Sélectionner une page
Le greenwashing!

Le greenwashing!

Le Greenwashing est un phénomène de plus en plus récent ces dernières années. C’est la façon dont l’industrie cosmétique conventionnelle nous manipulent pour nous faire croire que leurs produits sont naturels ou pures….

La définition selon Wikipédia:

L’écoblanchiment, ou verdissage (en anglais, greenwashing), est une expression désignant un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation (entreprise, administration publique nationale ou territoriale, etc.) dans le but de se donner une image écologique responsable. La plupart du temps, l’argent est davantage investi en publicité que pour de réelles actions en faveur de l’environnement.

L’écoblanchiment est l’acte de transmettre au public des informations qui sont – dans le fond et dans leur forme – une présentation déformée des faits et de la vérité, dans le but d’apparaître socialement et/ou environnementalement responsable aux yeux d’un public ciblé. C’est un système de communication vaste et complexe destiné à faire passer une « mauvaise » donnée ou information pour une « bonne ».

Voici comment repérer le Greenwashing:

Selon le guide anti-greenwashing publié par l’ADEME (Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en 2012, les pratiques d’écoblanchiment sont:

  • le mensonge pur et simple,
  • la promesse exagérée,
  • l’usage de termes abscons,
  • le manque de transparence,
  • la suggestivité disproportionnée des visuels (par rapport au produit/service réel),
  • le faux écolabel (autoproclamé et ne correspondant à aucun référentiel),
  • une mise en avant hors contexte du produit valorisé,
  • une allégation sans fondement,
  • une fausse exclusivité.

Les grandes marques du Greenwashing

Cette pratique est de plus fréquente malheureusement et il est difficile de savoir comment différentier les bons des mauvais.

De plus de nombreuses marques sont des sous marque de grandes enseignent comme L’Oréal, Estée Lauder, Procter Gamble etc… En règle générale si la grande enseigne pratique ce genre de manipulation le reste des sous marques aussi. C’est une question de coûts de fabrication vs bénéfices vs besoins des consommateurs vs image à diffuser.

La marque qui est difficile à cerner est celle de Body Shop qui lorsqu’elle a été crée en 1976 par Anita et Gordon Roddick. Ils ne vendaient que des produits fabriqués à partir d’ingrédients naturels achetés dans des pays en développement et vendus dans des emballages recyclés.

Cette époque est bel et bien révolue surtout depuis le rachat de cette marque par le groupe L’Oréal (en 2006) qui voulait se donner une image plus « éthique ».

Les cosmétiques Body Shop sont plutôt montrés du doigt par les associations de protection de la nature et des consommateurs, en raison des nombreuses substances chimiques qui les composent pourtant de nombreuses personnes continuent à penser que c’est du naturel parce que les images véhiculées sur leurs emballages sont trompeurs.

Ensuite il y a les marques qui testent sur les animaux!

Pour la liste entière voici le lien sur PETA: http://www.mediapeta.com/peta/PDF/companiesdotest.pdf

Très souvent les maques du greenwashing testent également sur les animaux et oui ça se fait encore!

Comment s’y retrouver dans tout ça?

Pour moi les marques qui appartiennent à de grands groupes sont à bannir, elles ne servent qu’à enrichir des personnes sans scrupules que se soit pour la nature, les animaux et vous le consommateur!!!

Lorsque vous êtes dans un commerce ne vous fiez pas sur l’étiquette de devant (piège marketing) mais plutôt celle des ingrédients:

  1. Plus la liste est long plus elle pourrait potentiellement contenir des ingrédients synthétiques
  2. Plus l’ingrédient « naturel » venté sur l’étiquette de devant par exemple l’huile d’Avocat est au bas de la liste plus grand est le potentiel d’ingrédients chimiques.
  3. Evitez les grandes marques de luxe plus préoccupées par l’argent que vous.

Je crois qu’avec ces trois points vous aller éliminer beaucoup d’indésirables.. Vous pouvez aussi aller sur le site de la vérité sur les cosmétiques pour vérifier les ingrédients.

Mais si je choisis le naturel est ce que c’est efficace?

Les grandes marques ont souvent des actifs anti-âges etc….

La cosmétique conventionnelle est constamment à la recherche de nouveau clients ou d’encourager ces clients actuels à acheter de nouveaux produits. Les consommateurs sont à la recherche de la solution magique en se disant celle-ci sera mieux elle élimine les rides etc...

Il n’y a pas de solution miracle, les rides ne vont pas disparaître c’est le processus naturel de la peau mais on peux l’aider à renforcer sa protection contre les agressions extérieures en utilisant les huiles végétales.

Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas besoin d’actifs synthétiques?

Parce qu’il y a tout ce dont on a besoin dans la nature, les huiles végétales, les huiles essentielles possèdent de nombreux actifs bien plus que les soit disant actifs synthétiques.

Je pourrais écrire des pages et des pages à ce sujet tellement le sujet est vaste. Et j’écrirais j’en suis sûre d’avantage sur un autre de mes articles.

Je voulais aussi vous partager une petite vidéo d’une émission de la chaîne française le 5.

Une Vidéo sur le Greenwashing

Vous en pensez quoi? Avez-vous été tentés par ces actifs ou les marques pseudo naturelles? Laissez nous vos commentaires ci-dessous!

 

 

Les cosmétiques en pharmacie, sont-ils mieux?

Les cosmétiques en pharmacie, sont-ils mieux?

Nous recevons souvent des emails et nous avons souvent des questions sur les produits cosmétiques vendus en pharmacie. Certaines marques sont exclusivement vendues en pharmacie et pas dans les grands commerces. Pourquoi? Sont-ils mieux?

Lorsqu’une entreprise créé une gamme de produits elle défini son publique cible, à qui ils veulent adresser leur produits et le type de revendeur (distributeurs).

Lieu de vente

  • Dans le cas d’Avène, la Roche-Posay ils ont choisi qu’ils voulaient utiliser la voie de distribution et vente en pharmacie.
  • D’autres marques comme Clarins, Lancôme, Guerlin, Clinique, Body Shop ont choisi les grandes surfaces.
  • Il y a des marques pour salon de beauté ou spa.
  • A domicile (représentantes Déesse, Biences..)

Type de Client

Les grandes marques comme Lancôme, Guerlin etc..ciblent les clients qui veulent payer pour avoir ce qu’il y a de mieux. Ou au moins ils pensent acheter ce qu’il y a de mieux. C’est plus ciblé sur les problèmes anti-ride, sécheresse etc.. mais pas vraiment des peaux difficiles et réactives.

Body Shop ont choisi d’avoir leurs boutiques mais aussi vendre en grande surface. Ils misent sur le Fairtrade bien que de nombreux consommateurs pensent qu’il sont naturels.

Les marques à domicile visent les femmes de 30-40 ans et souvent mères de famille.

La parapharmacie, comme Avène, La Roche Posay ciblent en particulier les problèmes de peau spécifiques et ils sont chers.

Tout n’est pas mauvais

En pharmacie vous trouvez bien sûr d’excellentes marques naturelles et Bio mais il n’est pas toujours évident de différencier des bonnes ou des mauvaises. C‘est pour cette raison qu’il est important de savoir déchiffrer les étiquettes!  

En règle générale si il y a plus de 10 ingrédients et que le produit n’est pas Bio il ne faut pas les utiliser.

Pour découvrir quels ingrédients sont dans vos cosmétiques le site suivant est incontournable: www.laveritesurlescosmetiques.com Vous pourrez insérer le nom de la composition sur le site et vous pourrez déterminer si c’est naturel ou non et si c’est un mauvais ingrédient ou non.

Qu’est ce qui est mauvais?

En ce qui me concerne c’est que en pharmacie ou trouve côte à côte  des produits sains naturels à côté d’autres produits synthétiques. Pour le consommateur c’est un cauchemar!

  1. Par où commencer?
  2. Trouver le temps de regarder les étiquettes de chaque produit
  3. Avoir des conseils adaptés en non pas ceux donnés par les représentants aux employées de la pharmacie
  4. De nombreux produits utilisent des étiquettes trompeuses par exemple à l’huile de Grenade alors que cet ingrédient est potentiellement le dernier sur une liste d’ingrédients synthétiques.

Si vous suivez mon blog c’est que vous êtes à la recherche de solutions naturelles pour votre peau et que votre peau ne tolère plus ces ingrédients ou vous en avez marre de mettre tous ces produits synthétiques.

L’industrie cosmétique conventionnelle n’est pas ce qu’elle nous fait croire et ce même en pharmacie!

Un exemple, qui est la Roche-Posay?

  • La Roche Posay fait partie du groupe Cosmétique L’Oréal, surpris?
  • Ils testent sur les animaux
  • Les ingrédients… aie aie….

En voici quelques uns des indésirables contenu dans un seul produit nettoyant:

Water, Decyl Glucoside, Sodium Laureth Sulfate, PEG-120 Methyl Glucose Dioleate, Polyglyceryl-3 Hydroxylauryl Ether, PEG-4 Dilaurate, PEG-4 Laurate, Zinc PCA, Disodium EDTA, Citric Acid, Polyquaternium-7, Iodopropynyl Butylcarbamate, PEG-4, Methylparaben, Propylparaben, Fragrance

Le but de cet article c’est de ne pas vous laisser avoir par les pubs et le marketing. Vous avez les connaissances pour ne pas vous faire avoir. C’est pour cette raison que l’on a d’ailleurs ouvert notre boutique. On voulait avoir une endroit où l’on pouvait trouver des cosmétiques de qualité de la tête aux pieds sans devoir inspecter chaque produit.

Nous avons aussi créé notre gamme dans le but d’avoir peu d’ingrédients dans nos produits mais les meilleurs et les plus efficaces. La simplicité est le mot clé!

Et vous qu’en pensez-vous de produits vendus en pharmacie?

 

Déchiffrons la composition d’un sérum anti-taches

Déchiffrons la composition d’un sérum anti-taches

Cette semaine je vous propose de déchiffrer la composition d’un sérum vendu en pharmacie.

Les taches brunes sont souvent problématiques et deviennent plus fréquentes avec l’âge. Il est possible de les traiter naturellement mais il est préférable de le faire en hiver parce que les huiles essentielles que je vous recommande sont photosensibilisantes. Cet été protégez vous du soleil qui est la principale cause de ces taches!

Pigmentclar Serum ( La Roche-Posay)- 47.50 CHF

Pigmentclar Serum packshot from Pigmentclar, by La Roche-Posay

Sérum anti-taches correcteur intensif

Tache, teint terne: la nouvelle correction dermatologique à l’efficacité prolongée*.

* Efficacité du sérum maintenue jusqu’à 3 semaines après arrêt de son utilisation (pendant 12 semaines) – Étude cosmétoclinique sur 30 sujets. (Source: La Roche-Posay)

INGREDIENTS

AQUA / WATER  (Eau)
GLYCERIN (Humectant origine naturelle ou synthétique provenance végétale ou animale « hydratant »)
DIMETHICONE (Silicone ingrédient synthétique, dérivé du pétrole)
ALCOHOL DENAT.(Solvant origine diverse potentiellement allergisant)
NIACINAMIDE (Agent actif apaisant d’origine diverse)
ISOPROPYL LAUROYL SARCOSINATE ( ? Aucune information disponible)
OCTYLDODECANOL ( Huile synthétique)
PEG-20 METHYL GLUCOSE SESQUISTEARATE (Émulsifiant Synthétique)
DIMETHICONOL (Silicone, néfaste pour l’environnement)
CETEARYL ETHYLHEXANOATE (Texturant synthétique)
ISOHEXADECANE (Paraffine- silicone)
SODIUM HYALURONATE (Biothechnologie, agent filmogène)
GINKGO BILOBA EXTRACT / GINKGO BILOBA LEAF EXTRACT (Agent actif plante de Ginko)
PHENYLETHYL RESORCINOL (Ingrédient éclaircissant, potentiellement allergisant)
POLOXAMER 338 (Emulsifiant synthétique)
AMMONIUM POLYACRYLDIMETHYLTAURAMIDE / AMMONIUM POLYACRYLOYLDIMETHYL TAURATE (gelifiant, risque écologuique)
DISODIUM EDTA (Porduit texturant allergène)
ISOPROPYL MYRISTATE (Huile synthétique)
CAPRYLOYL SALICYLIC ACID (Soin pour la peau de provenance différentes)
XANTHAN GUM (Épaississant naturel)
FERULIC ACID (Anti oxydant naturel)
POLYSORBATE 80 (Emulsifiant synthétique)
ACRYLAMIDE/SODIUM ACRYLOYLDIMETHYLTAURATE COPOLYMER (Huile synthétique, note écologique)
PHENOXYETHANOL (Solvant, conservateur allergisant)
CI 77891 / TITANIUM DIOXIDE ( Risques pour la santé si ce sont des nano particules, agent blanchissant)
MICA (Couleur minérale)
PARFUM / FRAGRANCE (Potentiellement allergisant)

Voici la composition passée à la loupe. En rouge les ingrédients douteux soit pour la peau et la santé soit pour notre écosystème.

Il y a beaucoup d’ingrédients dans cette crème qui a pour but de lier l’eau au corps gras (Émulsifiants) et des agents de texture, couleur, et parfums qui n’apportent rien au produit si ce n’est des allergies et des effets néfastes sur l’environnement.

L’actif principal de cette crème est le PHENYLETHYL RESORCINOL. Il est potentiellement allergisant mais aucune recherche indépendante n’a été faite sur ce produits mis à part celle du fabriquant. Je ne peux pas me prononcer sur l’efficacité du soin, mais il y a des solutions plus naturelle à essayer!

Il est possible de se débarrasser de taches brunes naturellement mais il faut les traiter en hiver. Voici notre article sur les taches brunes.: https://www.moncosmetics.net/les-taches-brunes-ou-hyperpigmentation/

A savoir: Les taches brunes sont signe du vieillissement cutané et pour les prévenir il faut utiliser une bonne protection solaire, un chapeau et rester à l’ombre.

Pour acheter vos huiles et faire votre sérum anti-taches visitez notre site: www.moncosmetics.ch

Et vous avez-vous essayé cette marque, ce produit? Qu’en pensez-vous?

Déchiffrons la composition d’un soin pour la peau

Déchiffrons la composition d’un soin pour la peau

Le produit que nous avons choisi de déchiffrer aujourd’hui est: Bi-Oil ou Bio-Oil

Description trouvé sur leur site: www.bio-oil.com

« La formule Bio‑Oil est une combinaison d’extraits de plantes et de vitamines en suspension dans une base huileuse. Il contient un ingrédient unique, le PurCellin Oil™, qui change la consistance générale de la formulation, la rendant plus légère et non grasse. Il assure ainsi l’absorption par la peau des bienfaits contenus dans les vitamines et les extraits de plantes.Bio‑Oil a passé les évaluations de sécurité conformément à la Réglementation du Parlement Européen et du Conseil relatif aux Produits Cosmétiques. Le profil toxicologique, la structure chimique, le niveau d’inclusion et le niveau total d’exposition quotidienne de chaque ingrédient utilisé ont été évalués et jugés sûrs pour l’utilisation (y compris chez les femmes enceintes). »

Un exemple:

La composition de l’huile Bi-Oil.

Paraffine liquide, Triisononanoin, Cetearyl Ethylhexanoate Isopropène, Palmitate de Rétinol,Tocopheryl Acetate, Huile de fleur d’anthémis noble (camomille romaine), Huile de Lavandula Angustifolia (Lavande), Huile de feuilles de Rosmarinus Officinalis (Romarin),Extrait de fleur de souci officinal, Huile de graine d’hélianthe Annuel (tournesol),Huile de glycine de soja, BHT,Bisabolol, Parfum,Amyle cannelier, Salicylate, Huile de citronnelle, Coumarine; Eugenol,Geraniol, Hydroxyde de citronnelle, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Limonène, Linalool;Alpha-Isomethyl Ionone, CI 26100

En étudiant de près les ingrédients, la majorité des ingrédients sont chimiques et potentiellement allergènes. A base de Paraffine, huiles minérales, colorants et parfums!

  • Paraffinum Liquidum Dérivé du pétrole chimique
  • Triisononanoin :Augmente la viscosité (huile estérifiée) provenance diverse
  • Cetearyl Ethylhexanoate Huile de synthèse provenance diverse —
  • BHT :Dans les tests des modifications du système immunitaire et de la formule sanguine, de la thyroïde et du foi ont été observés chez les animaux. Le BHT et le BHA se fixent dans les tissus humains et atterrissent dans le fœtus.
  • Bisabolol  Agent actif chimique
  • Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde Substance odoriférante chimique
  • Alpha-Isomethyl Ionone Substance parfumante synthétique chimique
  • Coumarin Substance odoriférante  chimique
  • Amyl Cinnamal Substance odoriférante végétale, chimique —
  • Parfum (potentiellement allergène)
  • Huile essentielle de Lavande et Romarin
  • Huile de Tournesol

 

Lisez les étiquettes des ingrédients de tous les produits que vous utilisez sur votre peau et surtout durant la grossesse.

 

Pour déchiffrer les étiquettes vous mêmes voici les ingrédients à éviter dans tous vos cosmétiques:

Les principaux
  • Les silicones cosmétiques: servent à rendre les produits doux et faciles à étaler sur la peau. Ils sont réputés pour obstruer les pores de la peau et ne réparer qu’en surface les cheveux par une simple action lissante. En plus des effets néfastes pour notre peau, ces produits sont nocifs pour l’environnement car ils sont très peu biodégradables. dimethicome, cetyl dimenthicone copoyol, phenyl trimethicone, stearyl dimenthicone, cyclomethicone et les noms finissant par –icone -one, -cone ou –xane ou encore conol.

eye-15699_1920

  • Huiles Minérales: Dérivé de la pétrochimie, la paraffine et les huiles minérales sont accusées de boucher les pores et d’être comédogènes. (Isoparaffine, paraffinum, mineral oils)
  • Les Parabènes: méthylparaben, propylparaben, ethylparaben, butylparaben, isopropylparaben ou bien les noms qui se termine par « zoate » comme parahydroxybenzoate d’éthyle par exemple. Connus pour êtres allergènes et favoriseraient le cancer du sein
  • La méthylisothiazolinone (MIT) est un puissant biocide et conservateur qui permet de lutter efficacement contre la prolifération des bactéries et des champignons très allergisant pour la peau (20% de la population est allergique!)
  • BHT et BHA
    Le BHT (Butylhydroxytoluène) et le BHA (Butylhydroxyanisole) sont encore et toujours employés comme antioxydants dans toute une série de matières premières lipophiles (huileuses), pour les empêcher de rancir.
  • Les SLS et SLES: Ayant des propriétés moussantes, ces molécules peuvent causer allergies et irritations.( sodium-lauryl-sulfate ou le sodium laureth sulfate). Vous pouvez également le retrouver sous l’appellation ALS
  • Formaldéhyde et libérateurs de formaldéhyde conservateur chimique, le formaldehyde est un ensemble d’ingrédients chimiques potentiellement cancérigènes : diazolidinyl urea, DMDM hydantoin, imidazolidinyl urea, quaternium-15, 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol (bronopol).
Viennent ensuite:
  • Colorants azoïques (coal tar) sont produits à base de goudron synthétique et critiqués sur le plan toxicologique.
  • Les nitrosamines
  • Les composés d’aluminium de synthèse: Aluminium Chloride ou d’Aluminiumchlorhydrate et triclosan: ils endommagent les glandes sudoripares et pourrais favoriser certains cancers en plus de boucher les pores. De plus le triclosan est un produit hautement chloré et réactif qui pourrait empêcher le bon fonctionnement du foie.
  • Les filtres UV: On estime que les filtres chimiques les plus problématiques sont l’Ethylhexyl Methoxycinnamate, les Benzophenone-3 et -4 et le Methylbenzylidene Camphor, tous déjà mis en doute pour leur effet hormonal. Evitez les crèmes solaires aux nanoparticules
  • PEG et PPG: Dans la déclaration INCI, on repère facilement un groupe de substances à leurs lettres PEG ou PPG. Ces composants éthoxylés sont élaborés à partir de polyéthylèneglycol (PEG) et de polypropylèneglycol (PPG). Les substances hydroxypropyliques, comme le Hydroxypropyl Guar ou l’Hydroxypropyltrimonium Chloride, sont la forme la plus simple des éthers de propylène-glycol: Egalement comédogènes, ils sont interdits dans les produits cosmétiques bio.
  • Les composés d’ammonium ou quats et polyquats (quaternum + 1 chiffre) sont employés comme antistatiques et sont irritants quand ils sont présents dans les produits cosmétiques.
  • Les phtalates : c’est un ensemble de produits chimiques, constitués de nombreuses substances (Phtalate de Dibutyle (DBP), Di-ethylhexyl phtalate (DEHP), Di-Octyl Phthalate (DOP), Di-isononyl-phtalate (DINP), Phtalate diisodécylique ou Di-Iso-Décyl-Phtalate (DIDP), Butyl benzyl phtalate ou benzyl butyl phtalate (BBP) ).

 

En résumé:

1. Pour limiter le risque de trouver un de ces indésirables choisissez des produits bio

2. Optez pour la simplicité dans les ingrédients

3. Lisez vos étiquettes et décryptez les

4. Achetez vos cosmétiques chez M&O Naturel! Ils ont tous été décryptés et notre gamme de produits est 100% Naturelle et contiennent uniquement des huiles végétales!

Utilisez la ressource www.lavéritésurlescosmetiques.com pour vous aider à déchiffrer les étiquettes.

Pourquoi arrêter les cosmétiques conventionnels?

Pourquoi arrêter les cosmétiques conventionnels?

female-1164098_1280

Vous vous intéressez à la cosmétique naturelle mais vous avez encore vos crèmes, démaquillants, maquillages etc à terminer?

Les questions que l’on me pose:

  • Est-ce que je peux utiliser mon démaquillant habituel?
  • Est-ce que je met ma crème de jour après le sérum?
  • Est ce que je peux utiliser mon fond de teint conventionnels?

La réponse pour moi est…. facile: Arrêtez TOUS le cosmétiques synthétiques!

Mais je sais que pour beaucoup d’entres vous ceci n’est pas possible parce qu’il vous reste encore pleins de produits dans votre armoire.

Je vous invite aux réflexions suivantes:

  • Est-ce que me produits cosmétiques me conviennent?
  • Est-ce que j’ai une belle peau?
  • Pourquoi est-ce que je veux changer ma routine?

Si vous voulez gardez certains de vos produits conventionnels je vous conseille de ne pas commencer à utiliser les produits naturels. Toute l’efficacité des sérums aux huiles végétales sera inutile parce que les autres ingrédients des cosmétiques conventionnels vont aller à l’encontre des bienfaits.

Une routine naturelle n’est pas contraignante au contraire elle est plus simple que la majorité des produits conventionnels. Seulement trois produits suffisent pour vos soins hebdomadaires!

  1. Liniment
  2. Hydrolat
  3. Sérum

Pour cacher vos imperfections et vous maquiller optez pour les maquillages minéral qui n’ont pas d’ingrédients synthétiques comme le silicone qui est comédogène.

Mon conseil, un grand sac poubelle et débarrassez vous de ces produits qui sont perturbateurs endocriniens, irritants, potentiellement cancérigènes et ne soignent pas votre peau!

Les nouvelles résolutions ne se prennent pas qu’au nouvel-an!

Laissez-nous un commentaire sur votre nouvelle routine ou si vous avez des questions à sujet de votre type de peau.

 

 

 

 

Substances préoccupantes dans 185 produits cosmétiques

Substances préoccupantes dans 185 produits cosmétiques

cp-ingredients-indesirables_iceberg200

Molécules toxiques dans les cosmétiques
Alors que les fabricants de produits cosmétiques persistent à utiliser des composés potentiellement dangereux malgré la multiplication des alertes scientifiques et des tests de l’UFC-Que Choisir révélant leur présence, l’association publie une base de donnée exclusive sur la composition de 185 produits cosmétiques courants et appelle les consommateurs à faire la chasse aux substances indésirables.

L’UFC-Que Choisir a ainsi repéré parmi les rayons des produits cosmétiques du quotidien (dentifrices, shampooing, déodorants, crèmes de visage, après-rasages…), pas moins de 185 produits contenant des substances préoccupantes du fait de leur caractère toxique, allergisant, irritant ou perturbateur endocrinien .

Des composés préoccupants dans 185 cosmétiques courants : Pour les allergènes on dénombre 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT) un allergène majeur d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui resteront en contact prolongé avec la peau. S’agissant des perturbateurs endocriniens, pas moins de 101 produits en recèlent, dont 44 sous la forme d’ethylhexyl-methoxycinnamate, un filtre UV perturbant le fonctionnement oestrogénique et thyroïdien.

 

Pourquoi donc mettre des filtres UV totalement inutiles dans des eaux de toilettes, des démaquillants ou des produits capillaires ?

Même les grandes marques sont à épingler : ces substances sont retrouvées aussi bien dans des produits de grandes marques de fabricants que de distributeurs. Ainsi parmi les 26 produits contenant les tristement célèbres parabènes à longue chaîne, on trouve 3 produits de la marque ‘Roc’, 2 produits de chez ‘L’Oréal’, 2 produits ‘Carrefour’, 2 de chez ‘Leclerc’, ainsi que chez 17 autres marques courantes. Pire, 8 lingettes pour bébés des marques ‘Bébé Cadum’, ‘Mixa’, ‘Nivea’, ‘Pampers’, (…) contiennent du phenoxyethanol un conservateur toxique pour le foie et le sang !

Gare aux mentions marketing faussement rassurantes : en l’absence d’encadrement réglementaire spécifique, les consommateurs ne peuvent même pas se fier aux mentions apposées par les fabricants pour les rassurer. Ainsi malgré la mention « hypoallergénique » figurant sur le lait de toilette ‘Mots d’enfants’ de Leclerc, la ‘Crème pour le change’ des bébés de ‘Corine de Farme’ ou encore sur les nettoyants féminins ‘Physélia Intimate’, nous avons relevé la présence dans ces produits de MIT un conservateur auquel des dermatologues ont décerné en 2013 la palme peu enviable de l’allergène de l’année !

Malgré les alertes répétées des toxicologues et des dermatologues, les fabricants n’ont toujours pas changé leurs pratiques. Dans l’attente cruellement longue d’une réglementation enfin protectrice, l’UFC-Que Choisir recommande aux consommateurs de ne plus acheter les produits contenant ces composés, notamment pour les usages les plus à risques (bébés, enfants, produits non rincés) et pour ce faire :

Met à la disposition des consommateurs une carte-repère utilisable au moment de l’achat avec les 12 substances les plus à risque, ainsi que sa base de données accessible gratuitement sur son site quechoisir.org ;

carte_repère
lUFC compte sur les consommateurs pour être des « veilleurs de marché » en transmettant leurs observations à l’adresse ingredient.cosmetique@quechoisir.org pour alimenter et mettre à jour cette base de données ou sur notre forum dédié « Cosmétiques ».

Base de données sur la composition de 185 produits cosmétiques courants (crèmes hydratante, shampoing, déodorants, eaux de toilette, lingettes …) contenant des composés préoccupants (perturbateurs endocriniens, allergènes, composés toxiques …).

Source: www.quechoisir.org