse Terme générique pour des substances odoriférantes: évaluation SELON ORIGINE  
Dimethicone CROSSPOLYMER chimique Substance de soin pour la peau (huile de silicone)
problématique environnementale
 
Xanthan Gum végétale Liant, gélifiant  
Sorbic Acid chimique Conservateur  
Echinacea végétale Agent actif (echinacea)  
Tocopheryl Acetate chimique Matière active , antioxydant (vitamine E)  
Caesalpinia Spinosa Gum végétale Agent filmogène, substance de soin pour la peau  
Maltodextrin végétale Excipient pour agents actifs (maltose)  
Sodium Hydroxide provenance diverse Régulateur du pH  
Tetrasodium EDTA chimique Agent chélatant  
Panax Ginseng Extract végétale Agent actif (racine du ginseng)  
Sodium Benzoate provenance diverse Conservateur  
Citric Acid biotechnologique Substance tampon (acide citrique)  
Potassium Sorbate provenance diverse Conservateur  
Silica provenance diverse Abrasif, gélifiant (acide silicique)  
Tocopherol provenance diverse Antioxydant (vitamine E)

source du tableau: « la vérité sur les cosmétiques »

Dans la composition sur le site internet ils ne cachent pas la présence de substances synthétiques par contre ils marquent « *Ingrédients synthétiques sûrs « . En ce qui me concerne ils ne sont pas si sûr que ça. J’ai quelques bémols à mettre sur les détails de la liste extraite de « la vérité sur les cosmétiques ».

Le premier pour l’huile de noix de Coco hydrogénée qui n’est pas bonne pour votre peau, elle ne ressemble plus du tout à l’huile de Coco non transformée. Ce processus est très souvent utilisé dans la cosmétique parce qu’elle stabilise une huile et lui donne un rendu proche du silicone.

Voici le processus d’hydrogénation:

  • Chauffée à 500 ou 1000 degrés sous plusieurs atmosphères de pression
  • Puis un catalyseur comme le Nickel, platine ou aluminium est ajouté
  • Quand ça bouillonne dans l’huile la structure moléculaire change et augmente la densité de l’huile
  • Elle devient semi-solide ou solide au lieu de liquide à température ambiante

 Les molécules de ce nouveau produit ressemblent plus à la cellulose ou au plastique qu’à de l’huile. L’huile hydrogénée est en fait à une molécule près du plastique. 

Les silicones dimethicone

Non seulement ils créent un film sur la surface de la peau qui empêche la peau de travailler normalement. Ensuite il y a la problématique environnementale. C’est une substance qui n’est pas entièrement biodégradable.

Le Phenoxyethanol

Un conservateur potentiellement perturbateur endocrinien. En France il est recommandé de ne pas être utilisé sur les soins pour les bébés et un groupe d’experts attire l’attention sur une autre population, celle des femmes en âge de procréer. L’étude Pélagie, qui observe les liens entre perturbateurs endocriniens et santé maternelle et infantile, a montré une association entre la concentration du principal métabolite du phénoxyéthanol et l’allongement du délai nécessaire pour concevoir, entre autres. On ignore s’il s’agit d’un lien de cause à effet mais si ces résultats étaient confirmés, cela remettrait en cause l’évaluation du risque pour les adultes.. 

Tetrasodium EDTA

l’EDTA est utilisé comme stabilisateur de produit vis-à-vis de la dégradation par les bactéries (fermentation).Ils renforcent l’action anti-bactérienne du conservateur. L’EDTA est une substance qui complexe les métaux lourds et qui, complexée, peut se fixer dans un organisme et est difficilement biodégradable. Cet acide n’est pas éliminé par les stations d’épuration et est donc rejeté dans les rivières et les lacs. De plus, comme l’EDTA n’est pas retenu par les filtres à charbon actif, il peut contaminer l’eau potable. (source: wikipedia)
 

Stearyl Alcohol

Dérivé de l’huile de Palme avec tout ce que ça implique au niveau environnemental.

En conclusion

Je suis triste de lire ces compositions surtout lorsque l’on connaît l’histoire derrière la marque. Le problème vient principalement d’un commerce à grande échelle je suppose. Les produits doivent être stables pendant plusieurs années avec une texture qui peut être reproduite à l’infinie sans altération.  

De plus si l’on regarde l’ordre des ingrédients, la phase aqueuse donc eau, glycérine et aloe vera représentent au moins 70% de la formule. En troisième position on trouve le dimethicone donc le silicone. C’est un ingrédient bon marché et il pourrait facilement représenter la majorité de la phase huileuse, viennent ensuite les extraits botaniques en très faible pourcentage.

Son prix au 12.01.2019 est de 47.45 au lieu de 94.90 CHF. Alors une bonne affaire?

Pour avoir 100% d’actifs choisissez des sérums aux huiles végétales seules ou avec des extraits de plantes ou des huiles essentielles.

Ne vous faites pas avoir par le greenwashing et le marketing.

Les étiquettes vous diront tout ce dont vous avec besoin de savoir!

Vous cherchez des soins pour la peau sans tous ces ingrédients douteux…. découvrez la gamme M&O Naturel Fabriquée en Suisse. ici

 

 

 

 

 

 

Décryptage d’étiquettes, un nettoyant visage

Décryptage d’étiquettes, un nettoyant visage

Cette semaine je vous propose un déchiffrage d’étiquette d’un produit de la marque Lush. Une marque fait main qui promeut les produits frais. Je dois dire que j’adore l’idée de cette philosophie. Mais en rentrant dans leurs boutiques c’est plutôt le parfum prononcé que l’on sent même de l’extérieur. Et même si de nombreux produits contiennent des huiles essentielles ils contiennent souvent également des parfums.

Les parfums en cosmétique

Sous le nom parfum il peut y avoir des produits qui sont parfaitement inoffensif mais sous la dénomination parfum se cache 3,999 substances différentes selon l’IFRA (The International Fragrance association) et un grand nombre sont liés à des risques de cancer, allergies, migraines et autres problèmes de toxicité. Il faut aussi penser que si vous utilisez plusieurs produits comme un gel douche, une crème de jour, lait pour le corps etc… ces molécules s’additionnent.

Vous pouvez voir toutes les 3999 substances en version PDF ici sous la liste de transparence….

Lors de nos formations je demande toujours aux participants d’amener un ou deux produits pour que l’on puisse déchiffrer les étiquettes et un des produits était celui-ci:

Lush 9-5 Lait démaquillant

Description de leur produit sur le site:

Prenez un jour de repos et éclaircissez votre peau avec ce lait nettoyant, apaisant et hydratant à l’huile d’amande et à l’orchidée colombe. Cette émulsion contient un mélange exquis d’huile essentielles florales qui éclaircissent la peau et éliminent les impuretés et les traces de maquillage. Nous utilisons l’orchidée colombe pour ses propriétés apaisantes, et l’huile d’amande pour rafraîchir votre peau après une rude journée.

Wow ça donne envie… non?

 

Et maintenant est-ce que vous êtes prêt….. la liste d’ingrédients:

Eau (Aqua)
Huile d’amande douce (Prunus dulcis)
Acide stéarique (Stearic Acid)
Extrait d’orchidée colombe fraîche (Dendrobium)
Absolue de fleur d’immortelle (Helichrysum italicum)
Huile essentielle d’ylang-ylang (Cananga odorata)
Triethanolamine
Alcool cétéarylique (cetearyl alcohol)
Parfum
Parahydroxybenzoate de méthyle (Methylparaben)
Propylparaben,
La liste d’ingrédients n’est pas très longue mains néanmoins elle n’est pas géniale. Alors si l’on prends un ingrédient après l’autre. Voici mes observations:
  • L’eau alors là c’est bon pas de soucis!
  • L’huile d’amande douce: on peut se poser la question, Bio ou non et si elle est raffinée ou non. Malheureusement ceci n’est pas connu. Si elle est raffinée elle aura perdu un grand nombre de ses insaponifiables et actifs.
  •   Acide Stéarique: émulsifiant et stabilisant. Apporte douceur et onctuosité aux émulsions, d’origine naturelle mais provient de l’huile de palme. Il y aurait un acide stéarique issu de graisse animale mais celle-ci a été remplacée par l’acide stéarique végétal. Il n’est pas mauvais pour la santé mais discutable en ce qui concerne l’environnement.
  • Extrait d’orchidée colombe fraîche (Dendrobium): Extrait de plante, je n’ai pas assez de connaissances sur le mode d’extraction pour me prononcer sur cet ingrédient
  •   Absolue de fleur d’immortelle (Helichrysum italicum): L’absolue n’est pas une huile essentielle, la méthode d’extraction est différente. L’huile essentielle rassemble de nombreuses notes olfactives : épicées, herbacées et
    fruitées alors que l’absolue à une suave odeur de miel. Par traitement avec des solvants volatils, on obtient de l’immortelle une concrète*, puis une absolue**, matière première entrant dans l’éventail du parfumeur.
    * Concrète : pâte obtenue après extraction d’une matière première d’origine végétale par solvants
    volatils (non aqueux).
    ** Absolue : produit obtenu à partir d’une concrète, d’une pommade florale ou d’un résinoïde, par
    extraction à l’éthanol à température ambiante.
  • Huile essentielle d’ylang-ylang (Cananga odorata), une merveilleuse huile essentielle avec de nombreuses propriétés cosmétiques entre autres.
  • Triethanolamine: Cet ingrédient est employé comme compensateur de pH dans des préparations cosmétiques pour une vaste gamme de produits. Il contient deux substances très toxiques : l’oxyde d’éthylène et l’ammoniac qui sont allergisants et potentiellement cancérigène. D’autant plus qu’environ 40% des produits cosmétiques en contiennent. La dose recommandée ne doit pas dépasser les 5% à cause de sont haut risque de toxicité surtout si l’on accumule divers produits qui en contiennent.
  •   Alcool cétéarylique (cetearyl alcohol) Donne de la texture et des propriétés émollientes aux crèmes. Provient de l’huile de noix de coco et de l’huile de palme. Alors oui d’origine naturelle mais à nouveau de l’huile de palme.
  •   Parfum:  comme je l’ai mentionné plus haut, il « cache » plus de 3999 molécules….
  •   Parahydroxybenzoate de méthyle (Methylparaben) : Conservateur synthétique potentiellement perturbateur endocrinien. Il y a plusieurs recherches contradictoires. 
  •   Propylparaben: Conservateur synthétique potentiellement allergène, perturbateur endocrinien et impact sur l’environnement.

Les éléments ♦  sont inquiétants en ce qui me concerne. Je ne peux pas me prononcer sur tous les produits Lush je ne les ai pas tous étudiés, j’espère qu’il y en a des mieux au niveau de la composition. 

Il y aura toujours plus de problèmes lorsque les cosmétiques sont des émulsions (crèmes ou lotions) il y a besoin d’un émulsifiant et très souvent l’ Acide Stéarique et l’alcool cétéarylique et un conservateur (OBLIGATOIRE) lorsqu’il y a un mélange entre une phase aqueuse et une phase huileuse.

Il y a des conservateurs naturels mais ils ne sont pas toujours aussi efficaces que les conservateurs synthétiques. ATTENTION la vitamine E n’est pas un conservateur mais un anti-oxydant (protège les huiles végétales)

En conclusion

A vous de choisir les compositions qui sont acceptables ou non pour vous. Si vous cherchez des solutions sans aucuns de ces ingrédients choisissez des huiles pour le visage, des baumes, des beurres en gros tous les produits qui ne contiennent pas d’eau ou de phase aqueuse comme les hydrolats, aloe vera etc…

Pour découvrir toute une gamme de cosmétiques aux huiles visitez le site: www.monaturel.ch

Si vous aimez fabriquez vos cosmétiques avec de bonnes compositions, formez vous. Découvrez notre formation en ligne ici

Et vous..? Qu’en pensez-vous?

L’extrait de Pépins de Pamplemousse, un conservateur?

L’extrait de Pépins de Pamplemousse, un conservateur?

L’extrait de pépins de pamplemousse est très souvent recommandé lors de la fabrication de cosmétiques maison comme conservateur. Mais est-ce qu’il est vraiment efficace?

Un peu d’histoire sur la découverte de cet extrait de pamplemousse

La légende veut qu’après la seconde guerre mondiale, un médecin immunologiste yougoslave , Jacob Harich (1919-1996), ayant croqué dans un pépin de pamplemousse voulu savoir pourquoi il était si amer. Une autre version indique qu’en 1979 ou 1980 ce même immunologiste, accessoirement jardinier, remarqua que les pépins de pamplemousse mis au compost ne se décomposaient pas. La version la plus plausible que j’ai trouvé dit qu’auparavant connu pour ses travaux en physique,  marqué par la guerre, il décida de se consacrer à l’être humain et poursuivit des études de médecine, dont l’immunologie. Il émigra aux USA en 1957 et s’intéressa aux substances naturelles antimicrobiennes. En 1967 il devient chercheur en Floride (capitale du pamplemousse) pour étudier l’effet des graines de pamplemousse en tant que biocide. (ceci dit, toutes ces versions ne sont pas incompatibles chronologiquement et peuvent faire partie d’une seule et même histoire).

Il découvre alors que les pépins de pamplemousses contiennent une substance antimicrobienne puissante, à large spectre d’action (bactéries, champignons, levures, parasites et même virus), naturelle, sans effets secondaires a priori et ne provoquant pas de résistance. Plusieurs études ont ensuite accrédité cette thèse.

Antibiotique idéal?

Il décrivit l’EPP comme l’antibiotique idéal :

  • efficacité aussi large que possible
  • action puissante et rapide
  • pas d’effets toxiques
  • n’affaiblit pas le système immunitaire
  • ne détruit pas les bactéries utiles à l’organisme.
  • naturel
  • hypoallergène. (ceci dit certaines personnes – 3% – sont allergiques aux agrumes).

Cet extrait est utilisé en médecine holistique depuis les années 90 pour soigner divers problèmes de santé en voie interne comme:

  • Les infections du système digestif, intoxications alimentaires, diarrhées, maladies parasitaires…
  • Les ulcères de l’estomac et du duodénum (il tue Helicobacter pylori),
  • Le Candida albicans, les candidoses et autres mycoses.
  • Le rhume, les infections de la sphère ORL en général, la grippe, les affections bronchiques…
  • Les infections urinaires et cystites.
  • La fatigue chronique et l’affaiblissement immunitaire.
  • Les allergies (car il est aussi hypoallergène).

En usage externe, l’EPP est aussi un recours dans bien des situations :

  • La bouche : aphtes, herpès des lèvres, muguet, gingivite…
  • La peau : acné, dermatites, psoriasis mais aussi petites coupures ou brûlures, piqûre d’insectes, verrues, mycoses…
  • Les cheveux : pellicules, démangeaisons du cuir chevelu, poux
  • Les pieds : eczéma des orteils, verrues plantaires, infections à champignons.
  • Les ongles : onychomycose, panaris.
  • Les organes génitaux : vaginite, infections vaginales, parasites…

Méthode d’extraction

L’extrait de pépins de pamplemousse est un concentré des composés actifs des pépins : ceux-ci sont séchés avec la pulpe puis réduits en poudre. Cette poudre est ensuite diluée dans de l’eau pure et distillée.

Attention à ne pas confondre avec l’huile essentielle de Pamplemousse

Controverse….

Idéal comme conservateur pour mes cosmétiques! Malheureusement ça n’est pas si sûr….

Et bien, ce produit étant récent et surtout naturel, il existe relativement peu d’études pharmacologiques et toxicologiques. La plupart des études concernent la préservation alimentaire et l’usage vétérinaire. Par contre trois études scientifiques, deux japonaises (1996 et 2001) et une allemande (1999) ont montré que certains EPP commercialisés n’étaient pas vraiment naturels dans la mesure où on y détectait la présence en quantité non négligeable d’antibiotiques et de conservateurs industriels : le chlorure de benzéthonium (composé quaternaire d’ammonium, toxique), le triclosan et le methyl paraben. Elles ont par ailleurs montré que certains EPP n’avaient pas d’effets antibiotiques et que ces derniers ne contenaient pas les conservateurs industriels incriminés. Les études concluaient en toute logique que les propriétés antimicrobiennes de l’EPP était dues à la présence de ces produits synthétiques, reléguant l’EPP au statut de produit de charlatan.

Depuis la controverse est lancée et plusieurs sociétés qui utilisaient l’EPP (cosmétique naturel par exemple) ont cessé de l’employer. L’industrie étant sceptique de ces études ont alors conduit d’autres études en (2002, 2004) qui ont montré l’efficacité de l’EPP de qualité, y compris de fabrication maison (et donc sans ajouts de produits industriels). Et qu’il devait avoir des extraits frauduleux.

En Suisse, suite à une étude des laboratoires cantonaux de Bâle mettant en évidence la présence de hautes concentrations de chlorure de benzéthonium dans des EPP (7 produits sur les 9 étudiés étaient contaminés!), plusieurs marques ont même été retirées du marché au début des années 2000.

Alors comment choisir son extrait de Pamplemousse?

1. Assurez-vous qu’il s’agit bien de pépins de Citrus paradisi. (vient du Pomélo)
2. Privilégiez les extraits sans solvant chimique, sans alcool et de préférence avec de la glycérine végétale, sans pulpe ou péricarpe, sans ajout de bioflavonoïdes ou de vitamine C.
3. Choisissez de préférence la forme liquide, a priori plus pure et plus efficace que les comprimés.
4. Vérifiez qu’il n’y ait aucun additif autre qu’un conservateur inoffensif, malheureusement dans les extraits frauduleux ils ne le mentionnent pas…

EPP : On n’y comprend plus rien sur les étiquettes

Pas facile de s’y retrouver. Les dosages, comme les prix, varient du simple au triple et les qualités s’avèrent très inégales, certains produits étant même totalement inefficaces ou bien dangereux. Sur les étiquettes, on lit parfois « enrichi en bioflavonoïdes » ou « en vitamine C ». Ou encore « à base de pépins et d’écorces » ou « de pépins et de pulpe »… Quant à la fabrication, le plus souvent non divulguée, elle reste mystérieuse et l’on trouve même de l’EPP sous forme de comprimés ou à usage cosmétique.

Idéalement , un EPP ne devrait contenir que:

– Un extrait concentré de pépins de pamplemousse
– De la glycérine
– un antioxydant comme par exemple de l’acide ascorbique Vitamine C

D’autres conservateurs naturels ou nature-like:

  • Leucidal
  • Naticide
  • Lactate de Sodium

Conclusion

La dose recommandée en cosmétique est de 0,1 à 1% dilué dans le produit (le dosage conseillé étant 0,6%). Par contre avec l’énorme présence d’extraits de pépins de Pamplemousse sur le marché, il est très difficile de savoir si la méthode d’extraction est faite correctement ( parfois il est macéré) ou si il a été dilué? L’efficacité pourrait alors être compromise…

Pour être sûr de l’efficacité du produit il faudrait faire ce que l’on appelle un challenge test (tests microbien et fongique en laboratoire) lorsque vous auriez terminé votre formule cosmétique.

En ce qui me concerne il y a encore trop d’incertitudes quant à son efficacité en cosmétique. Il y a d’autres alternatives comme conservateurs et encore mieux, n’utilisez pas de phase aqueuse vous évitez ainsi le besoin d’utiliser un conservateur. Beurres, baumes, et sérums aux huiles végétales.

Et vous qu’en pensez-vous?

Source:

(1) Identification of Benzethonium Chloride in Commercial Grapefruit Seed   Extracts ? Takeoka et al. J. Agric. Food Chem. 2001, 49, 3316-3320. Cosmetics and grapefruit seed extracts / quaternary ammonium compounds – 2004 – Kant. Laboratorium BS.

(2) Aspects of the Antimicrobial Efficacy of Grapefruit Seed Extract and Its Relation to Preservative Substances Contained. – von Woedtke et al. Pharmazie. 1999 Jun ; 54(6):452-6.

Déchiffrons un soin pour Bébé

Déchiffrons un soin pour Bébé

Vous voulez prendre soin de la peau de votre bébé, mais vous ne savez pas quoi mettre. Il y a plein de produits sur les étagères des magasins, comment bien choisir?

Cette semaine je me promenais dans un supermarché et je suis tombée sur le produit classique de Johnson et Johnson que j’utilisais pour mes enfants…. et oui je n’y connaissais rien en matière de cosmétique naturelle à l’époque !!. Si seulement je savais ce que je sais aujourd’hui sur les ingrédients. Je vais déchiffrer les ingrédients et les examiner en détails.

Présentation du produit Lotion Bébé du site de Johnson & Johnson

                     

Description

Nourrit la peau de bébé pendant 24 heures. Le choix n° 1 des hôpitaux*

  • Parfum frais de bébé, un classique de JOHNSON’S®
  • FORMULE À LA DOUCEUR ÉPROUVÉE EN CLINIQUE qui est conçue pour être douce pour la peau sensible des nouveau-nés
  • Hypoallergénique et testée par des dermatologues et des pédiatres
  • Sans parabènes

La peau délicate de bébé perd son hydratation presque deux fois plus vite que la vôtre. La lotion pour bébés JOHNSON’S® adoucit et nourrit la peau de bébé, en plus d’être assez douce pour l’emploi matin et soir. À titre de choix no° 1 des hôpitaux*, cette formule à la douceur éprouvée en clinique est conçue pour être suffisamment douce pour la peau sensible des nouveau-nés. Cette lotion hypoallergénique au frais parfum classique de JOHNSON’S® apaise et adoucit tout en hydratant la peau de votre bébé. *Selon des études américaines

Description très tentante pour tous les futurs parents en tout cas ça avait marché pour moi!

Voici la composition du produit Johnson et Johnson Baby Lotion:

Aqua, Paraffinum Liquidum, C11-13 Isoparaffin, Polysorbate 20, Propylene Glycol, Hydroxypropyl Methylcellulose, Glycol Distearate, Glycol Stearate, Ceresin, Carbomer, Ethylhexylglycerin, Panthenol, Diethylhexyl Sodium Sulfosuccinate, Copernicia Cerifera Cera, Glycol, Sodium Chloride, Stearic Acid, Sodium Hydroxide, Phenoxyethanol, Parfum, CI 17200

Un peu moins tentant en effet… et voici pourquoi: (source: www.laveritesurlescosmetiques.com)

Note INCI Origine Détail Suppr.
Aqua (Water) Substance de base
Paraffinum Liquidum chimique Dérivé du pétrole
réserve : soin de la peau inadapté (huile minérale)
C11-13 Isoparaffin chimique Solvant
Note de soin pour la peau
Polysorbate (voir PEG) chimique Émulsifiant, lipide, tensioactif, pblm écologique
Propylene Glycol chimique ou végétale Conservateur, solvant
Hydroxypropyl Methylcellulose provenance diverse Stabilisateur, agent filmogène
Glycol Distearate provenance diverse Opacifiant
Glycol Stearate provenance diverse Co-émulsifiant, opacifiant
Ceresin chimique Cire minéralee
réserve : soin de la peau inadapté (dérivé d’huile minérale)
Carbomer chimique Stabilisateur, gélifiant
problématique environnementale
Ethylhexylglycerin chimique Agent actif déodorant doux
Panthenol chimique Agent actif
Diethylhexyl Sodium Sulfosuccinate provenance diverse Emulsifiant, tensioactif
Copernicia Cerifera (Carnauba) Wax végétale Substance de soin pour la peau
Glycol chimique Solvant, conservateur
Sodium Chloride minérale Substance de contrôle de viscosité (sel de table)
Stearic Acid provenance diverse Émulsifiant
Sodium Hydroxide provenance diverse Régulateur du pH
Phenoxyethanol chimique Solvant, conservateur
Parfum (Fragrance) provenance diverse Terme générique pour des substances odoriférantes
CI17200 Colorant azoïque, bleu-rouge

Je vais analyser en plus de détails les éléments en ROUGE:

Paraffinum Liquidum

C’est un composant de base issu de la pétrochimie (résidu de pétrole), particulièrement lucratif pour l’industrie cosmétique. Facile d’utilisation (avantage de stabilité, sans oxydation) avec des propriétés protectrices et un prix de revient peu élevé, ces ingrédients issus de la pétrochimie sont largement utilisés par l’industrie cosmétique.

Mais les huiles minérales comportent par contre de nombreux désavantages. Composées de chaines d’hydrocarbures dépourvues d’oxygène, elles ne peuvent être métabolisées par l’organisme, par exemple.

En effet, ces huiles forment sur la peau un film presque étanche, occlusif, ne lui permettant pas de «respirer».

Les huiles minérales représentent par ailleurs aussi un réel problème environnemental : le processus d’extraction et du raffinage du pétrole présentent un bilan écologique désastreux.

Polysorbate

Obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques, issues d’un procédé chimique qui impose des mesures de sécurité les plus strictes. Les PEG sont par ailleurs susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et sont peu biodégradables, donc polluantes.

Hydroxypropyl Methylcellulose

On appelle composés propoxylés les divers ingrédients cosmétiques avec la préfixe (Hydroxypropyl) ayant le point commun d’être fabriqués par proproxylation. Réaction chimique permettant la fixation d’une ou plusieurs molécules d’oxyde de propylène sur un composé à hydrogène labile. Ces produits peuvent être irritants pour la peau

Phénoxyethanol

Aussi connu sous le nom de phénoxytol ou EGPhE, le phénoxyéthanol est un conservateur de la famille des éthers de glycol, très répandu dans les produits cosmétique (sauf bio ou 100 % d’origine naturelle). Nocif pour le foie et le sang, il présente également des risques cancérigènes et provoquerait des dysfonctionnements du système hormonal chez l’homme, atténuant la fertilité. Enfin, c’est un allergène reconnu pouvant entraîner de l’eczéma et de l’urticaire chez les personnes intolérantes.

En plus de toutes ces raisons d’éviter le phénoxyéthanol, celui-ci présente de graves dangers chez l’enfant, pour qui le seuil de tolérance est beaucoup moins élevé que chez l’adulte. L’Agence Nationale de Sécurité du médicament (ANSM) recommande de limiter sa concentration à 0,4 % dans les produits pour enfants : à l’heure actuelle, la limite réglementaire est de 1 %. Cette recommandation s’accompagne d’un autre conseil, appuyé par l’Agence Sanitaire Française : ne pas utiliser de lingettes pour bébé contenant du phénoxyéthanol. La peau des nourrissons étant plus sujette à la pénétration qu’une peau adulte, d’autant plus chez les prématurés. Il est donc vivement déconseillé d’appliquer des produits contenant ce type d’ingrédients sur les parties génitales de l’enfant. (1)

Parfum

Il faut savoir également que l’industrie des parfums dispose de plus de 2500 molécules différentes pour créer des odeurs. Ces molécules sont issues pour la plupart de synthèses pétrochimiques ou d’hémisynthèses à partir d’extraits de plantes modifiés.

Colorant: CI17200

Rouge- Acid Red 33- Azoïque- Irritant.

La majorité des colorants utilisés dans la formulation des produits d’hygiène sont des colorants dits « azoïques » car ils ont un rendu excellent dans les couleurs vives. Tous les colorants azoïques contiennent un pourcentage d’impuretés toxiques comprenant des amines aromatiques primaires ainsi que des métaux lourds  issus des procédés de fabrication (arsenic, mercure, plomb, cadmium). Une grande majorité de ces amines sont considérées comme cancérigènes ou suspectées d’être cancérigènes. Elles sont aussi à l’origine d’irritations et d’allergies. Ces amines cancérigènes peuvent ensuite pénétrer dans l’organisme par  voie percutanée.

Conclusion

La description faite par Johnson & Johnson ne représente en rien la composition terrible du ce produit! Si j’avais su… partagez cet article autour de vous

Alors que mettre sur la peau de mon bébé?

Des huiles végétales tout simplement! L’huile de Sésame, Huile de Bourrache, Huile d’Abricot ou un mélange simple d’huiles. Nous avons aussi une huile pour le corps que maman et bébé peuvent utiliser: Elle s’appelle La Naturelle. Pour en savoir plus voici le lien: Cliquez ici

(1) EWG’s Skin Deep – Cosmetic Database, fiche « Phenoxyethanol », 2013.