Prendre soin de la peau métisse et noire

Prendre soin de la peau métisse et noire

Les peaux noires et métisses doivent être bichonnées et les soins légèrement adaptés. Nous allons tout d’abord parlé du visage qui nécessite des soins différents au soins du corps et ensuite aborder les soins pour mettre en beauté votre peau du corps.

Les soins du visage

Les peaux noires ou métisses ont une particularité assez fréquente c’est d’être grasse et déshydratée. Les peaux noires principalement ont tendances à se déshydrater et devenir terne, principalement en hiver. L’erreur à ne pas commettre serait d’utiliser des beurres sur le visage qui seraient trop riche et risquent d’augmenter les imperfections.

Les huiles végétales sont le choix idéal parce que dans les crèmes il y a des émulsifiants qui peuvent également augmenter le risque d’occlusions. Il faut également boire suffisamment pour avoir une peau hydratée.

Il y a également parfois des soucis de taches causées par des cicatrices laissées par des boutons d’acné ou d’autres lésions. Ceci arrive lors du processus de cicatrisation où il y a une augmentation des mélanocytes.

Des soins contre les taches sont également bénéfiques dans ces cas, le sérum Tokyo appliqué sur les zones en question peuvent aider à diminuer l’hyperpigmentation. Ce sérum est assez riche il vaux mieux l’appliquer uniquement sur les taches et un autre sérum pour le reste du visage.

Les soins aux acides de fruits aident également à unifier le teint, le masque Bee Mine est particulièrement recommandé.

Le gel d’aloe vera est également votre allié grâce à sa forte teneur en acide salicylique qui va aider à enlever les peau mortes et atténuer les taches

La routine journalière

Matin

Sérum peau mixtes
  1. Liniment
  2. Hydrolat (Bleuet, Fleur d’Oranger ou Citron)
  3. Sérum adapté à votre peau soit le London ou le New York

Soir

  1. Liniment ou savon surgras
  2. Hydrolat de votre choix
  3. Gel d’aloe vera

Les soins ciblés, ce que j’appelle les petits plus

Prévention

Femme noire au soleil

Utilisez une protection solaire! Et oui même sur la peau noire et métisses! Certaines crème minérales ne conviennent pas aux peaux noire et métisses, c’est la catastrophe, ça fait virer la couleur de la peau au gris bleu!

Par contre UV Bio a un gel solaire à base d’huile de Karanja qui est transparent et absolument génial pour les peaux mixtes et noires. Sinon il y a l’alternative de l’huile de Karanja pure non reconnue comme filtre officiel mais qui offre une protection entre 25-30. C’est ce que j’utilise pour mes enfants et mon mari l’utilise également.

Si vous avez une cicatrice, appliquez de la protection 50 dessus pour diminer l’hyperprigmentation

Le blanchissement de la peau

J’étais encore naïve de penser que le blanchissement de la peau n’était plus pratiquée mais ceci se fait également encore beaucoup et je reçois par email des demandes. Les répercussions néfastes du blanchissement sont énormes à court terme et moyen terme. Je ne peux que vous recommander de ne pas utiliser de produits blanchissants mais de prendre soin de votre peau en lui apportant des produits adaptés pour une peau saine et rayonnante!

La peau du corps

La peau du corps a plutôt tendance à être sèche et sur le corps les beurres et huiles plus tropicales sont idéales. Ironiquement lorsque j’ai rencontré mon mari (avant notre immersion dans le monde des huiles végétales!) il utilisait un produit très répandu dans la communauté noire qui était au beurre de Cacao…. Mais finalement en regardant la composition c’était de loin pas ça…

Voici les ingrédients:  Theobroma Cacao (Cocoa) Extract, Mineral Oil (Paraffinum Liquidum), Microcrystalline Wax (Cera Microcristallina), Theobroma Cacao (Cocoa) Seed Butter, Dimethicone, Fragrance (Parfum), Tocopheryl Acetate, Beta Carotene (CI 40800), Zea Mays (Corn) Oil, Isopropyl Myristate, Benzyl Benzoate, Benzyl Cinnamate.

Le premier ingrédient est un extrait donc par le beurre de Cacao et ensuite, il y a de la paraffine, une cire synthétique, le beurre de Cacao, du silicone, un parfum, de la vitamine e synthétique, des beta carotène pour la couleur, huile de mais, un acide gras et des allergènes.

Bref tout ça résultait à une peau qui était sèche en permanence, c’était « une patine » brillante qui s’enlevait au courant de la journée sans soigner la peau.

Les beurres végétaux purs aident la peau à maintenir son hydration, le beurre de Karité étant excellent pour garder une peau souple et hydratée toute la journée.

Mon mari et mes enfants utilisent le beurre « unique » tous les jours. Sur une peau légèrement humide c’est encore mieux. Maintenant mon mari n’a plus besoin de ré-appliquer de beurre sur les mains plusieurs fois par jour, sauf en ce moment où il faut se désinfecter les mains très fréquemment.

Une de mes collègues qui a sa marque de cosmétiques « Nature et Tradition » à Abidjan a une chaîne YouTube avec quelques vidéos qui pourraient vous intéresser avec divers conseils

Avez-vous une routine qui vous convient? Quels sont vos beurres préférés?

Les émotions et la peau (Partie 2)

Les émotions et la peau (Partie 2)

L’impact des émotions sur la peau est souvent minimisé. Il peut arriver que nous nous retrouvions face à des douleurs, ou des dermatites sans qu’il n’y ait de raison apparente. Dès lors, c’est souvent rassurant de pouvoir entrer dans une pharmacie, d’aller voir le dermatologue ou encore être conseillé dans une boutique spécialisée afin de trouvée LA solution. Une solution… de l’extérieur.

Et si nous tournions notre regard vers l’intérieur ? Et si le problème tenait son origine en moi et que ô bonheur, si la solution s’y tenait aussi ? Quand bien même, il bon de savoir que nous pouvons accompagner un traitement extérieur avec une démarche de travail personnel, d’attention envers notre monde émotionnel qui bien souvent tourbillonne en silence sans qu’on prenne la peine de l’écouter.

Dans la partie 1, je vous parlais de la tristesse. Aujourd’hui je vous propose d’orienter notre approche sur la tension nerveuse, la peur, l’anxiété voire même l’angoisse. Un thème de circonstance vu le contexte sanitaire que nous vivons tous, qui que l’on soit.

La tension nerveuse et la peau

Peu importe son degré d’intensité, la peur est une manifestation de stress dans notre organisme. Activée par un stimulus parfois très anodin, elle réveille en nous des réactions physiques et psychiques en cascade dans notre corps. Palpitations, essoufflement, perte de mémoire, transpiration excessive, tremblement, confusion mentale, maladresse, poussée d’eczéma ou même d’urticaire,… Cette palette de symptômes ne vous est certainement pas inconnue car qui que l’on soit, où que l’on vive, nous ressentons tous un jour ou l’autre ce sentiment de peur.

Comment accompagner nos peurs ? Quelles astuces l’aromathérapie nous procure-t-elle ?

Premièrement, il est bon de souligner que la peur apparaît à un moment où l’Être se trouve en insécurité. En lien avec le lieu, la situation ou des éléments qui le déstabilise, les peurs se révèlent être de véritables motivations à fuir, à se bloquer totalement ou encore à rassembler nos forces pour pouvoir combattre.

Il est tellement bon de savoir que lorsque la peur est équilibrée, elle nous est nécessaire. Elle met en lumière notre prudence et aide à développer notre courage.

L’aromathérapie va pouvoir nous aider à apprivoiser ces sentiments inconfortables. Nous allons parler ici de la voie olfactive mais il est clair que la voie cutanée, à un dosage de 5% peut aussi fonctionner. Pour rappel, la voie olfactive va être faite par de la diffusion (diffuseur à vapeur froide) ou à l’aide d’un aromastick à respirer.

La PNL (programmation neuro-linguistique) utilise, entre autres, des ancrages positifs comme outils thérapeutiques. L’idée est simple en soi. Nous avons tous en nous des réactions instinctives gravées et réactivées à l’aide d’un stimulus : la tarte aux pommes qui rappelle grand-maman, le tube de l’été 1995 qui nous rappelle notre premier Amour, etc… Et si nous utilisions le parfum des huiles essentielles pour nous permettre d’installer le calme à l’intérieur de nous, peu importe ce qu’il se passe à l’extérieur ?

Pas à pas…la méthode

Senteur des huiles essentielles
  1. Prendre un vrai moment de pause et installer le calme à l’intérieur de nous. A l’aide de la respiration lente, observer sans jugement tout ce qui se passe à l’intérieur de nous.
  2. Respirer une synergie d’huiles essentielles :

Par exemple : 1 goutte de camomille romaine, 4 gouttes de géranium, 9 gouttes de petit grain bigarade et 9 gouttes de lavande officinale.

  • Répéter l’opération tous les jours, durant 2 semaines.
  • Imaginer une situation anxiogène.
  • Respirer la synergie d’HE.
  • Répéter l’opération jusqu’à pouvoir ressentir de la sérénité à l’image de cette peur.

Nous ignorons les pouvoirs de nos 5 sens, et de l’effet qu’ils ont sur notre mémoire consciente et inconsciente. C’est une opportunité à ne pas manquer que d’essayer d’aller dans le sens naturel de notre Être.

A vous de jouer avec des formules personnelles en aromathérapie !

Quelles huiles essentielles vous plaisent le plus ? Les notes plus fruitées ? Boisées ? Fleuries ?

Laissez-vous porter par le monde fascinant de l’aromathérapie !

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin est également thérapeute en Fleurs de Bach et aromathérapie. Pour en savoir plus sur Lise visitez le site: www.lisejeanbourquin.ch
Les acides de fruits ou AHA en cosmétique

Les acides de fruits ou AHA en cosmétique

Les AHA sont fréquemment utilisés en cosmétique pour leur vertus exfoliants, non pas mécaniques comme les gommages à grain mais de façon « chimique ». Attention tout ce qui est chimique n’est pas forcément synthétique! Il y a de la chimie partout autour de nous. L’eau est une molécule chimique: H2O

A quoi servent les acides de fruits et quels types de peau peuvent en bénéficier?

Que veut dire AHA et qu’est ce que c’est?

Le terme AHA désigne des acides alpha hydroxylés (Alpha Hydroxy Acides). Ce sont des acides carboxyliques, dérivés principalement de sucres de fruits.

Les principaux acides de fruits sont les acides

  • lactique
  • malique
  • glycolique
  • citrique
  • tartrique
Source: Dual Effects of Alpha-Hydroxy Acids on the Skin

Les plus connus sont les acides glycoliques et lactiques car ils ont une aptitude particulière à pénétrer la peau et sont couramment utilisés pour leur effet peeling. Cette effet peeling ou exfoliant permet d’enlever les peaux mortes et donne une peau plus lumineuse, un grain de peau plus fin et atténue les ridules.

Ils favorisent également le renouvellement cellulaire, boost le collagène et donne de l’élasticité à la peau. Il permet également d’atténuer les taches d’hyperpigmentation!

Est-ce que les AHA sont synthétiques ou Naturels?

Les acides alpha-hydroxy, ou AHA, sont une classe de composés chimiques qui peuvent être naturels ou synthétiques. Les formules contenant les acides de fruits utilisent souvent divers fruits pour obtenir plusieurs acides dans le même produit afin de maximiser les effets sur la peau.

Est-ce que les acides de fruits sont efficaces ou non?

Différentes études indiquent que l’application prolongée d’Acide Glycolique de 3 à 6 mois, provoque la disparition des ridules et une diminution de la profondeur des rides.

D’autres études ont également démontré l’efficacité des acides de fruits dans les soins contre l’acné. L’efficacité du soin dépends de la concentration en acides de fruits. Un dermatologue va pouvoir utiliser des concentrations allant jusqu’à 70% mais avec une concentration élevée les effets secondaires sont plus grands, des irritations, photosensibilité et rougeurs.

Dans la cosmétique les doses sont beaucoup plus faibles entre 1 et 12%, selon le mélange d’acides de fruits. Mais les effets sont également excellents!

L’efficacité d’un produit qui contiendrait des acides de fruit dépend également de la fréquence d’utilisation et du temps où il est actif sur la peau. Un masque ou soin pour de jour est idéal.

Quelles types de peau vont bénéficier des AHA?

  •  Peaux matures
  •  Peaux sèches et dévitalisées
  • Peaux à problèmes (acné, peaux grasses)
  • Hyper-pigmentations

A déconseiller sur les peaux très réactives et sensibles qui pourraient trouver les AHA trop irritants. Une alternative pourrait être le gel d’aloe vera.

Vous retrouverez des acides de fruits naturels dans notre Masque Bee mine. Il contient les acides de fruits suivants:

Masque Visage Bee Mine
  • Extrait de Myrtilles 57%
  • Extrait de Sucre Cane 24%
  • Extrait d’Orange 8%
  • Extrait de Citron 8%
  • Extrait de Sucre d’érable 3%

Cet extrait de fruit source de AHA, contient les acides suivants :

  • Acide lactique 28-32%
  • Acide glycolique 12-17%
  • Acide citrique 2-6%
  • Acide malique et acide tartrique  ≤ 1%

INCI: Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil & Vaccinium Myrtillus Fruit/Leaf Extract & Saccharum Officinarum (Sugar Cane) Extract & Citrus Aurantium Dulcis (Orange) Fruit Extract & Citrus Limon (Lemon) Fruit Extract & Acer Saccharum (Sugar Maple) Extract

Précautions à prendre:

Ne vous exposez pas directement au soleil après avoir fait votre masque, favoriser l’application le soir. Toujours utiliser une protection solaire pour protéger votre peau contre les radicaux libres.

Références:

  •  Cosmetic and dermatologic use of alpha hydroxy acids: Philipp Babilas, Ulrich Knie, Christoph Abels. Journal compilation © Blackwell Verlag GmbH, Berlin
  • Dual Effects of Alpha-Hydroxy Acids on the Skin, Sheau-Chung Tang1,2 and Jen-Hung Yang1,3,*
Les émotions et la peau (Partie 1)

Les émotions et la peau (Partie 1)

Vous est-il déjà arrivé de ressentir des douleurs sans en connaître la raison ? Ou encore de subir une poussée d’acné sans avoir changé de routine de soin ou de façon de vous alimenter ? Nous savons aujourd’hui que ce que nous vivons de l’intérieur influence notre corps physique. La sphère émotionnelle est bien souvent ignorée dans les démarches thérapeutiques conventionnelles, alors qu’elle nous indique souvent avec précision l’origine du problème. Encore faut-il être à l’écoute, et bien vouloir prendre le temps d’accueillir ce qu’il se passe dans notre monde intérieur.

Je vous propose une série d’articles, un par mois, pour aller explorer l’univers fascinant des émotions et de leur influence sur la santé de notre peau. Dans le cadre de ma pratique en psycho-kinésiologie, je m’aperçois que souvent nous croyons savoir où se trouve l’origine de nos difficultés. Nous en sommes même souvent persuadés ! Sauf que souvent, une émotion en cache une autre. Parfois nous pouvons nous sentir très énervés, en colère alors qu’au fond de nous, celle-ci cache une immense tristesse… ou l’inverse. Bref… aller à la rencontre des émotions est passionnant et ô combien aidant sur notre chemin de vie.

La peau, est l’organe par excellence duquel surgissent nos émotions refoulées. Tant de pathologies comme l’eczéma, le psoriasis, l’urticaire et autres dermatoses « non-identifiées » laissent les professionnels de la santé bouche bée. C’est difficile de soigner physiquement uniquement un mal qui tient son origine à l’intérieur. C’est notre premier réflexe pourtant : on cherche une crème, un soin, un mélange d’huiles essentielles, un médicament pour agir de l’extérieur. C’est ce qu’on connait, ce dont on a l’habitude. C’est aussi ce qui nous rassure car on « confie » notre problème à quelqu’un ou quelque chose d’extérieur…

Mais si on choisit un brin d’introspection, le potentiel d’évolution (et même de guérison) est immense. Attention : je suis convaincue que tout ce qui existe a un sens. Il ne s’agit pas ici de dire que la médecine traditionnelle ne vaut rien ! Je vous défie de soigner une fracture ouverte en écoutant votre cœur et en faisant un spray aurique à la rose ! Je vous propose d’élargir votre champ d’action, pour pouvoir prendre soin de vous au mieux, car vous le méritez !

Dans les émotions courantes, on retrouve la peur, la tristesse, la colère et l’impuissance. Chacune d’entre elle provoque des réactions en cascade, allant des larmes aux tremblements, en passant par les douleurs abdominales ou encore par des soucis cutanés.

Aujourd’hui, cet article est consacré à la tristesse.

Le sentiment de tristesse et la peau

Ce sentiment qui arrive de manière instinctive (donc involontaire !) provoque en nous un nuage de mélancolie, des larmes, du désespoir, un état d’âme sombre quasi sans lumière. La teinte grisâtre se tient dans notre cœur, mais également sur notre visage. Le manque de vitalité intérieure rend le teint terne, creuse des cernes, les larmes peuvent créer une inflammation oculaire, …

Pour les plus conquérants d’entre nous, il est normal de mettre une sorte de couvercle sur la tristesse et de s’offrir un coup de pied aux fesses pour continuer d’avancer. Refouler une tristesse est malheureusement bien courant. A l’opposé, on va retrouver des personnes hypersensibles qui vont tourner en boucle leurs pensées et sentiments, et broyer du noir durant un laps de temps plus conséquent. Chacun a ses mécanismes de défense et c’est bien normal.

Comme faire quand je suis triste ?

Premièrement, prendre le temps. Cela peut paraître basique, mais on ne peut pas prendre soin de ses émotions sur l’autoroute entre deux rendez-vous. Cela demande un rendez-vous, certes, mais avec vous-mêmes. Choisissez de vous installer confortablement et juste d’observer les réactions que provoque la tristesse dans votre corps. Parler à voix haute pour décrire, et si besoin, consulter un thérapeute pour vous aider à y voir plus clair.
Pour accompagner ce processus, je vous propose un spray aux hydrolats multi-fonctions !

Pour un spray de 50ml :

  • 25ml HA de Rose (en cas de choc, met du baume au cœur, dissout la rigidité et permet d’ouvrir le cœur pour accueillir ses émotions)
  • 24ml HA Fleur d’oranger (réconforte les personnes sensibles lors de crise émotionnelle, libère en cas de sentiment d’être dans une impasse)
  • 9 gouttes de fleurs de Bach : Châtaignier (3 gouttes) – Etoile de Bethleem (3 gouttes) – Clématite (3 gouttes)

Conserver le mélange au frigo.

Ses utilisations :

En spray :
A sprayer autour de soi pour les moments de calme, pour se recentrer et y voir plus clair et même avant de dormir.

En compresses :
Sur les yeux lorsqu’ils sont gonflés.

Pour un moment précieux : masque Bee Mine (à la fleur d’oranger et au miel de Manuka), mélange d’hydrolats susmentionné, et massage en douceur.

Son parfum envoûtant vous est d’un véritable réconfort, je vous assure !

La tristesse est un sentiment normal et propre à chaque être humain. Elle nous permet de développer notre sensibilité (aussi pour les autres) ainsi que notre empathie. Laissez donc sans honte sortir vos larmes, elles sont passagères si on les accueille à bras ouverts !

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin est également thérapeute en Fleurs de Bach et aromathérapie. Pour en savoir plus sur Lise visitez le site: www.lisejeanbourquin.ch
Comment prendre soin de sa peau grâce au Gua Sha?

Comment prendre soin de sa peau grâce au Gua Sha?

Comme vous l’avez remarqué dans plusieurs de mes articles je suis fascinée par la médecine chinoise. J’ai récemment découvert le Gua Sha et j’ai adopté cette routine quotidiennement il y a quelques mois. Je suis impressionnée des résultats et au travers de cet article je vous en parle d’avantage.

La technique du Gua sha

L’organisme est un champ d’énergie dont le dysfonctionnement est source de tensions, de douleurs et de maladies. La médecine traditionnelle chinoise est basée sur des techniques conçues pour organiser ou harmoniser l’énergie intérieure appelée « Qi ». Le massage Gua Sha compte parmi les méthodes de soins permettant d’éliminer les toxines de la peau. Tour d’horizon sur le Gua Sha, cette technique ancestrale qui revient en force au XXIe siècle.

Gua Sha : un massage par la technique de raclage

Une mauvaise circulation de l’énergie intérieure (Qi) provoque des blocages énergétiques. Ceux-ci se manifestent par des raideurs et des douleurs sur plusieurs parties du corps. Le massage Gua Sha permet de débloquer et de stimuler le Qi via la technique de raclage. En éliminant les toxines de la peau, il active la circulation sanguine et l’organisme retrouve petit à petit une bonne santé.
Les termes Gua Sha sont dérivés des mots chinois Gua signifiant gratter et sha « éruption cutanée ». Autrement dit, cette technique canalise et élimine les toxines en les faisant ressortir par la peau, qui présente ensuite quelques éruptions. Celles-ci sont les réponses de l’organisme au traitement et prennent souvent la forme de bleus ou des micro-traumas.
La technique du Gua Sha consiste à gratter la peau avec un outil spécifique. Traditionnellement, les praticiens recourent à une corne de buffle ou une cuillère en porcelaine. Actuellement, ils utilisent d’autres ustensiles comme des petites planches ou des pierres spécifiques. Celles-ci sont souvent du quartz rose, du jade ou récemment le Bian Shi.

Gua Sha : un massage avec le Bian Shi

Le Bian Shi est une pierre spéciale utilisée dans la technique du Gua Sha. Ses propriétés thérapeutiques ont permis de stimuler les points d’acupuncture comme avec les aiguilles. Le Bian Shi, parfois appelé pierre aiguille, est un véritable concentré d’éléments chimiques indispensables à l’organisme humain.

En effet, des études en laboratoire ont permis d’identifier au moins 30 éléments chimiques, dont Fe, Ca, Sr, Ti, Na, K, Cr, etc. Par ailleurs, cette pierre, via une infra-thermothérapie, agit sur la peau en créant des rayonnements infrarouges. Les impulsions ultrasoniques qu’elle provoque sont également nécessaires à l’organisme et apportent de nombreux bienfaits dans le flux énergétique.

On observe alors des changements grâce au contact avec le Bian Shi :

  • amélioration de la circulation sanguine
  • détoxification du corps avec la réduction des métaux lourds
  • le nettoyage de la peau en profondeur.

Autrement dit, le Bian Shi constitue une excellente alternative en massage facial et son utilisation en Gua Sha est justifiée par tous effets positifs sur le corps humain.

Gua Sha : un massage pour plusieurs traitements

Grâce à ses nombreuses vertus, le Bian Shi est la pierre par excellence pour pratiquer la technique du Gua Sha.

Ce massage traditionnel rétablit le flux énergétique et optimise la circulation du Qi en stimulant les points d’acupuncture. En ce sens, cette méthode soulage de nombreuses maladies, comme les douleurs musculaires, les troubles musculo-squelettiques et même les syndromes du canal carpien.

L’utilisation thérapeutique du Gua Sha vise également à renforcer le système immunitaire. Ce massage aide entre autres dans les traitements de rhume, de la fièvre ou même des problèmes respiratoires. Pour les sportifs, le Gua Sha est une excellente alternative pour les étirements permettant aux muscles de retrouver toute sa tonicité et de préparer l’organisme aux entraînements intensifs.

Le Gua Sha en Cosmétique

En cosmétique, le Gua Sha gagne du terrain, notamment à travers le massage facial.

Le gua Sha visage

Celui-ci aide dans les soins du visage en permettant à la peau d’assimiler les soins du visage et en particulier nos sérums. La pierre servant d’outil de massage améliore le drainage lymphatique et tonifie les muscles faciaux. Résultats : la peau retrouve tout son éclat et son élasticité.

En tant que massage relaxant, le Gua Sha détend le système nerveux et offre un véritable moment de détente. Il réduit considérablement le stress et aide ainsi à avoir une peau qui respire, détendue et apaisée.

Le Gua Sha est un massage qui se répand largement autant dans les soins thérapeutiques que cosmétiques. Et pour cause, cette technique traditionnelle chinoise a fait ses preuves grâce à des résultats palpables sur l’organisme. Celui-ci fonctionne sous une circulation d’énergie intérieure appelée Qi, dont le blocage est à l’origine de nombreux troubles. Le praticien du Gua Sha utilise une pierre spéciale, comme le Bian Shi, pour effectuer des pressions et des grattages sur la peau.

Comment pratiquer cette technique sur le visage?

Pour le raclage des rides, ne pas forcer allez en délicatesse

L’utilisation de la Pierre Bian pour le Gua Sha est relativement simple et se fait en quelques étapes :

  1. Se nettoyer la peau avec le liniment et hydrolat
  2. Appliquez votre sérum pour le visage adapté à votre peau ( il est important d’utiliser une huile pour que la pierre glisse sur votre visage)
  3. Faire un grattage des rides avec le côté dentelé (Perpendiculaire à vos rides)
  4. Lisser la peau avec la partie bombée.
  5. Stimuler les points d’acupunctures avec la partie pointue

Où trouver une Pierre Bian Sha?

Nous avons commissionnés la fabrication d’une pièrre Bian Sha pour vous et elle est disponible dans notre boutique ici: www.monaturel.ch

Fabriquez votre crème de jour à la maison!

Fabriquez votre crème de jour à la maison!

C’est un jeu d’enfant, vous avez trouvé la recette en ligne, vous savez cuisiner vous pouvez le faire. Mais est-ce que c’est vraiment si facile?

Une crème c’est 4 composants, après on peut y ajouter des huiles essentielles, couleurs, parfums etc… mais la base est la même.

  • Une phase aqueuse
  • Un émulsifiant
  • Un corps gras
  • Un conservateur

Le mode de préparation pour fabriquer une crème

Chauffer la phase aqueuse et la la phase huileuse (avec l’émulsifiant) à 70°C verser la phase huileuse dans la phase aqueuse mélangez ajoutez votre conservateur et tada voilà votre crème!

Mais voilà ça n’est pas si facile que ça et une crème qui n’est pas faite correctement peut être dangereuse.

Pourquoi est-ce qu’une crème maison peut être dangereuse?

Le problème principal réside dans l’utilisation du conservateur et il y a également le problème des huiles essentielles si elles ne sont pas dosées correctement ou si vous n’utilisez pas les huiles essentielles adaptées.

A quoi servent les conservateurs en cosmétique?

Les conservateurs sont OBLIGATOIRES lors de la fabrication d’une crème. Toute crème a une phase aqueuse que ça soit de l’eau distillée, du gel d’aloe vera ou des hydrolats.

Même si votre gel d’aloe vera a déjà un conservateur celui-ci ne sera pas suffisant pour votre crème étant donné que le conservateur utilisé a uniquement été testé pour conserver le gel et rien d’autre.

Le conservateur a pour rôle de tuer les bactéries gram + et gram – ainsi que les champignons. Mais tous les conservateurs ne sont pas égaux devant les bactéries et le champignons.

Certains sont efficaces pour les gram – mais pas si efficaces contre les champignons ou vice versa. Ou juste les champignons et pas les bactéries. Bref il faut parfois utiliser plusieurs conservateurs pour avoir une protection efficace et ce surtout dans les conservateurs autorisés dans la cosmétique Bio.

Le pH dans le choix des conservateurs

Lorsque vous achetez votre conservateur et que vous lisez la fiche technique le fabriquant mentionnera quel pH la crème doit avoir pour que le conservateur soit efficace. En dehors de ce pH l’efficacité ne pourra pas être assurée. Il faudra alors modifier le pH de la crème pour pouvoir assurer l’efficacité.

Les bonnes pratiques de fabrication

Les bonnes pratiques de fabrication visent à minimiser le risque de contamination lorsque vous élaborez votre crème. Hors de question d’avoir votre animal de compagnie dans la même pièce ou de se faire distraire par les enfants. Une tenue adaptée, un matériel avec une hygiène irréprochable un espace de travail propre et désinfecté sont quelques éléments indispensables pour la fabrication et surtout pour ne pas commencer avec un produits contaminé dès la fabrication.

Le contenant de votre crème

Si vous mettez votre crème dans un pot et que vous devez à chaque fois y mettre les doigts vous allez y apporter de nouvelles bactéries ou champignons qui vont à chaque fois le contaminer. Les conservateurs « Bio » sont moins efficaces que les parabènes ou phénoxyethanol donc plus facilement « contaminable ». Les conservateurs cités ci-dessus sont très efficaces mais controversés et pour d’autres conservateurs naturels ou du moins ceux authorisés par ecocert l’efficacité est plus limitée.

Il faudrait alors opter pour un flacon airless qui limite le risque lorsque ce genre de conservateur est utilisé.

Le challenge test

Lorsqu’une crème est mise sur le marché elle doit subir ce que l’on appelle un challenge test. Ce test est une technique expérimentale qui permet de démontrer l’efficacité du système conservateur présent dans la formule cosmétique. Il consiste en l’inoculation volontaire d’une concentration connue de germes. On dénombre ensuite les bactéries, les levures et les moisissures par analyse microbiologique à différents intervalles de temps pendant un mois.

Bactéries
Prolifération des micro-organismes dans les cosmétiques

C’est uniquement lorsque le produit passe ce challenge test entre autres que l’on peut assurer l’innocuité de la crème. Il faut alors parfois faire plusieurs challenge test avant d’avoir la formule adaptée.

Les bactéries ne se voient pas à l’oeil nu ça n’est pas parce que ça a l’air Ok que ça l’est!

Mais ne vous inquiétez pas il y a des solutions!

La crème n’est pas la seule façon de prendre soin de votre peau, et d’ailleurs en ce qui me concerne la meilleure façon est d’utiliser les huiles végétales cosmétiques Bio. Les huiles végétales apportent à votre peau les acides gras dont elle a besoin.

Les huiles végétales Cosmétiques

Les bactéries et les champignons ne poussent pas dans les huiles donc pas besoin de conservateur! Un environnement propre avec de bonnes conditions d’hygiène, un peu de matériel, 5 ingrédients (différentes huiles végétales et de la vitamine e) et un peu de savoir et vous pouvez fabriquer votre soin.

Comment utiliser les huiles en cosmétique?

Vous pouvez trouver des formules déjà faites sur notre blog ou acheter nos sérums mais si vous aimeriez pouvoir créer vos propres soins nous avons des formations dans notre boutique à Marly (Suisse) ou en ligne ci-dessous

Qu'en pensez-vous? Aimez-vous fabriquer vos cosmétiques?