Comment prendre soin de son tatouage naturellement?

Comment prendre soin de son tatouage naturellement?

Vous venez de faire votre tatouage, vous avez bravé la douleur et vous voilà avec votre tattoo tout frais emballé dans du cellophane. Vous êtes content du résultat (en tout cas je l’espère..) et vous voulez qu’il reste aussi beau qu’au premier jour, voici mes astuces naturelles.

Chaque tatoueur a sa crème favorite en règle générale le bepanthène et son protocole qu’il propose à ses clients. Le but des soins est de prévenir les infections et de préserver la beauté de l’oeuvre qu’il a marqué sur votre peau lors de la cicatrisation.

Première étape: Nettoyer la peau

Le cellophane est là pour protéger la peau le temps de rentrer à la maison parce qu’elle est à vif. Gardez le pendant environ 4 heures sur la peau et ensuite vous pouvez l’enlever. Lavez vous bien les mains avant de manipuler le pansement! Rincez ensuite le tattoo avec un peu d’eau tiède.

En effet c’est un peu désagréable…. ne le mettez pas sous le jet direct du robinet.

Choisissez un savon surgras doux faites mousser dans vos mains et passez sur le tatouage délicatement sans frotter. Vous pouvez utiliser d’ici un ou deux jour un éponge Konjac pure si certains résidus d’encore sont encore un peu tenace mais tout en délicatesse!

Deuxième étape: Séchage de la peau

Je doute que vous auriez envie de le frotter étant donné que la zone est sensible. Même une ou deux semaines plus tard il faut éviter de frotter pour ne pas faire décoller les débuts de cicatrisation et cela risque de faire partir l’encre trop vite et faire des « trous » dans le tatouage.

Prenez un T-shirt en coton et tapotez la zone pour sécher, le T-shirt est plus doux qu’un linge. Il va de soit que ça doit être un T-Shirt propre!

Troisième étape le soin cicatrisant et hydratant

Les tatoueurs optent pour la bepenthène qui est une crème cicatrisante et anti-bactérienne. Elle est la crème de choix parce qu’elle est reconnue comme soin thérapeutique. Mais il y a des solutions naturelles très efficaces que vous pouvez utiliser.

Les huiles végétales vont aider votre peau à réparer la peau endommagée et reconstruire sont film lipidique. Le processus de cicatrisation sera facilité. Le soin déjà prêt à l’usage que je recommande est le Beurre Calme de la marque M&O Naturel. Il contient des huiles essentielles aux propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes et cicatrisantes. Appliquez ce soin 2 à 4 fois par jour, voir plus souvent si ça vous démange.

Vous pouvez aussi créer votre propre soin, je vous donne une recette ci-dessous!

Processus de cicatrisation

La cicatrisation du tatouage va être progressive au cours des prochaines semaines, jusqu’à ce que des croûtes se forment et tombent! Je précise tombent! Parce que votre tatouage va gratter et vous allez être tenté d’enlever les croûtes! Ceci pourrait affecter la qualité du tatouage cicatrisé alors retenez-vous!

Lors de mon dernier tatouage, j’ai eu une réaction assez étrange, je pense que mon corps réagissait aux encres par une mini réaction inflammatoires bien après que les croûtes soient tombées. Des petites boules ou enflures sont apparues sous la peau sous certaines zones du tatouage, et c’était assez désagréable, ça démangeais. J’ai continué à utiliser le beurre calme et finalement c’est parti après deux semaines.

Précautions à prendre

  • Ne pas prendre de bain prolongé ou aller vous baigner dans la piscine, lac ou mer avant la fin de la cicatrisation. Vous risquez des infections et également affecter la couleur et l’intensité des pigments
  • N’exposez pas votre tatouage au soleil, couvrez le avez des habits foncés et restez à l’ombre. Une fois le tatouage cicatrisé mettez de la crème solaire pour maintenir l’éclat de votre tatouage. Le rayons UV ont tendance à détruire les pigments du tattoo.
  • Mettez des vêtements propres et amples pour éviter d’irriter la peau tatouée. Évitez les articles moulants ou serrés au niveau tatouage, surtout au début. En cicatrisant, votre peau relâchera du plasma et de l’encre, ce qui pourrait la faire adhérer à vos vêtements. Ces articles vous feront mal lorsque vous les enlèverez et pourraient arracher les croûtes qui se formeront. Ceci n’est sas toujours évident selon l’endroit tatoué. Si les habits se sont collés au tatouage:
    • Mouillez l’habit pour pouvoir gentiment le retirer du tattoo.
    • Laissez ensuite à l’air libre pour qu’il sèche et appliquez à nouveau votre soin.
  • Evitez l’effort physique dans les premiers jours après votre tatouage, si vous transpirez abondamment vous risquez de faire « sortir »les pigments du tatouage. Selon les zones du tatouage il vaux mieux limiter les mouvements qui vont trop l’étirer par exemple le coude et faire des altères.
  • Optez pour de vieux pyjamas et draps propres au cas où votre peau relâche du plasma et de l’encre. Ce mélange coloré va tacher!

Attention

Si votre tattoo est très rouge, enflammé, purulent ou vous avez de la fièvre consultez votre médecin. Une crème antibiotique pourrait être nécessaire.

Recette pour un soin cicatrisant

  • 63% Beurre de Karité désodorisé
  • 27% Huile de Noix de Coco
  • 6.7% Huile de Nigelle
  • 2% Huile de Chanvre
  • 0.5% HE Tea Tree
  • 0.5% HE Lavande Vraie
  • 0.3% Vitamine E

Méthode de fabrication:

  • Faire fondre le beurre de Karité et l’huile de Coco au bain marie
  • Une fois fondu retirer du feu et ajouter les huiles végétales de Nigelle et Chanvre
  • Laisser refroidir quelques minutes et ajoutez les huiles essentielles et la vitamine E.
  • Verser le tout dans un pot et mettez au frigo

Les émotions et la peau (Partie 1)

Les émotions et la peau (Partie 1)

Vous est-il déjà arrivé de ressentir des douleurs sans en connaître la raison ? Ou encore de subir une poussée d’acné sans avoir changé de routine de soin ou de façon de vous alimenter ? Nous savons aujourd’hui que ce que nous vivons de l’intérieur influence notre corps physique. La sphère émotionnelle est bien souvent ignorée dans les démarches thérapeutiques conventionnelles, alors qu’elle nous indique souvent avec précision l’origine du problème. Encore faut-il être à l’écoute, et bien vouloir prendre le temps d’accueillir ce qu’il se passe dans notre monde intérieur.

Je vous propose une série d’articles, un par mois, pour aller explorer l’univers fascinant des émotions et de leur influence sur la santé de notre peau. Dans le cadre de ma pratique en psycho-kinésiologie, je m’aperçois que souvent nous croyons savoir où se trouve l’origine de nos difficultés. Nous en sommes même souvent persuadés ! Sauf que souvent, une émotion en cache une autre. Parfois nous pouvons nous sentir très énervés, en colère alors qu’au fond de nous, celle-ci cache une immense tristesse… ou l’inverse. Bref… aller à la rencontre des émotions est passionnant et ô combien aidant sur notre chemin de vie.

La peau, est l’organe par excellence duquel surgissent nos émotions refoulées. Tant de pathologies comme l’eczéma, le psoriasis, l’urticaire et autres dermatoses « non-identifiées » laissent les professionnels de la santé bouche bée. C’est difficile de soigner physiquement uniquement un mal qui tient son origine à l’intérieur. C’est notre premier réflexe pourtant : on cherche une crème, un soin, un mélange d’huiles essentielles, un médicament pour agir de l’extérieur. C’est ce qu’on connait, ce dont on a l’habitude. C’est aussi ce qui nous rassure car on « confie » notre problème à quelqu’un ou quelque chose d’extérieur…

Mais si on choisit un brin d’introspection, le potentiel d’évolution (et même de guérison) est immense. Attention : je suis convaincue que tout ce qui existe a un sens. Il ne s’agit pas ici de dire que la médecine traditionnelle ne vaut rien ! Je vous défie de soigner une fracture ouverte en écoutant votre cœur et en faisant un spray aurique à la rose ! Je vous propose d’élargir votre champ d’action, pour pouvoir prendre soin de vous au mieux, car vous le méritez !

Dans les émotions courantes, on retrouve la peur, la tristesse, la colère et l’impuissance. Chacune d’entre elle provoque des réactions en cascade, allant des larmes aux tremblements, en passant par les douleurs abdominales ou encore par des soucis cutanés.

Aujourd’hui, cet article est consacré à la tristesse.

Le sentiment de tristesse et la peau

Ce sentiment qui arrive de manière instinctive (donc involontaire !) provoque en nous un nuage de mélancolie, des larmes, du désespoir, un état d’âme sombre quasi sans lumière. La teinte grisâtre se tient dans notre cœur, mais également sur notre visage. Le manque de vitalité intérieure rend le teint terne, creuse des cernes, les larmes peuvent créer une inflammation oculaire, …

Pour les plus conquérants d’entre nous, il est normal de mettre une sorte de couvercle sur la tristesse et de s’offrir un coup de pied aux fesses pour continuer d’avancer. Refouler une tristesse est malheureusement bien courant. A l’opposé, on va retrouver des personnes hypersensibles qui vont tourner en boucle leurs pensées et sentiments, et broyer du noir durant un laps de temps plus conséquent. Chacun a ses mécanismes de défense et c’est bien normal.

Comme faire quand je suis triste ?

Premièrement, prendre le temps. Cela peut paraître basique, mais on ne peut pas prendre soin de ses émotions sur l’autoroute entre deux rendez-vous. Cela demande un rendez-vous, certes, mais avec vous-mêmes. Choisissez de vous installer confortablement et juste d’observer les réactions que provoque la tristesse dans votre corps. Parler à voix haute pour décrire, et si besoin, consulter un thérapeute pour vous aider à y voir plus clair.
Pour accompagner ce processus, je vous propose un spray aux hydrolats multi-fonctions !

Pour un spray de 50ml :

  • 25ml HA de Rose (en cas de choc, met du baume au cœur, dissout la rigidité et permet d’ouvrir le cœur pour accueillir ses émotions)
  • 24ml HA Fleur d’oranger (réconforte les personnes sensibles lors de crise émotionnelle, libère en cas de sentiment d’être dans une impasse)
  • 9 gouttes de fleurs de Bach : Châtaignier (3 gouttes) – Etoile de Bethleem (3 gouttes) – Clématite (3 gouttes)

Conserver le mélange au frigo.

Ses utilisations :

En spray :
A sprayer autour de soi pour les moments de calme, pour se recentrer et y voir plus clair et même avant de dormir.

En compresses :
Sur les yeux lorsqu’ils sont gonflés.

Pour un moment précieux : masque Bee Mine (à la fleur d’oranger et au miel de Manuka), mélange d’hydrolats susmentionné, et massage en douceur.

Son parfum envoûtant vous est d’un véritable réconfort, je vous assure !

La tristesse est un sentiment normal et propre à chaque être humain. Elle nous permet de développer notre sensibilité (aussi pour les autres) ainsi que notre empathie. Laissez donc sans honte sortir vos larmes, elles sont passagères si on les accueille à bras ouverts !

Professionnelle de la dermo-cosmétique naturelle, Lise Jeanbourquin est également thérapeute en Fleurs de Bach et aromathérapie. Pour en savoir plus sur Lise visitez le site: www.lisejeanbourquin.ch
Quelle routine contre la dermatite périorale?

Quelle routine contre la dermatite périorale?

Je voudrais tout d’abord vous dire que vous n’êtes pas seul(e)s! Une grande partie des emails et consultations que j’ai sont au sujet de cette satanée dermatite périorale!! Cette dermatite a également fait partie de mon passé et elle fut une des motivations pour mon passage au naturel. Je vais vous aider à mettre cette dermatite périorale dans votre passé, il y a des solutions naturelles et peu coûteuse!

Je vais baser mon article de cette semaine sur un email que j’ai reçu il y a quelques jours parce que je pense que cette situation est parlante pour de nombreuses personnes.

Problème de peau: Dermatite périorale

J ‘ai 27 ans et je cherche une routine adaptée à ma peau mixte, sensible et très réactive (rosacée sur les joues et dermatite péri orale au niveau des ailes du nez et du menton diagnostiqué par une dermato).  

Mon dermato me déconseille les produits à base d’huiles essentielles, parfum et alcool.  Et me dit de limiter ma routine de soin.  

Elle me conseille une diète pour ma peau. Même sous antibio orales (pdt 1mois), ma dermatite va mieux, puis elle revient de plus belle dès l’arrêt de l’antibio.

Je fais une diète de peau depuis 1 mois maintenant, sans résultat ( ma peau me démange toujours et ma dermatite est encore présente).

J’utilise actuellement une brume d’eau thermale Uriage le matin et le soir nettoyage au savon surgras 100% huile d’olive et je passe une brume d’eau thermale comme le matin. Pas de crème hydratante.

Pouvez-vous m’ aider à trouver une routine quotidienne pour ma peau ?

Comment la nettoyer, produits à adopter, masque, gommage …. Je souhaite me diriger vers une routine saine, sans produits chimiques et retrouver une peau un peu plus éclatante. Merci beaucoup pour vos précieux conseils !

Alexia

Je voudrais commencer par une mini définition de la dermatite périorale au cas où vous souffrez de ce problème sans savoir de quoi il s’agit.

Définition de la dermatite périorale ou DPO:

Dermatite périorale

Eruption persistante composée de papules et de papulopustules réparties autour de la bouche et du menton ainsi que les plis nasolabiaux tout en laissant une zone claire autour de la bordure vermillon. Modérément prurigineuse on note fréquemment une sensation de brûlure. La dermatite périorale a été décrite chez les femmes jeunes où des facteurs étiologiques ont été évoqués : occlusions par les crèmes hydratantes , traitements prolongés à base de corticostéroides locaux puissants.

Dermis.net

Elle peut être localisée autour des ailes du nez mais peut également s’étendre sur tout le visage. C’est extrêmement désagréable, ça gratte et peu esthétique. Ce sont de tout petits boutons remplis de liquide transparent avec des rougeurs. La DPO touche surtout les personnes caucasiennes, et prédomine chez la femme entre 15 et 45 ans.

Définition de la diète en oléo-cosmétique

Je pense que c’est cette notion qui manque à de nombreuses personnes parce qu’elle est sujette à des interprétations différentes. La diète que je recommande est celle-ci à suivre de manière rigoureuse.

  1. Liniment Oléo-Calcaire (Eau de chaux et huile de sésame ou Eau de Chaux et huile de chanvre)
  2. Hydrolat de Camomille ou Hydrolat d’Hélichryse
  3. Huile de Chanvre Bio
Liniment

Le liniment

Le liniment est un nettoyant doux pour tous les types de peau qui permet d’enlever les impuretés, les peaux mortes, pollution et maquillage. Il a toute fois un pH basique parce qu’il est issu d’une réaction entre l’eau de chaux et l’huile qui créent une saponification. La saponification est similaire à celle d’un savon sauf que ça ne mousse pas. Pour rééquilibrer le pH de la peau il faut ensuite suivre avec l’hydrolat.

L’Hydrolat

L’hydrolat a trois fonctions dans cette routine:

Hydrolats
  1. Equilibrer le pH de la peau
  2. Enlever les impuretés hydrophiles
  3. Apporter les bienfaits des actifs contenus dans l’hydrolat.

Il n’est pas juste là pour « rincer » il a une place primordiale dans cette routine. Je recommande soit l’hydrolat de camomille pour les propriétés anti-inflammatoires. Voici l’article avec plus de détails soit l’hydrolat d’hélichryse aux propriétés apaisantes et protectrices. Voir son article pour plus de détails.

L’huile de Chanvre

Huile de Chanvre

L’huile de Chanvre est l’huile recommandée pour ses propriétés anti-inflammatoires et calmantes. Ne vous privez pas si votre peau démange, vous n’allez pas faire de mal en appliquant cette huile. Mettez là sur les zones qui sont touchées pas la DPO. Elle est connue pour être l’huile la plus équilibrée avec un excellent ratio entre les Oméga 6 et 3.

Cette proportion d’acide gras Alpha Linolénique, Oméga 3 (anti-inflammatoire) et Acide Linoleique , Oméga 6 (renforce la barrière cutanée) est idéale pour les peau abîmées. D’autant plus une étude montre également l’efficacité de l’acide Stéaridonique (0.4 2%) lors de soins contre l’eczéma. Choisissez toujours une huile de Chanvre Bio cosmétique non raffinée pour assurer l’efficacité du soin.

Profil lipidique

Profil lipidique

Durée de la diète

La durée dépends d’une personne à l’autre parfois la peau s’améliore en deux semaines et parfois cela prends plusieurs mois. L’importance est de persévérer et de ne pas essayer pleins de produits différents. Il faut aussi regarder au niveau interne c’est à dire digestif et émotionnel. L’inflammation de l’intestin causé par des aliments tels que le gluten et les produits laitiers peut aussi favoriser ce problème de peau. Au niveau émotionnel le stress, l’angoisse a également un impact.

Autres produits lors de la diète

Maquillage Minéral Lily Lolo

Les seuls produits que je vous pouvez utiliser si nécessaire lors de la diète sont:

  • Le maquillage minéral pour estomper les rougeurs nous recommandons la marque Lily Lolo
  • L’huile de Karanja pour soutenir la protection solaire. Si nécessaire les crèmes solaires minérales. Il vaut mieux éviter le soleil et mettre en chapeau en cas d’exposition

Quand arrêter la diète?

Arrêter la diète ne veux pas dire retourner aux cosmétiques « Classiques » c’est adapter la routine en fonction de votre type de peau. Il faut attendre que la peau se soit bien calmée, parfois la DPO aura complètement disparue.

Par exemple si vous avez la peau sèche remplacer l’hydrolat d’hélichryse par l’hydrolat de Fleur d’Oranger. Dans le cas d’Alexia l’hydrolat de Géranium serait conseillé pour les peaux mixtes et réactives.

Ensuite le Sérum London pour les peaux mixtes qui contient de l’huile de Chanvre pourrait être un solution ou éventuellement le Sérum Oslo qui est le sérum recommandé pour les peaux réactives. Mon conseil serait d’utiliser l’Oslo le soir et le London le matin.

Les soins complémentaires

Je recommande de ne pas ajouter d’autres soins comme des gommages, masques etc…. Votre peau doit d’abord retrouver son équilibre avant de commencer avec les masques etc. Etant donnée que dans cette situation Alexia a une peau réactive avec de la Rosacée je déconseille vivement les gommages mécaniques (ceux avec des grains).

Un masque à l’argile blanche avec de l’hydrolat de Géranium pourrait être bénéfique une fois que la peau se soit calmée, ne soyez pas pressés d’ajouter pleins de produits.

J’espère que ces conseils vous ont été utiles.

Comment soigner les verrues naturellement?

Comment soigner les verrues naturellement?

Je pense que tout le monde a eu une verrue ou connaissent quelqu’un qui en a eu. On parle souvent de la verrue plantaire ou des verrues vulgaires mais il y en a plusieurs sortes.

Dans cet article je vais vous aider à trouver une solution naturelle pour vous débarrasser de vos verrues. J’ai souvent essayé les traitements du commerce et ils n’étaient jamais efficaces en tout cas en ce qui me concerne. Voici une alternative naturelle.

Qu’est-ce qu’une verrue?

Les verrues touchent 7 à 10% de la population générale et un tiers des enfants de 4 à 12 ans. Ces excroissances bénignes, souvent indolores, se situent le plus souvent au niveau des mains et des pieds. La verrue est une petite excroissance de la peau causée par la prolifération de cellules parfois due à un virus du type papillomavirus (HPV), ell peut parfois être contagieuse mais bénigne

Quels sont les types de verrues?

Les verrues plantaires (contagieux)

Le plus souvent, les verrues plantaires apparaissent sous la forme de petites excroissances de peau rugueuses au toucher. Les symptômes des verrues plantaires dépendent du type de verrue. « La myrmécie est un rond de peau avec des points noirs dedans. C’est une verrue profonde et souvent douloureuse lors de l’appui du pied » informe la dermatologue. « Les verrues en mosaïque sont des verrues plus petites, regroupées en plaque, superficielles et non douloureuses. »

Myrmécie (HPV1)

Description : La plus fréquente cette verrue est profonde et douloureuse, en général unique, caractérisée par une lésion circulaire entourée par un épais anneau kératosique (peau durcie) recouvrant partiellement la région centrale dont la surface kératosique est piquetée de points noirâtres.

Evolution : variable : mois à années avec une régression spontanée de 30 à 50% en 6 mois.

Verrues mosaïque

Description : Verrues superficielles, non douloureuses, multiples et confluentes en un placard kératosique (surface avec la peau durcie).

Evolution : des régressions spontanées interviennent précocement chez l’enfant

Verrues des mains (contagieux)

Verrues vulgaires

Description : En forme de boules localisées sur le dos des mains et des doigts, saillies charnues kératosiques, parfois sillonnées de crevasses à la surface. Le nombre est variable et elles sont souvent douloureuses si situées sur le bord des doigts et des ongles.

Evolution : régression spontanée possible

Les autres types de verrues

Les verrues génitales (condylomes)

Elle sont causées par un autre type de HPV et sont à risque pour la santé : elles augmentent, chez les femmes, le risque de cancer du col de l’utérus.  Ce type de verrue est contagieux

La kératose séborrhéique 

C’est aussi une lésion palpable, mais sa couleur est plus pigmentée (tons marron). Cette verrue a aussi un aspect plus gras, est bénigne et non contagieuse et a des contours bien délimités. Il est possible de l’extraire même en la grattant. Cette lésion apparaît surtout avec l’âge.

Le molluscum contagiosum 

Vous l’aurez sans doute deviné par son nom, le molluscum contagiosum est une lésion provoquée par un agent infectieux (un virus). Ce type de verrue est très contagieuse, à tel point qu’il est possible de s’infecter soi-même rien qu’en se grattant. Elles ne provoquent pas de picotements et ne sont pas malignes. 

Les kératoses actiniques 

Ces lésions sont causées par une exposition prolongée aux rayons du soleil. C’est la raison pour laquelle ces verrues apparaissent principalement sur les zones du corps qui ont été exposées au soleil, par exemple le décolleté, le visage, le front, le bras, etc. Parce qu’elles ressortent seulement légèrement de la peau, on les détecte principalement au toucher car elles ont un aspect rugueux. Les kératoses actiniques sont propres aux personnes âgées et ne sont ni contagieuses ni malignes a priori. 

Les fibromes 

Ce sont des lésions qui ressortent de la peau et qui présentent au toucher une consistance molle. Bénignes et non contagieuses, ces verrues ne sont pas liées à l’exposition au soleil. Elles peuvent ainsi apparaître sur des zones moins susceptibles d’être exposées aux rayons.

Molluscum pendulum

Il s’agit d’une variante de la précédente, caractérisée par une lésion molle. Toutefois, contrairement au fibrome classique, le fibrome mou présente une sorte de tige fine, qui s’élargit dans le fibrome. Ces verrues apparaissent le plus souvent au niveau des aisselles et ne sont ni malignes ni contagieuses. Mais elles peuvent devenir gênantes puisqu’elles peuvent s›accrocher aux vêtements et aux autres objets en contact.

La verrue plane

La verrue plane est une variante de la verrue vulgaire. Elle serait aussi causée par un virus de la famille du papillome. Les lésions sont palpables, mais plus petites. De plus, la couleur est semblable à celle de la peau. Contrairement à la verrue classique, la surface de la verrue est plane, douce et lisse. Elle n’est pas maligne et peut apparaître sur les mains.

L’hyperplasie sébacée 

C’est une lésion provoquée par un grossissement de quelques glandes sébacées proches les unes des autres et formant une espèce de cratère sur la peau. On retrouve ce type de verrue plus particulièrement chez les personnes à la peau grasse. Il est possible que le facteur génétique soit aussi une des raisons qui expliquerait l’apparition de l’hyperplasie sébacée dans certaines familles. L’hyperplasie sébacée n’est ni maligne ni contagieuse.

Les soins naturels

Pour les soins je vais cibler les verrues plus fréquentes, les verrues plantaires et des mains. L’élément le plus important pour tout traitement c’est de viser uniquement la verrue sans toucher les tissus avoisinants. Vous pouvez appliquer un peu de beurre de Karité sur le pourtour de la verrue pour éviter de mettre la préparation sur les tissus sains.

Suite à de tests in vitro il a été démontré l’efficacité du monotrepène Thuyone sur les virus. Dans la Sauge Officinale il y a 35-60% de cette molécule ce qui fait d’elle un excellent choix. Elle peut être appliquée non diluée sur la surface kératinisée de la verrue. L’autre huile essentielle intéressantes est l’Eucalyptus à Cryptone connue pour ses propriétés anti-virales. La lavande vraie offre également des propriétés bénéfiques contre les verrues.

Formulation localisée pour 10ml

les huiles essentielles
  • 5 ml Huile essentielle de Sauge Officinale
  • 3ml Huile essentielle d’Eucalyptus à Cryptone
  • 2ml Huile essentielle de Lavande vraie

Préparation

  • Limer légèrement la surface de la verrue et bien la désinfecter après utilisation (le virus va contaminer la lime)
  • Appliquer du gel d’aloe vera et laisser poser pendant 5 minutes (contient naturellement de l’acide salycilique)
  • Appliquer une goutte sur la verrue
  • Mettre en pansement pour intensifier l’action
  • A appliqer la préparation tous les jours.

Sources :

  • Larousse
  • Dermatologie 2013 – HUG – DMCPRU – Service de médecine de premier recours
  • Aromadermatology: Janetta Bensouilah et Philippa Buck
Le rôle des cosmétiques sur la flore cutanée

Le rôle des cosmétiques sur la flore cutanée

La flore intestinale est souvent mentionnée dans les journaux, la presse, dans le milieu médical et dans les thérapies naturelle. Son rôle fait l’objet de nombreuses études qui démontrent son importance dans la santé physique et psychique. Dans l’article d’aujourd’hui je vais vous parler de la flore cutanée, de son rôle et comment en prendre soin.

L’industrie cosmétique commence à s’intéresser à cette fameuse flore depuis quelques années et ce grâce au développement de nouveaux outils de détections et d’analyse.

Définition de la flore cutanée ou microbiote cutané humain

La peau humaine est colonisée par un grand nombre d’espèces bactériennes et fongiques constituant la flore commensale cutanée. Sa composition résulte d’un équilibre entre les conditions locales et les propriétés métaboliques des micro-organismes. Cette flore se répartit en deux populations distinctes : la flore résidente dont la quantité et la répartition est relativement stable et la flore transitaire qui provient de sources exogènes ou d’autres flores commensales de l’organisme.

www.sciencedirect.com

La « population » de ces bactéries et champignons est entre la centaine et le million par centimètre carré de peau. Et comme leur quantité, leur diversité varie beaucoup suivant l’âge, le sexe, mais aussi selon les régions du corps, la présence ou non de poils, de glandes sécrétrices de sueur ou de sébum: si bien des bactéries optent pour les zones humides (aisselles, plis de l’aine, narines, paupières), les acariens sont plutôt adeptes des follicules pileux du nez, des cils et des sourcils.

Les bactéries

Il y a deux types de bactéries, les bactéries gram + et la bactéries gram -.

Les bactéries que l’on retrouve principalement sont des staphylocoques (+), des streptocoques (+), Propionibacterium acnes (impliqué dans l’acné) (+) , Neisseira (-), des bacilles et des candidas.

Les champignons et parasites

L’espèce fungique la plus fréquemment rencontrée dans flore cutanée normale est Malassezia. Cette levure représenterait plus de 80% des champignons présents sur la peau. On la retrouve au niveau des zones sébacées comme le tronc, le dos, le visage ou le cuir chevelu en raison de la présence de lipides indispensables à sa survie. Un autre champignon le Demodex est un petit parasite de la famille des acariens qui réside dans les unités pilosébacées. Bien que considéré comme commensal, il serait impliqué dans des pathologies telles que la rosacée et l’acné.

Le rôle de cette flore cutanée

Toutes ces bactéries et champignons sont présents pour maintenir l’équilibre de la peau et de se défendre contre d’autres « invasions » bactériennes. C’est un bouclier contre les invasions

Perturbateurs de la flore cutannée

La flore cutanée peut être perturbée par une cause mécanique et « chimique »

Cause mécanique

  • Eraflure
  • Exfoliation
  • Coupure
  • Traumatisme

La peau a une capacité extraordianire à se réparer mais lors de certains traumatismes les bactéries qui se trouvent normalement sur la peau peuvent pénétrer dans la peau et causer des inflammations locales et parfois systèmiques. C’est aussi ce qui se passe lorsque vous percez un bouton, vous risquez d’introduire des bactéries plus profondément dans la peau et agraver la situation.

Cause chimique

  • Détergents
  • Cosmétiques
  • Médicaments en interne et externe
Dermatite périorale
Dermatite périorale

Certains médicaments comme des antibiotiques vont non seulement avoir un impact sur la flore intestinale mais aussi sur la flore cutanée. Ceci va lors tuer certaines bactéries utiles à l’équilibre de la peau et la laisser vulnérable à d’autres agents pathogènes. Lorsque vous procédez à des lavages excessifs vous allez dérégler le pH de votre peau surtout avec des gels douches. L’acidité cutanée protège la peau contre les infections microbiennes. La flore résidente se développe
mieux à un pH légèrement acide, alors que les bactéries pathogènes telles S. aureus ont préférentiellement
besoin d’un pH un peu plus élevé pour se développer.

La dermatite périorale est une des pathologie que l’on voit souvent, celle-ci est très probablement le résultat d’un dérèglement de la flore cutanée. Voici une de nos clientes (avant le début des soins) qui au bout de 3 mois avec les produits M&O Naturel a réussi à se débarrasser de sa dermatite.

Les ingrédients dans les cosmétiques

Les conservateurs des cosmétiques ont pour rôle de tuer les bactéries et champignons dans le produit afin qu’il ne soit pas contaminé, ce qui est nécessaire pour que votre crème ou lotion. Le désavantage c’est que le conservateur ne va pas différentier les mauvaise bactéries (celles que l’on ne veut pas dans le produit cosmétique) et la flore cutanée saine.

Il faut assui penser que tous les conservateurs ne sont pas aussi agressifs sur la flore bactérienne, le scosmétiques conventionnels utilisent des conservateurs synthétiques connus pour être très efficaces pour prolonger la durée de vie du soin (4 ans voir plus sur les rayons des supermarchés) alors qu’en cosmétique Bio les conservateur sont légèrement moins « fort » donc une date de péremption plus courte.

Il y a ensuite les tensioactifs (agents lavants) et l’alcool qui sont des agents agressifs pour la peau et perturbent cette flore également. On le voit avec l’acné par exemple, plus vous décapez la peau avec des produits à base d’alcool ou de tensioactifs forts plus les bactéries normales sont déréglées et certaines bactéries (dont le Propionibacterium acnes) vont alors se propager plus que d’autres.

Comment maintenir une flore cutanée saine?

  • Bichonnez votre peau et ne l’agressez pas. Tout en délicatesse. Lorsque vous exfolier la peau avec un gommage mécanique, c’est le gommage qui fait le travail et pas la force que vous infligez à votre peau.
  • Lorsque vous prenez votre douche utilisez un savon surgras et lavez les zones « sales » pas besoin de mettre de savon sur les avants bras s par exemple si ça n’est pas nécessaire
  • Échangez vos crèmes et lotions pour des huiles végétales, celles-ci ne contiennent pas de conservateurs.
  • Favorisez le lavage des mains avec des savons surgras autant que possible et limitez le gel hydroalcoolique. Si vous devez l’utiliser n’oubliez pas de régulièrement appliquer un baume pour les mains.

La cosmétique aux huiles végétales repsecte la peau et la nature. C’est tout ce dont votre peau a besoin pour maintenir son équilibre.